Canton de Sartilly (50) - Recherches Noblesse

De Geneawiki
Révision datée du 21 juillet 2014 à 19:41 par JTT (discussion | contributions) (Page créée avec « <!-- Catégorie de la page, ne pas modifier --> Catégorie:Canton de Sartilly Catégorie:Noble, noblesse Catégorie:Manche, recherches de noblesse <!-- Catégo... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les recherches de noblesse

Une recherche de noblesse était, dans l'ancien royaume de France, une enquête menée par les intendants des finances, dans les généralités ou les bailliages.

Les recherches de noblesse, plus précises, visaient nettement à exclure de la noblesse, et donc de les priver de ses privilèges, les usurpateurs. Leur objectif était, évidemment, d'augmenter le produit des finances royales.


La recherche de Monfaut

Ordonnée en 1463 par Louis XI[1].


La recherche de Roissy

Réalisée en 1598-1599[2], dans la Généralité de Caen, par Jean-Jacques de Mesmes, chevalier, sieur de « Roissy.


La recherche d'Aligre

Réalisée en 1634-1635[3], le Roi nommait « Etienne d’Aligre commissaire pour le régallement des tailles en la généralité de Caen. Il commença le 27 septembre 1634, à Carentan ; il avait terminé à Vire le 17 mai 1635. »

Cette recherche fut entreprise pour l’exécution de l’Edit du 18 janvier 1634, sur le règlement général des Tailles.


Référence.png Notes et références

  1. Mss Registre de MONFAUT, suivant la commission du roy de 1463, pour la recherche de la noblesse de Normandie Gallica.
  2. Mss. « Recherche de la noblesse de la Généralité de Rouen, faicte depuis l'an 1666 jusques en l'an 1672, par messire Jacques Barin, marquis de La Gallissonnière » contient la Recherche de la noblesse, dans la Généralité de Caen, par Jean-Jacques de Mesmes, seigneur de Roissy, Michel de Repichon et Jacques de Croismare (1598-1599). Gallica.
  3. Mss. Volumes reliés du Cabinet des titres contient la Recherche de la noblesse de la Généralité de Caen, par d'Aligre (1634-1635). Gallica, Coutances vue 115 et suivantes.