69245 - Ternand

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Ternand
Blason Ternand-69245.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-04   Le Bois-d'Oingt

Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-06   Le Bois-d'Oingt (Ancien canton)

Code INSEE 69245
Code postal 69620
Population 697 habitants (2018)
Nom des habitants
Superficie 1 075 hectares
Densité 64.84 hab./km²
Altitude Mini: 269 m
Point culminant 741 m
Coordonnées
géographiques
45.94444444° / 4.52833333° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69245 - Ternand carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Toponymie de Ternand

Le nom de Ternand proviendrait des noms celtes TER signifiant Trois et NAN signifiant ruisseau.

Bref historique de Ternand

Première mention de Ternand au Xe siècle.
Au XIIe siècle, Ternand devient propriété des archevêques de Lyon qui en font une place forte.

Pendant les guerres de religion, les troupes huguenotes du baron des Adrets prennent le village et détruisent le château. Les archevêques s'installent alors de l'autre côté de l'Azergues, au château de Ronzière.

Héraldique

De gueules au chevron d'argent accompagné en chef de deux croisettes et en pointe d'une tour, le tout du même, la tour maçonnée de sable[1].

Histoire administrative

  • Département - 1801-2022 : Rhône
  • Arrondissement - 1801-2022 : Villefranche(-sur-Saône)
  • Canton - 1801-2022 : Le Bois-d'Oingt
  • Commune - 1801-2022 : Ternand

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Canton du Bois-d'Oingt, Arrt. de Villefranche(-sur-Saône), Dép. du Rhône


Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint Jean-Baptiste

Vue d'ensemble sur la nef - Photo J-P GALICHON
Vue latérale - Photo J-P GALICHON


Église des XIe siècle (le chœur et la crypte) ; XVe siècle (Abside au dessus de la crypte) ; XVIIe siècle (Nef principale datée de 1682) et XIXe siècle (Horloge avec son élévation sur le clocher, poutre de gloire, sacristie sur le chevet) .

Sur la droite de l'église, vous remarquerez la "Galonnière" (Porche donnant accès à l'église et autrefois réservé aux funérailles des pauvres). Galonnière typique des églises Beaujolaises avec sa couverture de tuiles. On trouve des galonnières similaires à Chessy, Saint Laurent-d'Oingt, Nuelles.
L'église possède trois vitraux du XIXe siècle non signés.
Partie romane avec fresques Xe siècle dans la crypte.

Sur le linteau du portail de l'entrée principale, on peut lire "Seigneur, j'ai aimé la décoration de votre maison" et "Que si quelqu'un profane le temple de Dieu, Dieu le fera périr".

L'église est partiellement classée aux Monuments Historiques depuis 1951 et le reste de l'église inscrite depuis 2019.[2]

Crypte Saint-Benoît

la crypte Saint-Benoît classée pour ses peintures médiévales, sépulture gallo-romaine à l'origine, décorée sur toute sa surface de peintures à la détrempe d'époque carolingienne, fut découverte en 1948. Par mesure de protection, elles ne sont visibles que lors des journées du patrimoine.
Les murs et la voûte de la crypte étaient entièrement peints, mais le décor a perdu beaucoup d'éléments compte tenu de l'humidité des lieux.
e décor de la voûte représente sur toute sa surface le Christ en Majesté dans une mandorle, vêtu d'une tunique blanche et beige. Cette scène est complétée sur le côté sud par des anges musiciens (à gauche, jouant de la trompette, et à droite, d'une harpe), entre ces deux anges, un séraphin. Aux quatre angles de la voûte, dans des médaillons, les quatre évangélistes.

Source :Site Eledo


Source :[3]


.

Chapelle de Ronzière



Château de Ronzière


Bâti au XIXe Siècle, le Château de Ronzière fut un rendez-vous de chasse dépendant du Domaine de Ronzière. Par la suite, le château hébergea une colonie de vacances pendant un demi-siècle. Puis se sont développés des accueils de groupe pour des jeunes, des familles ou des entreprises. Aujourd’hui, il est adapté en chambres d’hôtes et gîtes dans une partie rénovée du Château.
Au XIXe siècle, le ténor François Elleviou habite le domaine.

Vestige du château médiéval et du donjon

Donjon
Donjon bâti en 1210 par Renaud du Forez, archevêque de Lyon.
A l'origine il mesurait 31 mètres, actuellement la partie restante mesure 17 mètres.
Un pont levis était situé entre le vieux château et le donjon.
Vieux château
En 1562, les troupes huguenotes menées par le baron des Adrets détruisent le château. Dès lors, le siège de la seigneurie est transféré au château de Ronzières, de l'autre côté de l'Azergues.

De la construction d'origine, il reste une partie du chemin de ronde, qui offre une belle perspective sur les monts de Tarare.
Un lieu de culte se dressait dans la basse-cour [4].

Le site du château est aujourd'hui un jardin public.

Repère géographique.png Repères géographiques


Ternand s'étale de part et d'autre de la vallée de l'Azergues, englobant à l'Ouest les pentes boisées du Mont Chatard (alt 696m) et à l'Est quelques collines viticoles du Beaujolais.
Le vieux bourg est perché sur un mamelon rocheux, tandis que la partie "moderne" les "Grandes Planches" se trouve dans la vallée .

Le Vervuis , le Robeslet ainsi que le Ternanson arrosent la commune.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 522 553 598 583 712 697 677 727 728 686
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 639 612 592 642 618 600 576 614 600 609
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 624 469 484 447 438 409 366 329 349 411
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 443 588 625 729 727 670 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos



Familles notables.png Notables

Élisabeth de FORNAS et Pierre ELLEVIOU De RONZIÉRES : Élisabeth de FORNAS fille d'un riche notaire du Bois-d'Oingt elle voit le jour en 1774. Á 18 ans elle épouse Gabriel Marie JARS, dont elle divorce pendant la révolution pour épouser Pierre ELLEVIOU chanteur d'opéra. Après une vie romanesque le couple se retire au château de Ronzières alors que pierre à 44 ans. Pierre sera maire de Ternand. Élisabeth survivant à son mari sera une généreuse donatrice pour sa commune natale et sa commune d'adoption.

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Benoît VERMOREL - [5]  
- -  
BERTRAND - Maire en 1810[6]  
- -  
Pierre ELLEVIOU De RONZIÉRES 06/1837 - 05/1842 Artiste - conseiller général - Décédé à Paris le 5 mai 1842 - Chevalier de la légion d'Honneur[7]  
- -  
J. CLAUTRIER - Maire en 1862 au moment de la restauration de l'église  
- -  
Antoine MELLET - Viticulteur - Maire en 1901[8]  
- -  
Arnaud MELLET - Maire en 1929[9]  
- -  
Lucien GOURBEYRE - 2001  
Régis BALLANDRAS 2001 - 2014 Réélu en 2008  
Michèle DANGUIN 2014 - 2020  
Bernard DUMAS Mai 2020 - (2026)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
Louis CONSTANTIN 13 mars 1633 - -  
Jean BALLAYGUIER 19 mai 1644 - -  
Antoine MARTY - -  
Barthélemy GEINGENE 25 septembre 1702 - Source[10]  
Jean Baptiste de CHATELUS - Source[10]  
André BOCHETAL 7 octobre 1712 - Source[10]  
Jean Baptiste DUMAS - Source[10]  
Pierre MESCHIN 18 décembre 1764 - Source[10]  
BERTRAND - 1789 Entre 1781 et 1783  
- - Période révolutionnaire  
Joseph Marie BERTRAND Février 1803 - Source[11]  
Guillaume DAGUET Janvier 1830 - Source[11]  
Justinien ESTRAGNIAT Octobre 1833 - Source[11]  
Pierre François VINDIER Mai 1842 - Source[11]  
Etienne ROCHETTE Janvier 1868 - Source[11]  
Simon CHAVALARD 1896 - 1908 (1842 - 1917) - Pro Desservant de 1889 à 1896  
Jean Benoît Vincent CHAVAGNEUX 1908 - 1922 Ex curé de Saint-Bonnet-le-Courreau - Puis aumônier de l'Orphelinat de Charbonnières [12]  
Joseph MOULIN 1922 - 1925 Puis curé de Saint-Just-d'Avray - Ex vicaire à Sainte-Croix à Lyon  
Louis JACQUET 1926 - 1929 Ex vicaire à Saint-André à Lyon - Puis curé de Haute-Rivoire  
Jean FAVEYRIAL 1929 - 1934 Ex curé de Frontenas - Puis curé de Briennon[13]  
- - -  
- - -  
Edmond RENARD 1940 - 1955 -  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 - 13h30 à 17h30 13h30 à 19h30 - -
69245 - Ternand-mairie.jpg

Mairie
Adresse : 214, rue de la Gare - 69620 TERNAND

Tél : 04 74 71 33 43 - Fax : 04 74 71 35 32

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 45.94444444° / 4.52833333° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : La mairie de la commune de Ternand est ouverte aux horaires suivants : Lundi, mardi, jeudi de 13h30 à 17h30, vendredi de 13h30 à 19h30

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (02/2022)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. L'armorial des villes et villages de France
  2. Fiche Mérimée - Saint Jean-Baptiste
  3. Ministère de la culture
  4. Nicolas Mengus - Châteaux forts au Moyen Âge - Éditions Ouest-France - 2021 - page 53 |passage=53 ISBN: 978-2-7373-8461-5 .
  5. Elections départementales de l'an 9. Liste des notables du Rhône - Page 22
  6. Almanach historique et politique de la ville de Lyon et du département du Rhône - 1810 - Page 8
  7. La légion d'honneur en Beaujolais
  8. Journal officiel de la République française - Page 1367 - Année 1914
  9. Délibération du conseil général
  10. 10,0 10,1 10,2 10,3 et 10,4 Les paroisses du diocèse de Lyon : archives et antiquités par l'abbé VACHET - Page 474
  11. 11,0 11,1 11,2 11,3 et 11,4 Les paroisses du diocèse de Lyon : archives et antiquités par l'abbé VACHET - Page 716
  12. La semaine religieuse du diocèse de Lyon - Année 1922
  13. La semaine religieuse du diocèse de Lyon - Année 1934