68099 - Froeningen

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Froeningen
Froeningen.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Blason Altkirch-68004.png   68-01   Altkirch

Blason Altkirch-68004.png   68-01   Altkirch (Ancien canton)

Code INSEE 68099
Code postal 68720
Population 717 habitants (2016)
Nom des habitants Froeningois, Froeningoises
Superficie 444 hectares
Densité 161.49 hab./km²
Altitude Mini: 252 m
Point culminant 305 m
Coordonnées
géographiques
47.691389° / 7.270556° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68099 - Froeningen carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


Histoire.png Histoire de la commune

  • Sur le territoire communal passait il y a bien longtemps la voie romaine menant de Cernay à Illfurth. « Des tombes et des bijoux y ont été retrouvés »[1].
  • Par ailleurs un « cimetière mérovingien »[2] a été découvert.
  • La première mention du village remonte à 1290, en tant que terres des comtes de Ferrette qui y commencent la construction d'un château dans les près longeant l'Ill. Le domaine entre ensuite en possession des Habsbourg et en devient un « fief mouvant »[3]. En effet, il change plusieurs fois de familles seigneuriales. La dernière, qui reste en place jusqu'à la Révolution, est celle des Reinach-Heidwiller.
  • Un moulin seigneurial est « mentionné pour la première fois en 1361 »[4].
  • Le château, détérioré lors des invasions suisses au XVe siècle, est rebâti au XVIIe mais est victime d'un incendie en 1739. Il est reconstruit au siècle suivant et tiendra le coup jusqu'aux bombardements de la Première guerre mondiale.
  • La présence d'une communauté juive conséquente entraîne la construction d'une synagogue. Puis la communauté perd de son importance à la fin du XIXe siècle.
  • En 1916, le village étant proche du front, la population est évacuée.


Blason en mosaïque (dans l'enclos du Monument aux morts)

Héraldique

« De gueules à la bande d'argent chargée d'une clé de sable, le panneton en chef à dextre »

Déjà au XIXe siècle, la clé avait été prise pour emblème du village. En toute logique, elle se retrouve comme élément principal des armoiries accordées en 1974.

Toponymie

Freningen au milieu du XIVe siècle ; Frenningenn en 1561 ; Froeningen après le traité de Westphalie qui rattache l'Alsace à la France.
Après la Seconde Guerre mondiale a lieu une francisation en Froeningue qui fait débat. Finalement la municipalité opte définitivement, en 1988, pour Froeningen, d'où le gentilé en Froeningois (sans la lettre u qui aurait été entraînée par Froeningue). Explications très détaillées dans le Bulletin municipal de mars 2012.

Les toponymes qui se terminent par le suffixe -ingen sont très présents dans le Sundgau[5]. Ils correspondent à un ensemble d'habitats s'étant regroupés autour d'un chef (dont on retrouve parfois le patronyme avant le suffixe). Certains toponymes ont gardé cette forme finale, d'autres ont été francisés en -ingue.

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Haut-Rhin - 1871-1919 : Haut-Rhin (Allemagne) - 1919-2021 : Haut-Rhin
  • Arrondissement - 1801-1857 : Altkirch - 1857-1871 : Mulhouse - 1871-1919 : Kreis Altkirch - 1919-2021 : Altkirch
  • Canton - 1801-2021 : Altkirch

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Sainte-Barbe

Vue d'ensemble Photo B.ohland
  • Le premier sanctuaire date du XIe ou XIIe siècle. Il est mentionné de façon certaine en 1302. La collation en est détenue successivement par les abbesses de Masevaux, les abbés de Lucelle, les nobles de Ruost et à nouveau l'abbaye de Lucelle. Ce premier édifice est remanié à plusieurs reprises.
  • L'église actuelle date de 1773, comme en témoigne une inscription dans la pierre avec date et armoiries de Grégoire GIRARDIN, abbé à Lucelle. Lors de cette nouvelle construction, la base du clocher primitif est conservée, le haut est retravaillé.
Le chevet de l'église présente des pans coupés. Une petite sacristie est accolée sur un côté. En 1847, la nef est agrandie et la façade est élevée dans un style classique, avec fronton triangulaire surmonté d'un oculus. Une moulure court tout autour de l'édifice
  • À l'intérieur :

- la nef comporte trois travées,
- maître-autel, autels secondaires et chaire font partie du même ensemble réalisé par le même artisan (inconnu). Ces éléments sont en bois, peints en polychromie et dorés. Acquis vers 1780, ils ont été restaurés en 1852 par Jean-Baptiste Klem. Le tableau central du maître-autel représente la Glorification de sainte Barbe, les anges correspondent à saint Amarin et saint Profect. Au niveau de la chaire, les sculptures ont été rajoutées après confection du meuble : elles représentent les quatre évangélistes sur la cuve et le Bon Pasteur sur le dorsal.
- l'orgue, un Callinet, a été installé en 1841. Après réquisition de ses tuyaux lors de la Grande Guerre, il a été modifié par Alfred Berger. Enfin, l'instrument est relevé en 2002. (Source : Orgue de Froeningen).


Ancien moulin

Le moulin d'origine remonte à 1361. C'est le premier du secteur à pouvoir profiter « de l'important débit de l'Ill et de la Largue réunies »[6].
Au début, il est affermé à divers meuniers. Vendu à la Révolution, il est racheté par un nouveau meunier et reste dans la famille Kleiser jusqu'en 1878.
Des éléments sont ensuite rajoutés (batteuse, scie,...) et profitent de la force hydraulique. Durant la guerre les bâtiments sont réquisitionnés, puis endommagés.
En 1924, le site est racheté, transformé par un négociant, et fonctionne jusqu'en 1942. L'activité du moulin est désormais terminée, mais il en subsiste encore des meules.

Repère géographique.png Repères géographiques

Le village de Froeningen est situé dans la partie sud du département. Avec le village voisin d'Hochstatt, tous deux délimitent à la fois la pointe nord du canton d'Altkirch et l'entrée dans la région du Sundgau, caractérisée par ses douces collines et ses innombrables étangs.
La partie orientale de son ban communal jouxte la Suisse.
La commune se trouve à 9,5 kilomètres au sud-ouest de Mulhouse et 11 kilomètres d'Altkirch .

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 465 357 493 559 646 673 709 693 702 680
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 696 761 777 757 696 709 704 672 659 660
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 647 447 494 520 524 474 502 443 453 496
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 528 467 606 601 690 717 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Théobald RINGENBACH 1793 - 1795 -  
André MULLER 1795 - 1797 Né en 1738 - Cultivateur  
Thiébaut RUESCH 1797 - 1800 Né en 1757 - Menuisier - Décédé en 1834  
André MULLER 1800 - 1806 Le même  
Jean FOLTZER 1806 - 1807 -  
André MULLER 1807 - 1808 Le même - Décède en 1808  
Jean Thiébaut RUESCH 1808 - 1814 -  
Joseph HINDERER 1814 - 1815 -  
Thiébaut BRIDÉ 1815 - 1826 -  
Joseph KLEISER père 1826 - 1845 Né en 1782 - Fils de Catherine RUETSCH, légitimé par Marc KLEISER meunier au village depuis 1793 - À partir de 1832, il prend la suite de son père au moulin - Décédé en 1856  
Joseph KLEISER fils 1845 - 1855 Fils de Joseph ci-dessus - Né en 1808 - Meunier succédant à son père au moulin du village - Décédé en 1872  
Jacques GASSER 1855 - 1860 Fils du meunier de Balschwiller - Gendre de Joseph père  
Xavier RIMELIN 1860 - 1861 -  
Jacques GASSER 1861 - 1865 -  
Marc KLEISER 1865 - 1871 Autre fils de Joseph père - Né en 1813 - Meunier - Décédé en 1882  
Henri MULLER 1871 - 1876 -  
Joseph OSWALT 1876 - 1876 -  
Joseph KÖNIG 1876 - 1908 -  
Joseph KOENIG 1908 - 1914 -  
Émile SCHWIMMER 1914 - 1919 -  
Joseph LIEBSIG 1919 - 1925 -  
Joseph KOENIG 1925 - 1945 -  
Gérard HARTMANN 1945 - 1957 Né en 1907 - Avocat - Sénateur du Haut-Rhin (1952-1956) - Décédé fin 1957  
Charles WALTER 1957 - 1983 A beaucoup œuvré pour moderniser le village - Maire honoraire - Décédé en 2011  
Gilbert SPIESS 1983 - 1989 Né en 1931 - Directeur du centre d'apprentissage de la SACM - Maire honoraire  
Gérard BAY 2001 - 2008 -  
Gérard VONAU 2008 - 2014 -  
Georges HEIM 2014 - (2026) Réélu en 2020  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb
(Autres sources : Archives départementales du Haut-Rhin, Bulletin municipal de février 2014, arbres généalogiques sur Geneanet)

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Georges KAUFFMANN 1800 - 1803 Sera ensuite curé de Wahlbach  
Jean-Baptiste HARNIST 1803 - 1810 Né en 1752 - Auparavant et ensuite curé de Heidwiller - Décédé en 1823  
Antoine BASLER 1810 - 1816 Auparavant curé à Mollau - Nommé ensuite à Altkirch  
Georges KAUFFMANN 1816 - 1843 Revient ici après son service à Wahlbach - Décède en 1843  
Jean-Baptiste BERBACH 1843 - 1864 Sera ensuite nommé à Hombourg - Décédé en 1864  
Jacques SCHOEPFER 1864 - 1867 Auparavant curé à Guebwiller - Sera ensuite nommé à Blotzheim - Décédé en 1870  
Joseph Antoine ERBLAND 1867 - 1875 Auparavant curé à Illhaeusern - Sera ensuite nommé à Lautenbach - Décédé en 1897  
François DEIBER 1875 - 1887 Né en 1830 - Auparavant curé à Bretten - Sera ensuite nommé à Bettlach  
Eugène EBERHARD 1887 - 1892 Né en 1847 - Décédé en 1897  
Joseph SORG 1892 - 1920 Auparavant curé de Petit-Landau  
Auguste EBENRECHT 1920 - 1927
68099 - Froeningen Plaque Curé Ebenrecht.JPG
Né en 1872
Auparavant curé à Habsheim
Créateur du monument aux morts appelé « Kaffeschessaladankmol »
Sera ensuite nommé à Mertzwiller
Décédé en 1927  
Joseph DENTZER 1927 - Auparavant curé à Lutterbach  
- -  
Frédéric FLOTA 2007 - 2014  
- -  

Liste des titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Ernest SCHNEIDER 25 mars 1908 28 novembre 1961 Capitaine du Génie - Chevalier en 1956
Son dossier  
- - -  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

À l'initiative du curé Auguste EBENRECHT, le monument a été réalisé par les villageois après la Grande guerre avec des tessons de vaisselle, d'où son appellation « Kaffeeschessaladankmol » en dialecte alsacien, qui signifie "Monument des bols de café".
Pour le découvrir en détail, consulter la page des morts aux guerres grâce au lien ci-dessous.

Le monument aux morts
Description et historique
Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des victimes inscrites sur le monument...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - 14h00 - 19h00 - - 14h00 - 17h00 - -
68099 - Froeningen Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 10 rue Principale - 68720 FROENINGEN

Tél : 03 89 25 40 18 - Fax : 03 89 25 57 95

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : [1] (Septembre 2015)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  • Jean SCHWEITZER, La toponymie alsacienne, collection "alsatiques", Éditions Jean-Paul Gisserot, 2001, 123 pages
  • Marc Glotz et Guy Meyer, Moulins du Sundgau, volume 3, Les bassins de l'Ill et du Thalbach, Riedisheim, Société d'Histoire du Sundgau, 2000, 368 pages, ISBN 2-908498-12-X

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Bulletin municipal de mars 2012
  2. Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  3. Archives départementales du Haut-Rhin
  4. Marc Glotz et Guy Meyer, Moulins du Sundgau, volume 3, Les bassins de l'Ill et du Thalbach, Riedisheim, Société d'Histoire du Sundgau, 2000, 368 pages, ISBN 2-908498-12-X
  5. Partie méridionale du département du Haut-Rhin
  6. Marc Glotz et Guy Meyer, Moulins du Sundgau, volume 3, Les bassins de l'Ill et du Thalbach, Riedisheim, Société d'Histoire du Sundgau, 2000, 368 pages, ISBN 2-908498-12-X