Bagne du Havre - 76351

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page Bagnard, Galérien, Prisonnier transporté

Page en construction.png
Cet article est une ébauche à compléter.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.

Histoire

Un bagne dans le couvent des Capucins
A côté de la Manufacture de Tabacs, dans le quartier Saint-François, se trouvait le couvent des Capucins, il était situé dans l’ancienne rue du Grand Croissant, au Havre.
Le couvent des Capucins a toujours constitué pour la municipalité une richesse du fait de son potentiel en matière de reconversion possible.
Le couvent est un lieu facilement aménageable en lieu de détention, les coûts d’aménagements et de transformations restant raisonnables.
Le 24 août 1798 (7 fructidor an 6), un arrêté du Directoire exécutif ordonne la création d’un bagne au Havre pour y recevoir les déserteurs condamnés aux fers.
A partir du 22 septembre 1798 (1er vendémiaire an VII), les soldats et marins condamnés à la peine des fers pour désertion ne seront plus envoyés dans les bagnes de Brest, Toulon, Rochefort, Lorient et Nice mais seront envoyés au bagne du Havre.
Il se trouvait dans la ville du Havre et fut le bagne le moins longtemps ouvert, seulement entre 1798 et 1803.

Il fût transféré en 1802 à Cherbourg-Octeville.

Le bagne
Le rez-de-chaussée étaient les lieux communs des frères, gardera cette fonction on trouvera le réfectoire et les cuisines.
Au premier étage, on va trouver le dortoir et les cellules.
Le couvent des Capucins sera détruit en 1826.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références