68332 - Tagolsheim

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Tagolsheim
Tagolsheim.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Blason Altkirch-68004.png   68-01   Altkirch

Blason Altkirch-68004.png   68-01   Altkirch (Ancien canton)

Code INSEE 68332
Code postal 68720
Population 918 habitants (2016)
Nom des habitants Tagolsheimois, Tagolsheimoises
Superficie 319 hectares
Densité 287.77 hab./km²
Altitude Mini: 262 m
Point culminant 367 m
Coordonnées
géographiques
47.5487° / 7.7097° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68332 - Tagolsheim carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


Histoire.png Histoire de la commune

  • Des peuplades habitent déjà le secteur lors de la période du néolithique.
  • La localité est citée « en 977 sous le nom de Dagolsheim »[1]. Une mention légèrement différente est datée du XIIe siècle. Le village est englobé dans le comté de Ferrette (jusqu'en 1648), et il est question d'un noble ? ou seigneur ? Georges de Tagolsheim, en 1364.
À cette époque est également mentionné le "Buchsberg", équivalent de "colline de buis", et cette végétation très abondante est à l'origine du surnom de "Buchskôpfe" (c'est à dire "têtes de buis") donné aux habitants.
  • Jusqu'au milieu du Moyen Âge, la cité est composée de deux entités : Tagolsheim d'une part, et le hameau de Rollingen d'autre part, où est construite l'église primitive. Mais ce hameau disparait laissant de la place à une extension progressive de Tagolsheim. Un moulin à grains, cité en 1310, va lui aussi disparaître.
  • Aux XVIIIe et XIXe siècle, les activités des villageois se concentrent sur divers pôles : l'exploitation d'une carrière de calcaire[2], une taillanderie créée en 1835, revendue et transformée en forge avec martinet, une huilerie à manège qui va fonctionner jusqu'en 1940 et la sériciculture. En effet, une magnanerie existe depuis 1820 suite à l'action de Jean Adam Foltzer qui plante « 450 mûriers »[3]. Il s'ensuit un négoce de soierie, axé sur la fabrication de rubans de soie.
  • Lors de la Première Guerre mondiale, Tagolsheim se trouve à quelques kilomètres de la ligne de front. Il subsiste encore quelques vestiges des infrastructures mises en place à l'époque : des bunkers, des casemates, ainsi qu'un grand canon près de la Burnkirch d'Illfurth.


En terre cuite, façade de la mairie

Héraldique

« Taillé, au premier d'azur au croissant contourné d'argent, au second d'argent au rameau de buis de sinople ».

La commune se dote officiellement de ces armoiries en 1974. Mais il existait déjà une représentation du croissant de lune « sur deux bornes anciennes dont l'une de 1625 »[4].
Le buis est très répandu sur le ban communal;

Toponymie

Dagolsheim en 977, Dogolfesheim en 1345.

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Haut-Rhin - 1871-1919 : Haut-Rhin (Allemagne) - 1919-2021 : Haut-Rhin
  • Arrondissement - 1801-1871 : Altkirch - 1871-1919 : Kreis Altkirch - 1919-2021 : Altkirch
  • Canton - 1801-2021 : Altkirch
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Léger

Vue depuis le cimetière Photo B.ohland


  • Une église primitive est déjà citée en 1285, fondée par des abbés de Murbach. Elle se trouve alors sur le hameau de Rollingen, qui disparaitra au milieu du Moyen Âge. devenant trop vétuste, elle est démolie en 1748.
  • Un nouvel édifice est construit à partir de 1764 au même endroit car le village de Tagolsheim s'est étendu sur les terres de Rollingen. Se révélant trop petite un siècle plus tard, l'église est agrandie d'une travée en 1838. La nef à vaisseau unique comporte maintenant trois travées ; elle est prolongée d'un chœur à pans coupés et une nouvelle sacristie vient s'adosser au chœur en 1866.
Le clocher de quatre niveaux, avec des chaînages d'angle, avait au départ un toit en bâtière. Victime des bombardements de la Grande guerre, il est remanié différemment en 1920, puis sa flèche reçoit une couverture de zinc en 1965.
Bénitier du XVIe siècle
Côté nord, sur le mur extérieur se trouve un bénitier du XVIe siècle à cinq pans. La pierre sculptait présentait un écu avec armoiries qui a perdu sa lisibilité.


  • À l'intérieur :
- Le plafond de la nef, à l'origine en bois, a été plâtré. celui de l'abside, plâtré également, présente une peinture monumentale.
- Sur le mur sud est suspendu un Christ en Croix, entouré de quatre petites statues, celles des quatre évangélistes. Elles proviennent de l'ancienne chaire à prêcher et datent du XVIIIe siècle.
- Est également accroché un tableau représentant saint Léger, patron de l'église. Il s'agit d'une huile sur toile réalisée par Sébastien Gutzwiller dans la première moitié du XIXe siècle.
- Le chemin de croix est de facture contemporaine.



Repère géographique.png Repères géographiques

Le village de Tagolsheim se situe dans la partie sud-ouest du Sundgau, à environ 5 kilomètres d'Altkirch. Son ban communal est traversé verticalement par la D 432 reliant Mulhouse à Altkirch.


Sur le territoire, deux éléments particuliers sont à mentionner :
- la réserve régionale dénommée "Im' Berg", abritant une flore protégée, notamment des orchidées sauvages,
- Un tilleul remarquable (Tilia Cordata), dont l'âge est évalué à 250 ans et dont les cicatrices des branches cassées ont formé des bourrelets surnommés "sarcophages".

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 194 192 248 264 339 348 358 359 435 449
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 388 368 379 347 349 349 371 386 366 362
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 368 308 407 426 428 439 452 480 460 625
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 698 691 662 632 718 918 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jean Théobald WOLFF 1792 - 1792  
Joseph RISS 1792 - 1796 -  
Jean SUTTER 1796 - 1796 -  
Morand MEYER 1796 - 1815 Né en 1748 - Cultivateur - Décédé en 1818  
Jean MEYER 1815 - 1816 -  
Jean Adam FOLTZER 1816 - 1826 Né en 1768 - Agronome - « un pionnier de l'élevage du ver à soie »[5] en Alsace - Rubanier - Décédé en 1836  
Jean "fils du Vieux" WOLFF 1826 - 1835 -  
Joseph HARNIST 1835 - 1835 Né en 1803 - Cultivateur - Aubergiste - Décédé en 1880  
Jean MEYER 1835 - 1837 -  
Jean-Jacques SUTTER 1837 - 1847 né en 1801  
Jean Thiébaud MEYER 1846 - 1855 -  
Jean SCMERBER 1855 - 1896 -  
Léger FOLTZER 1896 - 1905 Fils de Joseph - Né en 1841 - Reprend l'huilerie à manège créée par son père en 1836  
Eugène BACH 1905 - 1913  
Joseph PFLIEGER 1913 - 1914 -  
Léger FOLTZER 1914 - 1919 Le même - Président du Conseil d'arrondissement - Décédé en 1935  
Gustave SENGELIN 1919 - 1921 -  
Émile JELSCH 1921 - 1941 -  
 ? HARNIST 1941 - 1944 -  
Émile JELSCH 1944 - 1945 -  
Louis BACH 1945 - 1971 -  
Paul KLEIBER 1971 - 1983 -  
Raymond GUTZWILLER 1983 - 1995 -  
Pierre FOLZER 1995 - 2001 -  
François GUTZWILLER 2001 - 2020 -  
Nicolas KUENTZ 2020 - (2026) -  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb
et Archives départementales du Haut-Rhin

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Jacques JENN 1783 - 1791  
- -  
Jacques JENH (ou JENN) 1808 - 1816 Né à Ammerschwihr le 18/11/1752. Déjà curé ici en 1783, il se réfugie à l'étranger pendant la Terreur. Il revient dans cette commune et à Luemschwiller en 1808. Huit ans plus tard, il est nommé à Hundsbach où il décède le 10/07/1826.  
- -  
Jean DERMINEUR 1843 - 1850 Né en 1809 - Auparavant curé à Soultzmatt - Nommé ensuite à Brinckheim - Décédé en 1872  
André SCHNEIDERLIN 1850 - 1864 Né en 1816 - Décède en 1864  
François Joseph SCHINDELHOLZ 1864 - 1868 Né en 1823 - Auparavant curé à Kirchberg - Se retire ensuite à Nierderhergheiim où il décède en 1880  
Antoine WAETERLIN 1868 - 1897 Né en 1831 - Auparavant curé à Kruth - Décède en 1897  
Georges THUET 1897 - 1915
68332 - Tagolsheim Tombe Curé Thuet.JPG
Né en 1843
Auparavant curé à Hattstatt
Décédé en 1918.
Inhumé au cimetière communal de Rumersheim-le-Haut.  
Eugène RAMSEYER 1915 - Auparavant curé à Ingersheim  
- -  
- -  

Liste des titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Jean BITZBERGER 13 août 1772 21 mars 1837 capitaine de Chasseurs à cheval

Chevalier en 1803 - Son dossier  

- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts


Il n'existe pas de noms de victimes sur ce monument.



Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 10h00 - 12h00 10h00 12h00 10h00 12h00 10h00 12h00 10h00 - 12h00 - -
Après-midi 16h00 - 19h00 - - - - -
68332 - Tagolsheim Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 39A, Grand Rue - 68720 TAGOLSHEIM

Tél : 03 89 25 41 34 - Fax : 03 89 25 56 20

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : site officiel (2021)

Associations d'histoire locale

Nom de la commune en langues régionales

  • en alsacien : Tàgelsa
  • en allemand : Tagolsheim

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  • Marc GLOTZ et Guy MEYER, Moulins du Sundgau, volume 3, Les Bassins de l'Ill et du Thalbach, Riedisheim, Société d'Histoire du Sundgau, 2000, 368 pages, ISBN 2-908498-12-X

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  2. Ses deux débouchés sont la production de chaux, et la solidification des chaussées
  3. Marc GLOTZ et Guy MEYER, Moulins du Sundgau, volume 3, Les Bassins de l'Ill et du Thalbach, Riedisheim, Société d'Histoire du Sundgau, 2000, 368 pages, ISBN 2-908498-12-X
  4. AD du haut-Rhin, armoiries des communes
  5. Marc GLOTZ et Guy MEYER, Moulins du Sundgau, volume 3, Les Bassins de l'Ill et du Thalbach, Riedisheim, Société d'Histoire du Sundgau, 2000, 368 pages, ISBN 2-908498-12-X