68127 - Heidwiller

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Heidwiller
Heidwiller.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Blason Altkirch-68004.png   68-01   Altkirch

Blason Altkirch-68004.png   68-01   Altkirch (Ancien canton)

Code INSEE 68127
Code postal 68720
Population 624 habitants (2017)
Nom des habitants Heidwillerois, Heidwilleroises
Superficie 448 hectares
Densité 139.29 hab./km²
Altitude 259 m
Point culminant 360 m
Coordonnées
géographiques
47.661111° / 7.243889° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68127 - Heidwiller carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


Histoire.png Histoire de la commune

  • Quelques traces témoignent d'une présence aux temps néolithiques. Et de l'époque gallo-romaine, il subsiste des ruines d'une enceinte de défense autour de la colline "Buckenberg", entre Heidwiller et la commune voisine de Tagolsheim.
  • « Le village est probablement fondé vers 977 par les Mérovingiens »[1]. En tout cas un lieu de culte existe à cette époque, car la moitié de l'église entre dans les possessions de l'abbaye de Murbach, selon la confirmation de l'empereur Othon II dans un titre portant cette date. La première mention écrite du village voit le jour en 1105, « sous la dénomination "Heytewilare" »[2].
  • La seigneurie de Heidwiller regroupée autour d'un château appartient d'abord aux comtes de Ferrette. À partir de 1324, elle passe aux mains des Habsbourg et le reste jusqu'à la Révolution.
  • Durant la Guerre de Cent ans, le village est dévasté par les troupes anglaises.
  • Une fontaine est aménagée au tout début du XVIIe siècle, et une usine construite tout près du château au XIXe siècle.
  • En 1922, après avoir été fort malmenée durent la Grande guerre, la commune est décorée de la Croix de guerre 1914-1918.

Héraldique

Sur le mur du monument aux morts, devant l'église

Les armoiries se blasonnent ainsi :
« D'or au lion à la queue fourchue de gueules, lampassé de même, la tête et le col d'azur, en abîme un écu de cinq points d'argent équipolés à quatre de gueules ».

Deux éléments composent le blason créé en 1977 :
- l'écu central, équipolé, correspond aux armes de la famille de Morimont, propriétaire du château au XVe siècle,
- le lion correspond aux armes de la famille de Reinach, châtelains suivants.

Toponymie

  • La forme d'origine se compose de deux éléments :

- "Heyte", dérivé du mot germanique "Heiden" signifiant "païens"
- "villare", appellatif latin signifiant ferme puis village, qui a survécu en Alsace-Lorraine « sous la forme germanisée de -wilre, -willer ou -weiler »[3].

  • On trouve ensuite les formes "Ethiwilren" en 1175 puis "Heitwilr" en 1441[4].

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Haut-Rhin - 1871-1919 : Haut-Rhin (Allemagne) - 1919-2021 : Haut-Rhin
  • Arrondissement - 1801-1871 : Altkirch - 1871-1919 : Kreis Altkirch - 1919-2021 : Altkirch
  • Canton - 1801-2021 : Altkirch
  • Commune - 1801-2021 : Gueberschwir ; Gueberschwihr


Patrimoine.png Patrimoine bâti

Château de Heidwiller

Grille d'entrée, près de l'église Photo B.ohland
Aperçu d'une tour Photo B.ohland
  • Le château a été construit à la fin du XIe siècle ou au début du XIIe sur une butte afin de surveiller les passages dans la vallée de la Largue en contrebas. Il est occupé dès 1105 par les seigneurs de Heidwiller. Il était alors de forme quadrangulaire, avec quatre tours rondes, et entouré d'un fossé.

Détruit en partie en 1356 suite au séisme de Bâle, il est reconstruit par les Waldner de Freundstein. De cette époque date le corps de logis. Au siècle suivant il passe aux mains de Caspard de Morimont. Mais en 1474, il est contraint d'abriter des troupes autrichiennes. En 1486, il devient la propriété de Erhard de Reinach, et des aménagements ont lieu au XVIe siècle.
À la Révolution, le château est vendu comme Bien national, les tours sont démolies, puis il sert de prison.
En 1847, il est racheté, passe aux mains du maire Bernard Couchepin qui y aménage une école pour les filles. En 1861, il est acquis par un membre de la famille industrielle des Koechlin, puis va connaître divers propriétaires. En 1913 est réalisé le portail en fer forgé par P. Kestner, artisan aspachois.
Le château est réquisitionné pendant la première guerre mondiale, puis reprend sa vie de résidence secondaire.

  • Il est inscrit aux Monuments historiques depuis 1996[5].


Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Façade côté château Photo B.ohland
  • Une église se construite dès le XIe siècle pour les comtes de Ferrette, mais comme nous l'avons vu dans l'histoire de la commune, un lieu de culte existait déjà en 977. L'église est incendiée lors du passage des Anglais, sauf le clocher qui est parvenu jusqu'à nous. Elle est alors reconstruite vers 1470 par l'architecte Albert Klein. Deux chapelles latérales sont rajoutées à la demande des familles seigneuriales de l'époque.
  • L'édifice actuel est une reconstruction de 1768 (avec suppression des chapelles), suivie d'une modification en 1878 : le chœur, auparavant sous la voûte du clocher, est déplacé à l'autre extrémité de la nef. Le clocher, encore éclairé par une baie médiévale sur une face, est coiffé d'un toit en bâtière aux tuiles colorées, surmonté d'une grille en fer forgé sur la faîtière;, posée en 1901. Cette église avec une nef à quatre travées et une abside à cinq pans, est inscrite à l'inventaire du patrimoine[6].
  • Dans l'angle entre le clocher et la nef se dresse une petite grotte de Lourdes. La méridienne du clocher (qui existait déjà au XIXe siècle) avait été perdue ou mise de côté ; découverte en 2013, elle a été restaurée et remise en place en 2014.
  • À l'intérieur :

- le plafond de la nef est décoré d'une fresque
- le maître-autel en bois sculpté devance un retable de style néo-Renaissance, réalisé par le peintre Kaiser Heinrich à la fin du XIXe siècle.
- un Christ en Croix, en bois peint et polychrome, remonte, lui, au début du XVIIIe siècle.
- l'orgue d'origine est de Claude Ignace Callinet, en 1836. Il est démonté et réinstallé dans la nouvelle église en 1878. Mais ses tuyaux sont réquisitionnés durant la Grande guerre. En 1950, le facteur Rinckenbach conserve le buffet mais remplace l'instrument par un petit pneumatique, qui n'est pas entretenu régulièrement. En 1999, une restauration de l'orgue est envisagée, financée par un concert, et menée à bien par H. Braye. L'orgue restauré est inauguré en 2005.


Ancienne usine

L'usine restaurée en lieu d'habitation Photo B.ohland

C'est un avocat, J.C. Crussard, qui a fait construire cette usine à l'arrière du château, entre 1836 et 1847.
L'édifice rectangulaire est couvert d'un toit à croupes parsemé de lucarnes et comporte une tour carrée. La porte cintrée fermant un garage est un remploi daté de 1526. La bâtisse est inscrite à l'inventaire général du patrimoine[7].
L'usine a d'abord servi à la fabrication de produits chimiques, puis a été transformée en distillerie, en briqueterie et en four à chaux.
Elle était couramment appelée "la fabrique", puis les Koechlin l'ont baptisée "la dépendance" et enfin elle a été surnommée "le manoir".
Dans la deuxième moitié du XXe siècle, des travaux l'ont transformée en immeuble d'habitation.

Repère géographique.png Repères géographiques

Heidwiller se trouve dans la partie sud du département, plus précisément dans la région vallonnée appelée le Sundgau.
La commune se situe au sud de Mulhouse, à 8 km au nord d'Altkirch et à une trentaine de kilomètres à vol d'oiseau à l'est de Belfort.
Le ban communal est traversé dans toute sa longueur par le canal du Rhône au Rhin, appelé "Canal Napoléon" en 1814 puis "Canal Monsieur" en 1815, avant de prendre son nom actuel en 1830. Les méandres de la Largue irriguent aussi le ban communal.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 266 284 328 362 449 452 436 473 480 412
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 383 367 361 352 364 399 399 359 368 343
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 363 279 319 297 282 277 300 309 321 426
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 493 531 601 619 610 608 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Joseph SCHWERTZIG 1792 - 1794 -  
Joseph PFLIEGER 1794 - 1795 -  
Morand KNECHT 1795 - 1797 -  
Antoine BUECHER 1797 - 1804 Né en 1725.  
- - -  
Jacques GASSER 1852 - 1856 -  
Jean-Thiébaut FOLTZER 1856 - 1860 -  
Morand ZURBACH 1860 - 1864 -  
- - -  
Thiébaut KELBERT 1871 - 1896 Né en 1841. Ciltivateur. Décède en 1904.  
Xavier GASSER 1896 - 1902 -  
Joseph HALTER 1902 - 1906 -  
Eugène HARNIST 1906 - 1923 Conseiller général en 1932.  
- - -  
Thiébaut PERRIN 1945 - 1959 -  
Bernard COUCHEPIN 1959 - 1965 -  
Théodore LEY 1965 - 1977 -  
Clément HARTMANN 1977 - 1983 -  
Gérard GOERIG 1983 - 2001 -  
Jean LEY 2001 - 2014 Réélu en 2008.  
Gilles FRÉMIOT 2014 - (2026) - [ Photo]  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
François Joachim UHL 1678-1710  
Jean STEMMELEN 1710-1733 Né en 1680. D'abord chapelain à Cernay. Décède en 1733.  
- -  
Joseph ROESLIN 1803-1811 Né en 1764. Franciscain.  
André FRITSCH 1811-1812 Décède en 1812.  
François Marie Joseph CHANOINE 1812-1816 Né en 1763. Auparavant curé à Kutzenhausen. Sera ensuite curé à Mertzwiller. Décède en 1819.  
Jean-Baptiste HARNIST 1816-1823 Auparavant curé à Frœningen. Décède en 1823.  
Jean-Baptiste HENNIGÉ 1823-1825 Né en 1796. Professeur. Auparavant curé à Altkirch. Sera ensuite curé à Aspach. Décède en 1859.  
Jean ZISLIN 1825-1836 Né en 1760. Capucin. Auparavant curé à Battenheim. Décède en 1836.  
Simon KOEGEL 1836-1846 Né en 1799. Auparavant curé à Guewenheim. Sera ensuite curé à Knœringue. Décède en 1864.  
François Frédéric Léopold UHRENBERGER 1846-1853 Né en 1798. Aumônier à la prison et à l'hôpital de Strasbourg. Décède en 1870.  
Georges HÜGEL 1853-1879 Né en 1798. Auparavant curé à Rantzwiller. Décède en 1879.  
Théophile GROSS 1879-1885 Né en 1843. Auparavant curé à Mulhouse. Administrateur à Heidwiller de 1877 à 1879. Sera ensuite curé à Pfastatt.  
Antoine MERCKY 1885-1892 Né en 1846. Professeur de théologie. Sera ensuite supérieur du couvent de Bellemagny.  
Louis Joseph STOUFF 1892-1907 Né en 1842. Auparavant curé à Brunstatt. Décède en 1925.  
François Xavier CLAD 1907-1915 Auparavant curé de Petit-Landau. Sera ensuite curé à Staffelfelden. Condamné à six mois de prison, en 1915, pour paroles déplacées.  
Joseph ODDOLAY 1915-1922 Auparavant curé à Gueberschwihr. Sera ensuite curé à Dietwiller.  
Joseph ROESLE 1922-1956 Auparavant curé à Obersteinbach.  
- -  
Abbé Armand DIRRINGER - Professeur au collège épiscopal de Zillisheim. Curé de la paroisse de Heidwiller. Aumônier de lycée à Mulhouse. Prêtre depuis 67 ans.
Né vers 1921, décédé le 09 septembre 2017. La célébration de l'Eucharistie de ses funérailles a eu lieu en l'église Saint-Étienne de Mulhouse le 13 septembre 2017.
Source : Faire-part de décès - Dernières Nouvelles d'Alsace.  
- -  

Titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Morand JUD 1er décembre 1830 17 juillet 1908 Marécahel des logis à la 5e Légion de gendarmerie.

Chevalier en 1876. Son dossier.  

Paul SCHERRER 14 juin 1875 Lieutenant. Surveillant militaire au Palais de Compiègne.

Chevalier en 1921. Son dossier.  

Personnalités liées à la commune

  • Jean d'AULAN, né à Savasse le 20 novembre 1900, décédé ici le 8 octobre 1944. Pilote de course et grand sportif (champion de natation et de bobsleigh). Grand résistant et pilote de chasse dans l'escadrille "La Fayette" du groupe de chasse II/5, tombé dans la forêt de Tagolsheim à bord de son appareil Republic P-47. Croix de guerre et Légion d'honneur.

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts
Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des victimes inscrites sur le monument...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 10h00 - 11h30 - 10h00 - 11h30 - - -
Après-midi 19h00 - 20h00 - - - 14h00 - 18h00 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 8 rue du Château - 68720 HEIDWILLER

Tél : 03 89 25 40 63 - Fax : 03 89 25 42 78

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  • Jean SCHWEITZER, La toponymie alsacienne, collection "alsatiques", Éditions Jean-Paul Gisserot, 2001, 123 pages.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  2. Armoiries des communes, A.D. du Haut-Rhin
  3. Jean SCHWEITZER, La toponymie alsacienne, collection "alsatiques", Éditions Jean-Paul Gisserot, 2001, 123 pages
  4. Revue catholique de l'Alsace de 1898, Gallica
  5. Base Mérimée
  6. Base Mérimée
  7. Base Mérimée
Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.