84118 - Saint-Saturnin-lès-Apt

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Saint-Saturnin-lès-Apt
Blason - Saint-Saturnin-les-Apt-84118.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 84 - Blason - Vaucluse.png    Vaucluse
Métropole
Canton Blason Apt-84003.png   84-01   Apt

Blason Apt-84003.png   84-01   Apt (Ancien canton)

Code INSEE 84118
Code postal 84490
Population 2 466 habitants (2016)
Nom des habitants Saturninoises, Saturninois
Superficie 7579 hectares
Densité 32.54 hab./km²
Altitude Mini: 217 m
Point culminant 1 093 m
Coordonnées
géographiques
43.944167° / 5.383889° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
84118 - Saint-Saturnin-lès-Apt carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Le nom du village

Origine : Le martyre de St Sernin, premier évêque de Toulouse au III° s. De nombreuses communautés adoptèrent ce patronyme dans plusieurs régions. Le provençal le transforma en Saornin, Savornin. Il n’est pas impossible que l’église primitive, en christianisant le culte de Saturne, divinité romaine des récoltes et des saisons, ait adopté Saturnin.

Avant : Sanct Savournin, en latin Sanctus Saturninus
Au XV° : San Savornin d’At
En 1607 : Saint Savournn
En 1770 : Saint Saturnin
1793-1794 : Mont Saturnin
A partir de 1794 : Saturnin lès Apt (près d’Apt)
...
Le 6 juillet 1987 : Saint-Saturnin-d'Apt devient Saint-Saturnin-lès-Apt

Héraldique

Les armoiries, antérieures à 1682, elles figurent à l’Armorial général.

Vache d‘or arrêtée et montrant les deux yeux, accompagnée en chef d’une étoile du même et en pointe d’une croix d’argent.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2023 : Vaucluse
  • Arrondissement - 1801-1926 : Apt --> 1926-1933 : Cavaillon --> 1933-2023 : Apt
  • Canton - 1801-2023 : Apt
  • Commune - 1801-1987 : Saint-Saturnin --> 1937-2023 : Saint-Saturnin-lès-Apt

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Cton de , Arrt. de , Dép. de

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Château médiéval

Château vu depuis les moulins à vent Photo B.ohland

Au même emplacement existait au Xe siècle un premier castrum, constitué d'un donjon et d'une chapelle.

Les remparts subsistant autour du rocher correspondent au premier village fortifié, au XIe siècle.

Le château lui-même a été agrandi aux XIIIe, XVe et XVIIe siècles.

Ses ruines sont classées aux Monuments historiques par arrêté du 16 août 1921[1].

Domaine de Bourgane

Château (18e siècle)
Le château et ses jardins, en totalité, avec l' ensemble des constructions (pavillons, portails, murs de clôture ou de soutènement, murets, fontaines, bassin ...), éléments lapidaires, réseau hydraulique, circulations et plantations (cad. AR 83 à 85, 97 à 112) : inscription par arrêté du 23 juin 2003
Domaine constitué d'un château de plan massé cantonné de deux tours circulaires (16e ou début 17e siècle), d'un parc, et d'une partie agricole avec vignes et vergers. L'organisation générale remonte au 18e siècle. L'aménagement des jardins se présente comme celui d'une bastide : système hydraulique développé permettant le jeu des eaux, grandes allées bordées d'alignements d'arbres structurant le paysage, jardin d'agrément, jardin fruitier et potager, tèse, bosquet, sans oublier la dimension économique qui caractérise la bastide.
A voir : pavillon, portail, mur de clôture, mur de soutènement, fontaine, bassin, installation hydraulique

Ferme du Cabaret

Milieu 18e siècle, ancienne dépendance du domaine de Bourgane
Mur de clôture est de la cour avec son portail et ses deux fontaines adossées, façades et toiture des trois bâtiments (cad. AV 140) : inscription par arrêté du 11 mars 2004
Ancienne dépendance du domaine de Bourgane, la ferme du Cabaret existe déjà en 1759. Abritant les écuries, elle était également spécialisée dans l'activité viticole. Elle se compose de trois bâtiments répartis autour d'une cour fermée. La façade sur route avec élévations latérales des deux bâtiments principaux, mur de clôture au plan incurvé, portail monumental, fontaines adossées de style rocaille.
A voir : mur de clôture, portail, fontaine, élévation

Ancien moulin à eau

Milieu 16e siècle, ancienne dépendance du domaine de Bourgane
Façades et toiture du bâtiment principal, bassin de l' écluse et fossé d' amenée d' eau depuis sa prise sur le ruisseau des écluses, cour flanquant le moulin à l' est avec sa fontaine adossée, vestiges des aires de battage et de séchage des grains (cad. AR 62, 63, 75) : inscription par arrêté du 11 mars 2004
Domaine constitué au 18e siècle pour la famille Ripert de Monclar. Jean-Pierre-François est à l'origine du projet de structuration de la plaine de Saint-Saturnin, organisant l'espace à partir de grands axes orthogonaux centré sur un projet de nouveau château qui ne fut jamais construit. Les jardins créés sont conservés, avec leurs alignements, leurs banquettes, leur parterre de buis, leurs fontaines et bassins. Des travaux hydrauliques développent un réseau de mines. A l'ouest, dans l'axe de l'allée d'accès au château, la ferme du Cabaret, qui abritait les écuries, était également spécialisée dans l'exploitation viticole. Au sud, fermant l'axe majeur de composition des jardins, le moulin, est le principal établissement d'un ensemble meunier associant trois bâtiments.
L'édifice fut probablement bâti entre 1759 et 1773. C'était un moulin à deux tournants, à roues horizontales, qui a fonctionné jusqu'en 1881.
A voir : bassin, fontaine, cour, aire à battre, aire de séchage, élévation.

Moulins à vent

Moulin à vent restauré Photo B.ohland
Second moulin Photo B.ohland

Sur ce léger promontoire rocheux en retrait de la ville, existaient autrefois quatre moulins à vent.

Ils ont été construits au XVIIe siècle pour compenser l'insuffisance d'eau affectant parfois les moulins hydrauliques.

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, ils ont servi à la production de farine (il subsiste d'ailleurs une aire de battage à proximité du moulin ailé) et étaient associés à un fournil et une boulangerie. Abandonnés par un moment, ils ont connu un regain d'activité pour y réduire de la chaux, ou transformer en poudre les ocres du Lubéron.

Les moulins sont constitués d'une simple tour ronde surmontée d'un toit conique pivotant. Depuis deux décennies, une association œuvre pour les restaurer, projet facilité par la bonne conservation du mécanisme d'origine qui a pu rester en place.

Église Saint-Étienne

Église vue depuis les moulins à vent
Photo B.ohland


À cet endroit existait il y a bien longtemps un édifice primitif de style roman.

L'église actuelle, de facture néo-romane, est élevée au XVIIe siècle mais sa construction ne s'achève qu'au siècle suivant. Puis une restauration a lieu en 1862.

L'édifice adopte une silhouette élancée et son clocher octogonal avrite un carillon de onze cloches;

Comme sur quelques églises du secteur, la façade arbore l'inscription « RF, Liberté Égalité Fraternité » datant de 1905 et liée à la loi de séparation de l'Église et de l'État;

Autres éléments

  • Fontaine publique
Fontaine publique : inscription par arrêté du 4 octobre 1932
  • Maison Silvestre du 17e siècle
Porte sur rue (vantaux compris) : inscription par arrêté du 26 mars 1934
A voir : porte, vantail
  • Maison Allemand
Porte sur rue (vantail compris) : inscription par arrêté du 26 mars 1934
A voir : porte, vantail
  • Maison à cariatides du 17e siècle
Porte, cariatides et balcon : inscription par arrêté du 4 octobre 1932
A voir : porte, balcon, statue
  • Nombreuses Chapelles, Ayguiers, Bories, Fontaines, Lavoirs dans et autour du village.

Repère géographique.png Repères géographiques

Vue d'ensemble



1/3 se trouve entre 250 et 400 m
2/3 entre 400 à 1100 m

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 728 2 700 2 965 2 777 2 822 2 782 2 730 2 629 2 540 2 575
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 655 2 404 2 252 2 224 2 086 1 898 1 770 1 625 1 508 1 468
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 387 1 196 1 146 1 108 1 097 1 036 966 1 090 1 212 1 430
Année 1982 1990 1999 2005 2011 2016 2021 - - -
Population 1 741 2 144 2 341 2 479 2 722 2 766 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

  • Michel FELDSCHUH, journaliste écrivain sous le nom de Michel FIELD né le 17 juillet 1954

Familles notables.png Notables

  • Rosette TAMISIER. En 1852 le village apparaît dans la chronique nationale à propos d’un fait-divers retentissant : «Le miracle de St Saturnin».
Modeste servante d’auberge, Rosette Tamisier, affirme avoir vu perler des gouttes de sang des plaies du Christ par six fois entre 1850 et 1852, personnage principal d‘un tableau représentant une pietà (une descente de croix) peinte à la fin du XVIIe, accroché au-dessus de la chapelle. Cette histoire, qui a eu lieu quelques temps avant celle de Bernadette Soubirous, reste un mystère; le procès accusa Rosette de folie et fut emprisonnée; le Vatican classa l’affaire dans les faux miracles.
  • Joseph TALON, initiateur de la trufficulture moderne. Ce modeste paysan de Saint Saturnin, eu l´idée vers 1810 de planter des glands pour obtenir des chênes truffiers. Il est donc le père de la trufficulture cultivée.
De nombreuses plantations ont depuis élevées la culture du diamant noir en richesse régionale.
Saint Saturnin rendit hommage en 1986 au fameux rabassier avec une statue du sculpteur Pierre Gatine, sur la place du village.

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
- - -  
Jean GEOFFROY 1933 - 1941 -  
- - -  
Jean GEOFFROY Avril 1945 - -  
- - -  
- - -  
Jacques BONI 1995-2008 -  
Christian BELLOT 2008-(2020) - [ Photo]  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - 10 h - 12 h -
Après-midi 13 h - 17 h 13 h - 17 h 13 h - 17 h 13 h - 17 h 13 h - 17 h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 9 place de la Mairie - 84490 SAINT SATURNIN LES APT

Tél : 04 90 75 43 23 - Fax : 04 90 75 56 10

Courriel : [1]

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Mr le Maire, Christian BELLOT, assure une permanence le samedi de 10h à 12h

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (mars 2013)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Saint Saturnin lès Apt - Émile Obled & Michel Wanneroy - Archipal avril 2007 - Imprimerie Rimbaud à Cavaillon - Histoire Société Patrimoine, de l'antiquité à nos jours

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références