69123 - Église Notre-Dame-des-Anges : Différence entre versions

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(Quelques curés de Notre-Dame-des-Anges)
 
Ligne 71 : Ligne 71 :
 
</gallery>
 
</gallery>
  
=== Quelques curés de Notre-Dame-des-Anges ===
+
==Les curés de Notre-Dame-des-Anges ==
  
 
{{Notable-Entete}}
 
{{Notable-Entete}}

Version actuelle datée du 21 mai 2019 à 06:37

Retour édifices religieux de Lyon

Église localisée : 37, rue Félix Brun, 69007 Lyon

Église Notre-Dame-des-Anges
Photo J-P GALICHON

H
Histoire.pngistorique

Jusqu'au début du XIXe siècle, le quartier de Gerland ne désignait que la partie de territoire situé autour du château de Gerland, alors qu’actuellement on pense partie du 7e arrondissement limitée au nord et à l'est par la ligne de chemin de fer de Marseille, au sud par la limite de la ville et à l'ouest par le Rhône. Avant 1873, ce territoire dépendait des paroisses de Saint-Vincent de Paul et de Saint-André pour la partie située entre l'avenue Berthelot et la ligne de chemin de fer.
Le 5 mai 1869, les habitants du quartier de "La Mouche" (lieu dit du quartier de Gerland) adressent au cardinal Louis-Jacques-Maurice de BONALD une demande de création d'une paroisse au quartier "des rivières", les lieux de cultes desservant le quartier étant trop éloignés.
Le 16 août 1872, l'archevêché adresse au préfet une demande officielle pour l'ouverture d'une paroisse à l'ouest de la ligne de chemin de fer. Le préfet nomme une commission pour statuer sur cette demande.
Le 22 févier 1873, la commission rend un avis favorable à cette création et propose une délimitation de territoire. Ce territoire serait pris sur les paroisses de Saint-Vincent de Paul et Saint-André.
Le 22 avril 1873, le conseil de fabrique de Saint-André donne son accord en faisant des réserves pour la partie comprise entre l'avenue Berthelot et la ligne de chemin de fer car les habitants souhaitent rester attachés à Saint-André par commodité. Le 4 mai 1873, Saint-Vincent de Paul émet un avis défavorable car la paroisse estime que la perte de ressource va lui poser des problèmes financiers.
Jacques-Marie-Achille GINOULHIAC nomme Antoine HAOUR (ancien vicaire de Saint-André) curé de cette nouvelle paroisse sans attendre que la querelle de clocher ne soit apaisée. Le 24 juin, le prélat prend son poste et il s'installe à la cure de Saint-André.
Dès 1873, le curé loue des terrains pour établir une chapelle ou une église provisoire. Les travaux exécutés rapidement permirent de célébrer la messe de minuit du 24 décembre 1873, dès le 1er janvier suivant l'ouverture au public est réalisée. Jacques GINOULHIAC bénit l'église provisoire le dimanche des Rameaux 1874.
En novembre 1873, le curé HAOUR loue un autre terrain qui sera acheté le 1e mai 1880 pour y établir une église définitive.
Le 5 mars 1874, l’archevêché publie le décret d'érection de la nouvelle paroisse ...
Avant de devenir prêtre, Antoine HAOUR avait été employé par son oncle architecte et avait à ce titre dirigé quelques constructions dont le clocher de l'église de Feyzin. C'est donc lui qui a dressé les plans et suivi ensuite l'exécution du bâtiment.
L'église fut réalisée en plusieurs fois :
La première tranche comprenait l'abside, le chœur, le transept et une travée unique de trois nefs pour un montant de 81 921 francs.
La seconde partie débuta vers 1887 et s'acheva en avril 1890. Elle a couté 78 823 francs et comprenait la façade actuelle, la partie entrée et 4 travées.
Le clocher quant à lui fut réalisé en 1893. Il a été édifié avec les pierres de l'ancien pont Lafayette.
En 1897, François DURET est nommé curé auxiliaire. Celui ci continuera le travail de son prédécesseur en aménageant l'intérieur de l'église (orgue, statues, vitraux ...) et en construisant l'école de filles et de garçons, la maison des sœurs.
Le 14 avril 1930, le cardinal MAURIN amputait Notre-Dame-des-Anges de la moitié de son territoire pour former avec une partie de Saint-Vincent-de-Paul une nouvelle paroisse placée sous le vocable de Saint-Antoine.

Quelques caractéristiques

Église de style inspirée du gothique.
Clocher à flèche de 34 m environ, surmonté d'une croix.

Dimensions :

36 m de longueur
15 m de largeur
18 m de largeur au transept
10 m de hauteur (voûte centrale).

L'église comprend :

Trois nefs
un transept
un chœur
une abside avec déambulatoire.

Divers

La paroisse au fil des années a pris différents noms :
"Notre Dame-des-Rivières" date de l'époque avant la création officielle de la paroisse,
"Sainte Marie-des-Rivières" dans des actes datés de 1873,
enfin depuis 1874 Notre-Dame-des-Anges.

L'église a été restaurée de 1990 à 1994.

Patrimoine.png Patrimoine

Les vitraux qui se trouvent dans l'abside sont l’œuvre du maître-verrier Lucien BÉGULE [1]. Ils représentent les mystères du Rosaire et datent de 1898. Les vitraux des nefs ont été exécutés par Messieurs NICOD et JUBIN et furent offerts par de généreuses familles lyonnaises.

L'orgue installé en 1912 placé au fond de l'abside est de la maison MERKLIN de Paris, GUTSCHENRITTER successeur. Il a été bénit le 12 janvier par Mgr LAVALLÉE recteur des facultés catholiques de Lyon [2].

Le clocher a reçu trois cloches. L'électrification de celles-ci a été réalisée en 1955 par la société PACCARD d'Annecy.
La première de 600 kg sur la note "sol" baptisée Gabriella date de 1893 et a été fondue par les ateliers Charles ARRAGON Fondeur à Lyon.
La seconde de 325 kg sur la note "si" baptisée Maria fondue à Lyon par les ateliers Charles ARRAGON en 1893.
La troisième sur la note "ré" date de 1874 a été coulée à Lyon par les ateliers GUILLET Père et fils.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Les curés de Notre-Dame-des-Anges

Prénom(s) NOM Période Observations
François Joseph HAOUR 1873 - 1907 (1828-1908).  
François DURET 1907 - 1921  
François LAFFAY 1921 - 1933 Ex curé de Ranchal  
Joanny PELLET 1933 - 1946  
Antonin COMMARMOND 1946 - 1956  
Gabriel VANTAJOL 1956 - 1961  
Jean GUILLAUME 1961 - 1967  
Jean COSSEY 1967 - 1974  
Camille NEEL 1974 - 1987  
Robert TANTOT 1987 - ?  
- -  

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Église Notre-Dame-des-Anges, son histoire sa construction son évolution, publié par la paroisse.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références