89224 - Lichères-près-Aigremont

De Geneawiki
Révision datée du 16 janvier 2019 à 09:35 par JGBot (discussion | contributions) (Robot : édition fiches communes)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Lichères-près-Aigremont
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 89 - Blason - Yonne.png    Yonne
Métropole
Canton Blason en attente.png   89-09   Chablis
Code INSEE 89224
Code postal 89800
Population 173 habitants (2010)
Nom des habitants lichérois, lichéroise
Superficie 1637 hectares
Densité 10 hab./km²
Altitude Mini: 165 m
Point culminant 264 m
Coordonnées
géographiques
47.7286° / 3.8561° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
89224 - Lichères-près-Aigremont carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

La mairie

Jusqu'à la révolution de 1789, l'histoire de Lichères est liée à celle de Nitry, les 2 villages formant la même seigneurie de l'abbaye de Molême.

Des celtes aux romains : origine du nom de la commune

  • Pas d'occupation à l'époque préhistorique,
  • Une formation d'un groupement de foyers protégée par des palissades est mentionnée au VIe siècle,

d'où le nom latin de Liccadiacus (VIe s.) Licaiacus (VIIe s.) venant du bas latin licia (licioe, licoe= lices, barrières); Ce serait donc à l'époque gallo romaine que remonterait la fondation de Lichères village fermé. Cependant Lichères ne comprenant que quelques feux est alors lié à Nitry qui lui est peuplé depuis plus longtemps par les Eduens de tradition celte.

  • à la conquête romaine suivent 4 siècles de paix, organisation et structuration de voies de communication dont la voie d'Auxerre à Alise passant par Chitry, préhy, Lichères, Noyers...

dont le tracé suit à peu près la RD9.

De l'organisation romaine à l'organisation de l'Eglise:

  • Au IIe siècle le christianisme se répand dans le bassin méditerranéen, et devient la religion officielle de l'empire romain au IVe siècle.

L'organisation de l'Eglise se substitue alors à la solide organisation de l'empire romain en déclin.
Nitry et Lichères du pagus auxerrois feront partie du diocèse d'Auxerre, relevant de la "métropole" de Sens.
Ces divisions ecclésiastiques se maintiendront jusqu'en 1789.

Ve-XIe siècles : une longue période de silence.

  • De nombreuses invasions se succèdent les Barbares, les Huns, les burgondes , les Francs et pillent les villages,
  • Au IXe siècle les Normands - devant la résistance d'Auxerre- sont autorisés par Charles Le Gros à s'abattre sur les campagnes bourguignonnes, dont la vallée de la Cure.

Les habitants se réfugient souvent dans les bois.

X-XI e siècles : tiraillés entre les ducs de Bourgogne et le Comte de Champagne

  • A la mort du dernier Duc de Bourgogne Hénin Le Grand, certains seigneurs en profitent pour s'affranchir. Commence la guerre de Bourgogne qui dure 50 ans -jusqu'en 1060-

laissant la zone d 'affrontements ( Auxerre, Tonnerre, Vermenton, Avallon) compltement exsangue.

  • en 1267 Lichères fait partie du comté de Tonnere, mais reveindra à celui d'Auxerre...

XIe siècle : de l'an Mil à la suzeraineté de l'abbaye de Molême.

  • L'an Mil apporte son lot de guerres et de calamités naturelles (sécheresse, pluies excessives, famines, épidémies de peste), c'est dans ce contexte qu'animés par leur foi et la peur de l'Enfer les nobles dotent richement églises et abbayes pour le salut de leur âme.
  • en 1075 est créée l'Abbaye de Molême par Robert - issu d'une famille noble de Champagne- et parent des comtes de Tonnerre, la vie s'organise selon les règles de Saint Benoist, mais rapidement avec l'abondance le relâchement s'installe et conduit Robert à partir en 1098 avec 21 moines pour fonder l'abbaye de Cîteaux , il est rapidement rappelé par le Pape qui lui demande de remettre Molême dans le droit chemin, mission qu'il accomplit y restant jusqu'à sa mort en avril 1111.
  • 'entre 1085 et 1095 le prieuré de Nitry' est fondé suite à la donation de Guibert de Chatel Censoir, et de celles des nobles sires de Tonnerre et de Noyers, augmentées des achats, actant la suzeraineté des moines de l'abbaye sur les 2 villages.

XIIe au XIVe siècle : de cerfs sous l’autorité de l’Abbé de Molême à l’affranchissement tardif le 23 janvier 1380.

  • Les revendications ponctuelles des seigneurs sur ces villages ne sont pas écartées par les interventions de 2 papes : ‘Pancartes ‘ de Innocent I en 1135 à Pise et d’Eugène III en 1145. Les exactions perpétrées lors de la guerre féodale (1216 à 1222) opposant 2 prétendants héritiers des comtes de Champagne conduisent les moines à se placer sous la protection du Roi de France en 1239, avec l’accord de Robert III évêque de Langres.
  • Les moines bénédictins de Nitry avaient fondé un prieuré , ou hospice, à Lichères peut être situés au lieu dit du Buisson de La Loge, seules subsistèrent des granges ou maisons d’exploitation jusqu’en 1789.
  • Droit de justice féodale : en tant que seigneur l’Abbéde Molême a droit de justice haute moyenne et basse sur ses terres de Nitry Lichères, il possédait gibet et pilori. Ainsi que Moulin (lieu dit Moulin à Vent) et four banal assortis de maisons seigneuriales bien dotée à Nitry plus modeste à Lichères (sise vers l’Eglise là où subsiste la grange des Dîmes).
  • Pour administrer les cerfs et les vilains accensés (après affranchissement) et collecter les nombreux impôts et taxes: l’abbé nommait un lieutenant, un prévost ou procureur fiscal, un maire, des sergents ; cependant les manants des 2 villages sont moins à plaindre que les cerfs des seigneurs laïques, les abbés pratiquant « l’INTERET BIEN ENTENDU » .

André Maire de Lichères apparait comme témoin dans un écrit d’Etienne Evêque d’Autun en 1150.

  • Le mouvement se généralisant dans la région, et fortement endetté l’abbé dû se résigner à AFFRANCHIR les habitants de Nitry et Lichères le 23 janvier 1380 A TITRE ONEREUX pour 850livres tournois et 200arpents de bois.

XIVe XVIe siècles : Guerre de cent ans, Concordat de 1516 et décadence, Guerres de Religions.

  • Pendant la Guerre de cent ans (1337 à 1453) Lichères à l’écart des vallées où se faisaient le plus gros des mouvements de troupes est régulièrement pillé par les bandes de français ou d’anglais qui s’écartent, les habitants n’ayant d’autre solution que de fuir se cacher dans les bois avec biens et bétail.

A cette période s’ajoutent les fléaux de la peste et de la famine laissant pour un temps le village sans habitants les terres sans cultures

  • L’Abbaye de COMMENDE : le Concordat de 1516 entre Léon X et François 1er donne au roi de France le pouvoir de nommer les évêques et les abbés. Non astreints à résidence ils ne sont là que pour toucher leurs revenus, la seigneurie de Nitry Lichères en souffre et subit des aliénations qui amoindrissent le domaine. C’est le début de la décadence de l’abbaye de Molême. Les métaieries du Bois l’Abbé seront réduites à 2 et donneront lieu aux premiers baux de fermage en 1422,1547,1551,et 1578.
  • 1554 : les épidémies sévissant encore on regroupe les malades dans les maladières ou maladreries (lieu dit : le Croix Maladière à Lichères).


Histoire administrative

  • Département - 1793/1801-.... : Yonne
  • Arrondissement - 1793(district)/1801-.... : Auxerre
  • Canton - 1793-1801 : Vermenton 1801-... : Chablis
  • Commune - 1793 (An II): Lichères près Aigremont.

Résumé chronologique :

  • jusqu'en 1793 : Lichères
  • 1801-1972 : Lichères près Aigremont
  • 1972-1985 : Lichères-Aigremont, Lichères absorbe Aigremont et se séparent en 1985.
  • 1985-.... : Lichères près Aigremont

Patrimoine.png Patrimoine bâti

  • Une église de style roman avec un chœur de la fin du XIIIe siècle et des vitraux du XIXe siècle (?).
    • voici la description qu'en donne l'expertise réalisée à la demande de l'abbé le 3 juillet 1782 :

église paroissiale de Notre Dame plan rectangulaire : longueur de 33m60, largeur totale extérieure de 11m, à la nef 5m55, au sanctuaire 5m80; hauteur générale de la voûte 6 mètres. Porte "moderne" rectangulaire entourée d'une moulure ronde au dessus d'une croix grecque dans un cercle. Tour rustique carrée, nef unique à plafond de bois; chœur de la fin du XIIIe siècle, séparé de la nef par un mur dans lequel est percée une lourde arcade. Chevet droit percé d'une fenêtre divisée en deux arcs trilobés surmontée d'un oeil de boeuf à quatre segments. Voûte à nervures chanfreinées, sur les côtés deux petites lancettes.

    • le cimetière qui la jouxtait fut désaffecté en 1886.
  • La grange des Dîmes ou la grange aux dîmes du XIIe siècle, plusieurs fois modifiée.
    • selon la même source que ci dessus : c'est un bâtiment de 20mètres par 20mètres avec deux hauts porches en plein cintre, large pignon, citerne et toit de tuiles.

Repère géographique.png Repères géographiques

Situation :

  • en Bourgogne dans le département de l'Yonne (89), à 12km de son chef lieu de canton Chablis.
  • 47°44 latitude nord, 10°31 longitude Est.
  • son territoire appartient à la Vallée de Vaucharme (allant jusqu'en limite de la forêt d'Hervaux)dans le bassin du Serein, affluent de l'Yonne.

Il s'étend sur le plateau calcaire qui sépare ces 2 rivières, à hauteur d'une ligne droite reliant Vermenton à Tonnerre.

Étendue et relief :

Le finage de Lichères a la forme d'un quadrilatère irrégulier dont les limites ont été définitivement établies lors de la confection du cadastre du 7janvier 1828, soit 1635 hectares;
son relief de plateau vallonné a une altitude moyenne de 230mètres.

Géologie:

Plateau calcaire du jurassique supérieur, la terre arable repose sur les marnes et calcaires de l'oxfordien supérieur et du Rauracien .

Hydrographie:

En bas du plateau coule le ruisseau temporaire de Vaucharme, et c'est au pied de ce même plateau que l'on trouve la source dite de "La Fontaine".

Climat:

C'est le climat de l'Yonne moyenne c'est à dire plus ou moins celui d'Auxerre avec un tendance à de plus fortes gelées.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 356 412 443 416 420 419 433 435 335 364
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 360 360 372 355 331 330 319 290 266 243
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 231 196 209 250 231 210 185 140 168 225
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 202 129 156 176 170 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini & INSEE 2006 & INSEE 2011

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
JB HENIN SARDIN 27 floréal an VIII-31/12/1807 Consulat Empire nommé, marchand  
Louis Pierre CHAMONT 2/12/1815-1831 Nommé  
Jean Jacques Louis GOUNOT 1831-1848 Nommé par le préfet contre l'avis du Conseil Municipal gros propriétaire terrien  
J J L GOUNOT fils 1848-1871 À partir de 1848 les maires sont élus. Agriculteur  
J B TABIT 1848- Élu  
J J L GOUNOT fils 1871-1875 Maire jusqu'à son décès.  
Auguste DUCHATEL 1875-1903 Jeune agriculteur de 35 ans  
Albert GROS 1903-1925 Propriétaire cultivateur et marchand de bois, élu conseiller d'arrondissement puis Conseiller général du canton de Chablis  
Eugène PLAIT 1925-1935 Agriculteur  
Augustin GIFFARD- 1935-  
- -  
- -  
- -  
- -  
Jacques DROIN 2001 - 2014 Agriculteur, réélu en 2008  
Olivier FARAMA 2014 - (2020)  
- -  

Cfr : Mairesgenweb

Les instituteurs

Lichères reconnaisant envers ses maitres d'école et instituteurs (trices) alloue régulièrement jusqu'en 1918 des rétributions complémentaires.
Prénom(s) NOM Période Observations
COTTON 1789-1792 maitre d'école , ne sera pas remplacé pendant 20ans  
BOISSARD 1813 nommé par La conseil Municipal le 4 mai 1813  
Edme BONNET 1816  
BETHERY 1826  
GUERIN 1844  
BOUCHERAT 1846  
DEMOGE 1859  
PERREAU 1860  
LAFORET 1865  
RODOT 1876  
J CUILLIER- 1901 il est l'auteur de l'ouvrage Lichères essai de monographie générale  
MASSE 1908  
M MARCEAU 1914  
Mlle MATHE 1914  
M HARTER 1921  
M POURIN 1923  
Mme SCHWACH 1930  
M DULONG 1934  
M BAILLY 1936  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
AULMAY 1672- La population augmentant, un prêtre résidant (natif d'Auxerre) établit en 1672 les premiers registres paroissiaux de Lichères.  
- -  
BRUNET 1700-1727  
VAUVILLIERS 1746-  
Antoine LOUVRIER 1758-  
Jean LOUVRIER 1789-1793 En 1790 il se positionne comme prêtre réfractaire.  
TOCQUOT 1793-1830  
 ? 1830-1838  
THIERRIAT 1838-  
LAVANCY 1840-  
GAVET 1842-  
SERRES 1844-  
BARREY 1851-  
POTHIN 1853- En 1876, suite à désaccord sur le montant, le Conseil Municipal lui supprime son allocation.  
BILLAULT 1883-  
PILLOT 1885-  
REYNES 1889-1908 À son départ l'abbé Reynès ne sera pas remplacé, Lichères est rattaché à la paroisse de Poilly sur Serein puis Noyers.  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi 14h.30-17h.30 - 14h.30-17h.30 - 14h.30-17h.30 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Place de la Mairie - 89800 Lichères près Aigremont

Tél : 03 86 42 14 25 - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Baigue,Berlac,Béthery,Berthault,Berthier,Blanchet,Blondeau,Bonnet,Bordessoule,Bronca,Carré,Després,Droin,Dufour,Dumont,Fromonot,Hamelin,Garnier,Gautherin (1503)Gendre,Girard (1171),Gounot,Joly,Loulergue,Maltoff,Marti,Moreau,Marlot,Murava,Plait,Pichenot,Piovesan,Régnier,Réveillon,Royer (1229), Sauvageot

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Lichères près Aigremont : Essai de monographie Générale par J. CUILLIER, Imprimerie l'Universelle-Auxerre

Les cartulaires de l'abbaye de Molesmes, par J. LAURENT et AMJJ, chez A Picard et fils, 1907.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.