68307 - Sewen

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Page en construction.png
Cet article est une ébauche à compléter.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.
Sewen
Sewen.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Blason en attente.png   68-09   Masevaux

Blason en attente.png   68-09   Masevaux (Ancien canton)

Code INSEE 68307
Code postal 68290
Population 501 habitants (2017)
Nom des habitants Sewenois et Sewenoises
Superficie 2 150 hectares
Densité 23.3 hab./km²
Altitude Mini: 483 m
Point culminant 1 242 m
Coordonnées
géographiques
47.8081° / 6.9056° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
250px
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune


Selon une tradition très ancienne, la création du village remonterait au 5e siècle. A l'époque des invasions barbares, des chrétiens persécutés se seraient réfugiés dans la vallée de Sewen et y auraient bâti une chapelle en l'honneur de la Vierge Marie autour de laquelle des habitations se seraient peu à peu rassemblées[1].

Héraldique

Entre 1964 et 1980, la Commission héraldique du Haut-Rhin est chargée de créer des blasons pour des localités dépourvues d'emblèmes.
Pour Sewen, elle crée ce blason :

  • Écartelé : au 1er d'azur à la couronne d'or, les pierres de gueules, au 2e d'or au sapin de sinople posé sur un coupeau du même, au 3e d'or à la fourmi de sable posée en pal, au 4e d'azur à trois fasces ondées d'argent.[2].

Qu'on explique ainsi :

au 1er la couronne de rubis de la Vierge rappelant l'origine du village et les pélerinages, au 2e les forêts entourant le village, au 3e "les fourmis" - surnom donné aux habitants du village -, au 4e le lac de Sewen.[3]


  • Il existait cependant un ancien emblème du village :
68307 - Sewen - ancien blason.jpg

D'azur, à une Vierge de carnation assise sur un trône gothique, pommeté d'or ;

la Vierge chevelue au naturel, à la couronne denticulée du 3, vêtue d'azur et de gueules ;
tenant, à sénestre un enfant, Jésus de carnation, debout, vêtu d'argent ;
l'enfant et la mère tenant, chacun, de la dextre. une fleur.[4].

Toponymie

  • Le village est connu tout d'abord sous le nom de Grand Ermitage de la Vierge (Gross Einsiedeln ou "Eremus Major Beate Mariae Virginis").
  • 1302 : première mention écrite du nom de "Sewen" qui nous soit parvenue.
    • Suivant certains, le nom viendrait de See et ven ou wen, "près du lac", en celte[3].
    • Pour d'autres, Seewen est la forme ancienne en haut-allemand du mot See, le lac[5].
    • Synonymes : Seewen, Eisenschmaltz aus dem Sebenthall, Seben, Seven dioc. Basileensis, Seven in Alsacia Superiori, Sewensis, Sewenthal. On peut trouver parfois la francisation "les Eves".

Histoire administrative

  • Département - 1801-2021 : Haut-Rhin [1871, Haut-Rhin (Allemagne) ... 1919, Haut-Rhin ... 1919, Haut-Rhin]
  • Arrondissement - 1801-2021 : Belfort --> 1871, Kreis Thann ; puis 1919 Thann puis Thann-Guebwiller
  • Canton - 1801-2021 : Masevaux
  • Commune - 1801-2021 : Sewen

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Activité économique 

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Notre-Dame

L'Église Notre-Dame


Le Mémorial des victimes de guerre

Mémorial des victimes de guerre

C'est une chapelle située à l'entrée du cimetière communal se trouvant autour de l'église Notre-Dame. Selon la tradition, il s'agit de l'ancien ossuaire ("Schädelkapelle" : la chapelle du crâne). La construction est en moellons de grès avec chaînes d'angle et contreforts, de toiture carrée à croupes. La voûte nervurée à 4 travées retombe sur un pilier central. En son centre, une clé porte les initiales V.G. qui pourraient être celles de l'architecte. La chapelle a été restaurée en 1923 pour abriter le monument aux morts.

Le monument a été classé aux M.H. par arrêté du 26 avril 1921. [6]


La mairie

La mairie


Repère géographique.png Repères géographiques

68-sewen-Plan.JPG

Sewen est situé au pied du massif des Vosges. L’altitude de la commune va de 483m pour la partie la plus basse (le village) à 1 243m pour sa partie la plus haute (le Ballon d’Alsace).
Le territoire est recouvert à plus de 97% par la forêt.

Le village est situé à l’Est du ban communal qui comprend de nombreux hameaux et lieux-dits. Principalement : Elbach, Seebach, Foerstel, Latschgraben, Lerchenmatt, Fallengesick, Issenbach, Baerenbach, Neuberg, Wasserfall, Bedelen, Alfeld, Petit-Langenberg, Grand-Langenberg.

Les crêtes à l’Ouest marquent les limites de la Franche-Comté (Territoire de Belfort), la Lorraine (Vosges) et l'Alsace (Haut-Rhin).

Sewen est une des 198 communes du Parc naturel régional des Ballons des Vosges créé en 1989 et appartient au site Natura 2000 Vosges du Sud créé le 17 mars 2008.


au Nord

La forêt des Charbonniers, "Sylva carbonarii" monte jusqu'au col des Charbonniers (vers Saint-Maurice-sur-Moselle (88)).

à l'Ouest

  • La chaîne des Vosges
  • Le lac d'Alfeld.

Ancien cirque glaciaire fermé au nord par des montagnes et des falaises et à l'Est par une moraine, cet endroit servait jusqu'en 1880 de pâturage. On y a découvert une "marmite de géant" ou moulin glaciaire[7].
C'est actuellement un lac de barrage, servant de réservoir de régulation du débit de la Doller.

  • Le Seebach, affluent de la Doller, relie Sewen au lac de Sewen et au lac d'Alfeld.

Prenant sa source au lac d'Alfeld, le Seebach (ou ruisseau de l'Alfeld) devient tumultueux dans les cascades du "canyon du Seebach". Il s'apaise en traversant les tourbières du lac de Sewen pour former un ruisseau paisible dans une prairie humide jusqu'à Sewen.
Il sert de déversoir au barrage du lac d'Alfeld. De façon imprévisible, un lâcher d’eau peut survenir, créant une vague de submersion non maîtrisable suivie d’un fort débit.[8]

  • Le lac de Sewen.

C'est le seul lac naturel des Vosges alsaciennes d'origine glaciaire non aménagé en réservoir (reste du glacier de Sewen à Kirchberg) et une des dernières tourbières d'Alsace encore intacte.

au Sud

La rivière Doller prend sa source sur les hauteurs de Dolleren au lieu-dit Fennematt et se dirige vers l'Ouest. Elle effectue un virage au Sud du village de Sewen et le traverse d'Ouest en Est en passant au Sud de l'église. La Doller se jette dans l'Ill près d'Illzach (47 km).

à l’Est

Sewen est le point de départ de la "Vallée de la Doller".

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 542 539 569 693 845 825 886 981 969 935
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 974 877 815 786 781 880 771 752 748 732
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 761 684 703 681 661 663 617 622 604 552
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 516 539 530 515 532 503 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

L'église et le village caché dans les arbres.


Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
GEBEL 1789 - C'est devant lui que le curé Jean ROOST prête son serment constitutionnel.  
NAEGELEN 1801 - -  
- - -  
- - -  
- - -  
- - -  
- - -  
Bertrand DANTUNG 1986 - 2001 -  
Jean-Paul BINDLER 2001 - 2020 -  
Hubert FLUHR 2020 - (2026) -  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean ROOST 1789 - Il prête son serment constitutionnel le 30 janvier 1791. Il meurt le 27/12/1794.  
- -  
Jean-Jacques DEYBER avril 1795 - 1803 Avant 1791, il était vicaire ici, et de 1791 à 1795, curé à Sentheim. Pendant ses 8 années ici, il dessert aussi Dolleren, Oberbruck et Rimbach, et s'accommode des prêtres réfractaires qui reviennent. Il part ensuite à Oderen  
Thiébaut THOMAS avril 1795 - 1803 Il seconde J.Jacques Deyber sur les 4 paroisses et a aussi en charge celle de Kirchberg. Il est ensuite nommé à Staffelfelden.  
Jean-Antoine SCHEUBEL 25 juin 1796 - 1805 Ancien chapelain de l'abbaye de Masevaux, exilé en Suisse pendant la Révolution, revient ici. Il sera ensuite nommé à Largitzen.  
Conrad GEBEL 1801 - Ancien prêtre réfractaire, exilé, revient à la paroisse.En 1803, il dessert Bourbach-le-Bas, puis Oberbruck. Il décède en 1834.  
Jean-Thiébaut DEYBER 1803 - Cousin de Jean-Jacques ci-dessus et ci-dessous.  
Jean-Jacques DEYBER 1807 - 1808 Le même que ci-dessus  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Mémorial des victimes de guerre


Monument indexé sur Généanet

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des victimes inscrites sur le monument aux morts...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
68-Sewen-La mairie.JPG

Mairie
Adresse : - 68290 SEWEN

Tél : - Fax :

Courriel : [mailto: Contact]

Site internet : Mairie de Sewen

GPS : 47.80708556973391° / 6.906135029305151° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : [1] (Septembre 2015)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références