68205 - Meyenheim

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Meyenheim
Blason Meyenheim-68205.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole -
Canton Blason Ensisheim-68082.png   68-06   Ensisheim

Blason Ensisheim-68082.png   68-06   Ensisheim (Ancien canton)

Code INSEE 68205
Code postal 68890
Population 1 480 habitants (2017)
Nom des habitants Meyenheimois, Meyenheimoises
Superficie 1 278 hectares
Densité 115.81 hab./km²
Altitude Mini : 206 m
Point culminant 213 m
Coordonnées
géographiques
47.913333° / 7.355833° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68205 - Meyenheim carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

  • Des peuplades sont présentes dès l'Âge du Bronze, comme l'attestent la découverte de nombreuses traces, dont une petite nécropole comprenant des urnes funéraires. Il subsiste également des témoins d'une occupation à l'époque gallo-romaine.
  • Le hameau est cité pour la première fois en « 780 »[1] ou en « 787 »[2] sous le nom de "Maginhaim". En effet, des établissements religieux y possèdent des terres et la dîme est prélevée en faveur du chapitre de Bâle.
Motte castrale Photo B.ohland
  • Un château seigneurial établi sur une motte au XIIe siècle devient en 1281 un fief de l'évêque de Strasbourg. La motte, d'un diamètre de 35 mètres, est inscrite aux Monuments historiques[3].
À partir de 1303, le village appartient aux Habsbourg qui y tiennent leur tribunal landgravial[4]. Le domaine est tenu par les comtes de Ferrette, et passe aux mains des sires de Hattstatt vers 1316.
  • Les années 1633 et 1634 sont marquées par les invasions suédoises, comme l'atteste un graffiti dans le clocher roman de l'église : il mentionne en effet clairement « Schweden Krieg, guerre de Suède »[5]. De même la campagne de Turenne, rattachée à la guerre de Hollande, se déroule en partie sur le territoire en 1674 et 1675.
  • Au XVIIIe siècle, il existe deux relais de poste à chevaux.
  • Les deux guerres mondiales touchent le village, et les bombardements de 1944 détruisent le pont en grès enjambant l'Ill de ses cinq arches.
  • En 1955, s'établit (à l'extrémité du ban communal jouxtant celui d'Hirtzfelden) la base aérienne Colmar-Meyenheim. En 2010, l'Armée de l'Air quitte les lieux. Ceux-ci vont désormais accueillir un détachement aérien de la Gendarmerie et le Régiment de Marche du Tchad. Le domaine prend le nom de Quartier Colonel Dio.

Héraldique

  • « D'argent aux deux lions affrontés de gueules ».

Ces armoiries existent depuis « la fin du XVIIe siècle »[6].

Toponymie

Maginhaim en 780, Meienheim en 1187, puis Meyenheim en 1697

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Haut-Rhin, 1871-1919 : Haut-Rhin (Allemagne), 1919-2021 : Haut-Rhin
  • Arrondissement - 1801-1871 : Colmar, 1871-1919 : Kreis Guebwiller, 1919-2015 : Guebwiller, 2015-2021 : Thann-Guebwiller
  • Canton - 1801-2021 : Ensisheim

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saints-Pierre-et-Paul

Façade sud C.Angsthelm
  • L'église paroissiale primitive date du XIIe siècle, mais il n'en reste que la tour.
La nef à un vaisseau, avec un toit à longs pans, date de 1766 ou 1820, selon les sources. Victime d'un incendie, qui préserva tout de même les lambris et stalles du chœur, la nef est reconstruite en 1981.
L'édifice est inscrit aux Monuments historiques pour sa tour romane[7].
Clocher roman
  • Le clocher avec son toit en bâtière, présente quelques particularités. L'ensemble est construit en petits moellons de grès jaune sur quatre niveaux, mais chacun est différent. Le second niveau est percé de deux baies géminées séparées par un pilier. Le troisième présente quatre baies contigües sur trois faces, alors que la face Est a été retravaillée en ne laissant que deux petites fenêtres où ont été cependant réemployés des fragments de colonnes. Le dernier niveau a été remanié.
Ce clocher, tout du moins le troisième niveau, servait très certainement de poste de guet, comme le suggèrent « 25 inscriptions »[8] dont la moitié mentionnent des dates de conflits du XVIIe siècle. Ces graffiti n'ont rien de religieux, mais, outre les dates, nous renseignent sur les métiers ou statuts des personnes qui y passaient assez de temps pour graver la pierre. Ce sont en effet des noms comme forgeron, ou « étudiant en humanités »[8], ainsi que des emblèmes tels que ciseaux ou roue de moulin, ou enfin des armoiries telles celles du « prévôt Jean Ribert »[8].


  • L'intérieur :
- Des fresques polychrome des XVe et XVIe siècles ont été mises à jour dans la chapelle.
- Un tableau peint au XVIIIe par un artiste allemand, Joseph Esperlin, proviendrait de l'ancienne église des Jésuites d'Ensisheim. Un autre, représentant saint Sébastien (patron secondaire de la paroisse), et réalisé par Sébastien GUTZWILLER, est inscrit aux Objets historiques.
- Quant au tableau de l'abside, il s'agit d'une huile sur bois, de cinq mètres de haut, représentant la Trinité, la Vierge, saint Jean et saint Joseph. Ce tableau est classé aux Objets historiques depuis 1982[9] et a été restauré.
- Le premier orgue était l'œuvre de Jacques BESANÇON. Réparé par Joseph RABINY en 1800, puis par Antoine HERBUTÉ une quarantaine d'années plus tard, et enfin par Johann Fridolin BURGER, il était classé aux Objets historiques pour sa partie instrumentale[10]. Suite à l'incendie qui a détérioré l'église, un nouvel instrument a été conçu par Alfred KERN et installé en 1986. Positif de dos et Grand Orgue possèdent 51 notes, la pédale en présente 13.
Des petits tableaux de facture contemporaine ornent les murs de la nef.


Presbytère et anciens moulins

Presbytère Photo B.ohland
Vestiges de l'installation hydraulique de l'Obermühle Photo B.ohland

Le Presbytère :
Située à côté de l'église, cette bâtisse imposante avec toit à longs pans est dûe à l'architecte local J.B. CHASSAIN.
Si l'habitation a été reconstruite en 1772, la porte charretière, elle, date de 1723, avec moellons de grès et pierres de taille.
Les moulins :
Il existait deux moulins, implantés sur la Vieille Thur (appelée aussi canal des douze moulins) :
- L'Obermühle ou moulin du haut (en amont). Il était équipé de trois roues, deux pour la production de farine et une pour un foulon à chanvre.
- L'Untermühle ou moulin du bas (en aval). Il possédait également trois roues, deux destinées à la meunerie et une qui actionnait un aiguisoir.
Ces deux moulins ont cessé leur activité quand d'autres se sont installés sur le canal Vauban et se sont avérés plus productifs.
S'il ne reste rien de l'Untermühle, il subsiste des éléments du moulin du haut : une grange, un pigeonnier, la base du moulin, transformée depuis en habitation contemporaine, et les vestiges des vannes.

Autres éléments du patrimoine

-Oratoires : au nombre de deux, l'un dédié à saint Antoine, près de l'Obermühle, l'autre dédié à saint Joseph
-Relais de poste aux chevaux : il y en avait deux, situés rue principale.
Le plus ancien date de 1727 et porte les initiales IW CA sur sa porte d'entrée. Il existe encore une plaque en fer blanc avec l'inscription "poste aux chevaux numéro 1".
Le second porte sur un linteau la date de 1744.
-Colombier : différent de celui du moulin, il date du XVIIIe siècle et est décoré de fresques.
-Statue de saint Jean-Népomucène : située au bord de l'Ill comme celle d'Oberhergheim et de nombreuses autres communes haut-rhinoises.
-Puits communaux : au nombre de deux. Celui de la place de la mairie porte la date de 1779.
-Croix de chemins : il y en a treize en tout dont deux Bildstock (Plus de détails sur le site officiel de Meyenheim).
-Et pour finir, Le château d'eau est lui aussi décoré de fresques.

Repère géographique.png Repères géographiques

Le village est situé dans la plaine céréalière, un peu à l'écart du Rhin.
Le territoire est irrigué par trois cours d'eau qui le traversent du sud au nord : l'Ill, la Vielle Thur à l'ouest et le canal Vauban à l'est.
Le ban communal est également traversé par l'autoroute A 36 et la D 201 reliant Ensisheim au sud à Colmar au nord.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 440 485 518 691 757 781 832 810 774 721
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 673 716 712 649 712 651 653 646 622 638
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 591 611 580 577 607 600 636 1 272 1 080 1 041
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 003 884 957 1 188 1 728 1 465 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Pierre PERRE 1790 - 1791 Curé  
- -  
- -  
Richard PFULB 1800 - 1807 Né en 1758 - Aubergiste - Maître de poste  
Jean GEILLER 1807 - 1813 Né en 1751 - Cultivateur - Décédé en 1816  
Richard PFULB 1813 - 1819 Le même - Décédé en 1819  
Jean RIBER 1819 - 1830 Né en 1780 - Cultivateur - Décédé en 1838  
Jean KELLER 1830 - 1833 Propriétaire  
Sébastien SCHERRER 1833 - 1846 Né en 1785 - Ancien postillon - Décédé en 1863  
Auguste Amédée Stanislas DELAVILLE 30/07/1846 - 30/07/1848 Né en 1788 - Conseiller Général du canton d'Ensisheim de 1833 à 1836, puis de 1842 à 1852, et encore un peu en 1862 - Décédé en 1868  
François Joseph WEISS 1848 - 1850  
Étienne KUENTZ 1850 - 1858 Né en 1812 - Cultivateur  
- -  
- -  
Joseph SPINHIRNY 1925 - 1929 Né en 1854 - boulanger - Décédé en 1929  
- -  
- -  
Charles WEISS 1969 - 1977 Décédé en 2009  
Gérard WOLF 1977 - 2001  
Françoise BOOG 2001 - (2026) Réélue en 2008, 2014 et 2020  
- -  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Jean Michel BÄUMLIN 1803 - 1811 Chanoine régulier - Auparavant professeur en Lorraine - Sera ensuite curé à Pfaffenheim  
Grégoire DURRINGER 1811 - 1850 Ancien franciscain - Décède en 1850  
Étienne GASSMANN 1850 - 1877 Né en 1801 - Auparavant curé à Obermorschwiller - Décède en 1877  
Aloïse BUCHER 1877 - 1895 Né en 1842 - Auparavant curé à Masevaux - Sera ensuite nommé à Bartenheim  
Joseph RUTHY 1895 - 1901  
Félix HALLER 1901 - 1909 Auparavant curé à Saint-Étienne de Mulhouse - Décède en 1909  
Albert HAEGY 1909 - 1916 Décède en 1916  
Jules SEILLER 1916 - 1927 Auparavant curé à Burnhaupt-le-Haut - Sera ensuite nommé à Heimsbrunn  
Adolphe Aloyse TRIEB 1927 - Né en 1879 - Auparavant curé à Eberbach-Seltz - Décédé en 1943  
- -  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts

Émigration

Émigration en Amérique

  • Joseph BUHL, passeport février 1852, 46 ans, maçon, marié, 6 enfants, part avec son beau-frère.


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30 - 12h 8h30 - 12h - 8h30 - 12h 8h30 - 12h - -
Après-midi 13h30 - 17h30 - - - 13h30 - 17h30 - -
68205 - Meyenheim Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 10 Grand'rue - 68890 MEYENHEIM

Tél : 03 89 81 02 40 - Fax :

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Mairie & L'annuaire Service Public (Décembre 2016)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  • Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, numéro 29, 2017, ISSN : 0990-6894

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Selon Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  2. Selon les Archives Départementales du Haut-Rhin
  3. Base Mérimée, motte castrale
  4. Tribunal tenu par des "Landgraves", équivalents de "comtes" dans le Saint-Empire Germanique
  5. Article de Marc GRODWOHL, intitulé "Graffiti de veilleurs dans le clocher de Meyenheim", in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, numéro 29, 2017, ISSN : 0990-6894
  6. AD du Haut-Rhin, Armoiries des communes
  7. Base Mérimée, église
  8. 8,0 8,1 et 8,2 Article de Marc GRODWOHL, intitulé "Graffiti de veilleurs dans le clocher de Meyenheim", in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, numéro 29, 2017, ISSN : 0990-6894
  9. Base Palissy, tableau de la Trinité
  10. Base Palissy, orgue