68 - Mortzwiller

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Mortzwiller
(Ancienne commune)
(Commune déléguée)
Mortzwiller.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Blason en attente.png   68-09   Masevaux

Masevaux.png   68-15   Masevaux (Ancien canton)

Code INSEE 68219
Code postal 68290
Population 336 habitants (2013)
Nom des habitants Mortzwillerois, Mortzwilleroises
Superficie 423 hectares
Densité 79.43 hab./km²
Altitude Mini: 340 m
Point culminant 421 m
Coordonnées
géographiques
47.7414° / 7.0386° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
250px
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

  • Le hameau d'origne subit l'épidémie de peste de 1234, comme le reste du vallon. Puis il est ravagé par les troupes anglaises en 1376, enfin par les Armagnacs en 1444. Quand la petite agglomération commence à être citée, c'est sous la forme « Mormaigny»[1].
  • En 1455, Mormaigny et Soppe-le-Haut doivent payer des rentes à l'abbaye Saint-Nicolas de Rougemont-le-Château. Quatre ans plus tard, les deux localités ne forment plus qu'un seul village.
En 1567, ce n'est plus Mormaigny qui est mentionné, mais "Moritzweiler", dans l'urbaire de l'abbaye de Masevaux. En 1581, avec Diefmatten, les deux Soppe et les terres de l'ancien village d'Aichen (disparu en 1444), Mortzwiller forme une cour colongère de la seigneurie de Thann. Elle entre dans les possessions des Habsbourg jusqu'au traité de Westphalie, puis dans celles des ducs de Mazarin.
  • En 1767 intervient Jean-Baptiste GOBEL, futur évêque de Bâle et député. Il achète plusieurs terres et demeures pour en faire un grand domaine avec une bâtisse digne d'un château, entourée d'un grand parc. À sa mort, le domaine (du nom de Treffenhaag) est vendu comme bien national. Il n'en reste plus actuellement que les étangs qui servaient à alimenter un moulin, les vestiges d'un puits qui servit par la suite à alimenter un tissage mécanique, ainsi que quelques bornes marquées de la lettre G.
  • De 1820 à 1854 fonctionnaient en effet trois petits tissages employant une dizaine d'ouvriers chacun[2]. En 1854, c'est un grand tissage mécanique de 200 métiers qui est installé par Ellie Dreyfuss. Cette manufacture emploie alors environ 80 personnes, mais cesse son activité en 1914.
  • Mortzwiller est devenue, le 1er janvier 2016, une commune déléguée de la commune nouvelle de Haut Soultzbach[3].

Héraldique

D'or à la terrasse d'azur, une roue de moulin de gueules soutenant une navette de tisserand de même posée en fasce.

Ces armoiries, créées en 1980, reflètent bien la petite activité textile qu'a connu le village.

Toponymie

Mormaigny en 1453 - Moritzweiler en 1568 - Mortzveiler en 1579 - Mortzwiller en 1793

Mormaigny et Mortzwiller sont formés des mêmes éléments : "Mor" et "Mortz" correspondent au patronyme Moritz - "Maigny" vient de "manse", c'est à dire demeure, et "weiler" ou "willer" correspond au latin "villare" signifiant domaine ou village. Nous sommes donc en présence du "village de Moritz".

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Haut-Rhin - 1871-1919 : Haut-Rhin (Allemagne) - 1919-2021 : Haut-Rhin
  • Arrondissement - 1801-1871 : Belfort - 1871-1919 : Kreis Thann - 1919-2021 : Thann
  • Canton - 1801-1926 : Masvaux, Massevaux - 1926-2021 : Masevaux

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Il n'y a pas d'église dans le village.
Les habitants dépendaient de la paroisse Sainte-Marguerite de Soppe-le-Haut.

Calvaires

Deux de 1770, le troisième de 1852.

Fontaine

Repère géographique.png Repères géographiques

Mortzwiller se situe dans la partie sud-ouest du Sundgau, au pied des collines sous-vosgiennes. Sa limite occidentale jouxte le Territoire de Belfort. C'est un village-rue qui est traversé de part en part par la D 148.
Le ban communal est irrigué par le Soultzbach (affluent de la Largue) et son affluent le Spechbach, ainsi que par de nombreux étangs.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 226 212 243 254 288 260 278 322 292 273
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 278 274 265 238 230 232 217 184 158 186
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 207 186 179 159 153 155 152 160 126 134
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2013 - - - -
Population 170 194 252 303 328 336 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jean Thiébaut KUENEMANN 1790 - 1794 Né en 1734 - Agriculteur et bourgeois - Décédé après 1803  
Jacques LORENTZ 1794 - 1795 Né en 1742 - Bourgeois - Juré en 1774 - Décédé en 1801  
Jean BOHL 1795 - 1798 -  
Sébastien TSCHIRHART ou TSCHIRRET 1798 - 1804 né en 1749 - Cultivateur - Décède en 1804  
Jean-Michel TSCHIRRET 1804 - 1805 Fils de Sébastien ci-dessus - Né en 1777 - Cultivateur et cabaretier - Décédé en 1857  
Jean BOHL 1805 - 1812 -  
Pierre RIFF 1812 - 1817 -  
Thiébaut JODER 1817 - 1827 Né en 1760 - Cultivateur - Décède en 1827  
Jean-Michel KUENEMANN 1827 - 1831 Fils de Jean-Thiébaut, premier maire - Né en 1767 - Cultivateur - Décédé en 1835  
Michel TSCHIRRET 1831 - 1835 Peut-être le fils de Jean-Michel ?  
Nicolas le jeune KARRER 1835 - 1848 Né en 1804 - Tisserand  
Joseph le haut TSCHIRRET 1848 - 1865 -  
Jean-Baptiste RIFF 1865 - 1871 -  
Joseph TSCHIRRET 1871 - 1896 -  
Ferdinand Jean KARRER 1896 - 1905 Fils de Nicolas le jeune - Né en 1836 - Cultivateur  
Camille François KARRER 1905 - 1925 Fils de Ferdinand - Né en 1867 - Cultivateur  
Albert Louis TSCHIRRET 1925 - 1935 Né en 1867  
Armand BRODHAG 1935 - 1945 Est également maire de Soppe-le-Haut de 1942 à 1944  
Aloyse FABIAN 1945 - 1953 -  
Basile Antoine RINGENBACH 1953 - 1959 -  
Aloyse FABIAN 1959 - 1974 -  
Gérard RUTHMANN 1974 - 1995 -  
Antoine KUENEMANN 1995 - 2008 -  
Christophe BELTZUNG 2008 - 31 décembre 2015 Dernier maire avant la fusion  

Cf; : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Personnalités liées à la commune

  • Jean-Baptiste GOBEL qui achète des terres et des demeures du village pour en faire un grand domaine avec "château".
Né en 1727 à Thann - Devient en 1771 évêque auxiliaire de Bâle. En 1789, est élu à Belfort député de l'ordre du clergé. Obtient le siège d'évêque constitutionnel de la Seine. Est accueilli dans le club des Jacobins et coiffe le bonnet rouge. Il finit par se faire des ennemis et monte à l'échafaud le 13 avril 1794

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts est commun aux victimes des deux anciennes communes de Soppe-le-Haut et Mortzwiller

Monument commun
Situé à Soppe-le-Haut
Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des victimes des deux communes...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi 16h00 - 19h00 - - - 14h00 - 18h00 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 40 rue Principale - 68780 MORTZWILLER

Tél : 03 89 82 52 10 - Fax : 03 89 39 03 77

Courriel : contact

Site internet : Site Démarches administratives]

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  2. Tissage Georges SCHOEN, créé en 1820, tissage Thiébaut Elsner et tissage Kœchlin, créés en 1824 (Source : panneaux d'information dans l'église de Soppe-le-Haut)
  3. Recueil des actes administratifs du Haut-Rhin du 28 octobre 2015