Belgique - Sint-Denijs-Boekel : Différence entre versions

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(Robots : mise a jour modèles de page commune)
({{Histoire de la commune}} : Précision sur la communauté protestante de Wylegem)
 
Ligne 24 : Ligne 24 :
 
En application de la loi de fusion des communes, avec effet au 1er janvier 1977, Sint-Denijs-Boekel (ou anciennement, en français, Boucle-Saint-Denis) a été fusionnée avec onze autres villages, dans la nouvelle commune de Zwalm.  
 
En application de la loi de fusion des communes, avec effet au 1er janvier 1977, Sint-Denijs-Boekel (ou anciennement, en français, Boucle-Saint-Denis) a été fusionnée avec onze autres villages, dans la nouvelle commune de Zwalm.  
  
Sint-Denijs-Boekel avait absorbé, en 1808, le hameau nommé Wijlegem. Ce hameau était une des paroisses du "Pays de Gavere" qui avait son propre banc échevinal sous l'Ancien Régime.
+
Sint-Denijs-Boekel avait absorbé, en 1808, le hameau nommé Wijlegem. Ce hameau était une des paroisses du "Pays de Gavere" qui avait son propre banc échevinal sous l'Ancien Régime. On notera qu'une communauté protestante existait à Wylegem (voyez à ce sujet la page consacrée à Sint-Maria-Horebeke).
  
 
== {{A savoir pour vos recherches généalogiques}} ==
 
== {{A savoir pour vos recherches généalogiques}} ==

Version actuelle datée du 2 juin 2019 à 18:26

Retour

Sint-Denijs-Boekel
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Flandre
Province Flandre orientale
Code postal
Population 1070 hab. (1895)
Densité hab./km²
Nom des habitants
Superficie 475 ha 98 a
Point culminant
Altitude
Coordonnées (long/lat)
Localisation

Histoire.png Histoire de la commune

En application de la loi de fusion des communes, avec effet au 1er janvier 1977, Sint-Denijs-Boekel (ou anciennement, en français, Boucle-Saint-Denis) a été fusionnée avec onze autres villages, dans la nouvelle commune de Zwalm.

Sint-Denijs-Boekel avait absorbé, en 1808, le hameau nommé Wijlegem. Ce hameau était une des paroisses du "Pays de Gavere" qui avait son propre banc échevinal sous l'Ancien Régime. On notera qu'une communauté protestante existait à Wylegem (voyez à ce sujet la page consacrée à Sint-Maria-Horebeke).

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Les archives de l'ancienne commune de Sint-Denijs-Boekel (en français : Boucle-Saint-Denis) étaient conservées aux Archives de l’Etat à Renaix. Ce dépôt a été supprimé le 1er septembre 2009. Pour la situation actuelle, voyez la page "Renaix" de Généawiki.

Pour toute recherche relative à des actes de plus de cent ans, il faut s'adresser aux Archives de l'Etat.

Sont notamment consultables aux Archives de l’Etat :

  • les actes d’état civil de 1795 jusqu’à la fin du 19e siècle avec des tables décennales, sous la forme de microfilms. Ces actes sont rédigés en français ou en néerlandais suivant les époques considérées.
  • les registres paroissiaux antérieurs à 1796 avec un index alphabétique moderne, sous la forme de microfilms. Ces registres sont rédigés en latin. Ces registres débutent en 1645 pour les baptêmes (avec une lacune pour l'année 1646), vont de 1647 à 1773 pour les mariages, et débutent en 1647 pour les inhumations.

A l’appui et en complément des registres paroissiaux, l’on consultera prioritairement les actes de dévolution successorale et de tutelle (les « états de biens », « staten van goed » en néerlandais) passés devant les échevins jusqu’à la fin de l'Ancien Régime. Pour Boucle-Saint-Denis, les actes vont de 1630 à 1801. Les renseignements généalogiques contenus dans ces actes ont été analysés par André Lafort et publiés en 2001. Cet ouvrage peut être acquis auprès de M. André Lafort à l'adresse : andre.lafort(arobase)skynet.be

Cet ouvrage donne également la liste des nombreux bourgeois forains de Grammont (Geraardsbergen en néerlandais) et d'Alost (Aalst en néerlandais) résidant à Boucle-Saint-Denis, ainsi que les cahiers du XXème denier (une taxe) de 1571. Il est en effet intéressant de savoir que de très nombreux habitants du village (ou de la "paroisse" comme l'on disait alors) prenaient, contre payement généralement, la bourgeoisie (la "civilité" ou, en quelque sorte, la "nationalité") d'une ville (Alost ou Grammont en l'occurence) pour bénéficier de la protection de cette ville. Les bourgeois "forains" (= "du dehors", "extérieurs", à rapprocher de "foreign" en anglais) bénéfciaient de cette bourgeoisie sans toutefois résider dans la ville qui leur accordait sa protection. Cette qualité de bourgeois était héréditaire (moyennant payement périodique, certes) et c'est en cela que ces registres de bourgeoisie sont très intéressants pour le généalogiste. Il serait erroné de croire que cette qualité de bourgeois ou de bourgeois forain impliquait l'appartenance à une classe sociale supérieure (même si ceux qui ne possédaient strictement rien ne remplissaienbt pas non plus les formalités pour obtenir ou conserver la qualité de bourgeois d'une ville) : de modestes paysans étaient bourgeois forains des villes précitées.

Le même ouvrage transcrit aussi les états de biens de Wijlegem (ou suivant une autre orthographe Wylegem), une petite seigneurie autrefois indépendante mais devenue une dépendance de Boucle-Saint-Denis en 1808. Ces états de biens vont de 1608 à 1792. Les bourgeois forains d'Alost et de Grammont y établis sont également mentionnés dans l'ouvrage.

Adresse de l'administration communale

Gemeente Zwalm, Bevolking, Zuidlaan 36, B-9630 Zwalm,

et téléphone : 32 (0)55 48 05 92, télécopieur : 32 (0)55 48 05 99

Logo internet.png Liens utiles (externes)