67248 - Krautergersheim

De Geneawiki
Révision datée du 29 juin 2020 à 08:47 par Maiabera (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Krautergersheim
Blason Krautergersheim-67248.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 67 - Blason - Bas-Rhin.png    Bas-Rhin
Métropole
Canton Blason Obernay-67348.png   67-12   Obernai

Blason Obernay-67348.png   67-16   Obernai (Ancien canton)

Code INSEE 67248
Code postal 67880
Population 1662 habitants (2016)
Nom des habitants Chouvillois, chouvilloises
ou Krautergersheimois, krautergersheimoises
Superficie 637 hectares
Densité 260,91 hab./km²
Altitude Mini: 149 m
Point culminant 159 m
Coordonnées
géographiques
48.476208° / 7.565712999° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
67248 - Krautergersheim carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


Histoire.png Histoire de la commune

  • Une occupation ancienne du site est prouvée par des traces romaines et des tombes mérovingiennes. Une épée en bronze de 56 cm de long a été découverte ainsi que d'autres objets en bronze dans le village attestant l'existence d'une activité humaine vers 1500 av.J.C.. La présence romaine a été prouvée par la découverte, en 1903, d'une statue de Cérès déesse des moissons.
  • Le hameau a fait partie des possessions de diverses abbayes, dont celle de Murbach, cité pour la première fois en 736 sous le nom de Ercafetilsheim C'est l'époque des ducs d'Alsace, de Sainte Odile (†720) et de la civilisation mérovingienne. Un cimetière mérovingien a été découvert à la sortie du village sur la route d'Innenheim.
  • Au Moyen-Âge, le village fit sans doute partie au VIIIe siècle des propriétés des ducs d'Alsace, notamment de la famille de Sainte Odile. Puis, à travers les siècles, on trouve la trace du village comme bien de plusieurs couvents alsaciens. Au XIVe siècle, Krautergersheim faisait partie des biens de la noblesse de Basse-Alsace, les nobles qui le possédaient librement ne reconnaissaient comme supérieur que l'empereur. Ainsi en 1316, le village appartenait à Jean dit kage de Schaeffolsheim qui le tenait en fief de Louis de Bavière. Puis, l'empereur Frédéric III donna le village en fief à Jean d' Uttenheim et à ses enfants en 1483, confirmé ensuite par l'empereur Maximilien Ie en 1490.
  • C'est à la fin du XVe que le nom du village Ergersheim apparaît sous la forme préfixée de Kraut-Ergersheim afin de le distinguer de celui d'Ergersheim près de Molsheim, comme l'atteste l'humaniste alsacien Wimpheling (1450-1515). Par ailleurs, l'historien alsacien Schoepflin (1694-1771) désigne le village par Krüterischa, dans son Alsatia Illustrata.
  • Le village a été incendié de nombreuses fois lors des guerres de religion, d'abord en 1587 par les troupes navarraises du baron Dhona, ensuite par les troupes de Mansfeld, puis il a aussi grandement souffert des invasions suédoises lors de la guerre de Trente Ans (1618-1648).
  • En 1566, la succession des Uttenheim, qui détenaient la moitié du village posa problème et aboutit à la cession de cette part à Egenolphe de Berckheim. Cet héritage fut longtemps contesté par Guillaume d'Uttenheim jusqu'à l'arrangement de 1603. À partir de ce moment là, le village resta un fief de la famille de Berckheim jusqu'à la mise sous séquestre de ses biens sous la Révolution.
  • Après la Révolution, le château fut racheté par le baron Frédéric de Turckheim (†1831) et son épouse Lily Schönemann (†1817). Ils sont tous les deux enterrés dans la tour de l'ancienne église du château (aujourd'hui disparu).
  • Le 16 juin 1930, a été inaugurée la ligne de tramway de Strasbourg à Ottrott (35 km) qui traversait le village. La ligne a été supprimée le 31 mars 1955.
  • Le 25 novembre 1944, le village fut libéré par les troupes de libération de la 2ème DB, en provenance de Duttlenheim et d'Innenheim. Il y eut très peu de dommages dans le village.
67248 - Krautergersheim Borne 1.jpg
un chou et une betterave
  • Devant la mairie, se trouve une borne du XVIIIe siècle qui délimitait le ban communal, sur laquelle figurent un chou et une betterave (Dorfzeichen).
  • À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le village comptait une dizaine de fabriques de choucroute, ce qui lui a valu le titre de capitale de la choucroute, alors qu'en 2020, on n'en compte plus que quatre. En 1993, le choux d'Alsace représentait près de 40 % de la production française, dont 55 000 tonnes étaient transformées en choucroute; à Krautergersheim, les fabricants transformaient 14 000 tonnes/an soit 20 % de la production de choucroute française.
  • Jusque dans les années 1990, chaque paysan avait sa propre culture de tabac, et possédait son propre séchoir.


Toponymie

  • Très vraisemblablement, le village fit partie des propriétés du ducs d'Alsace au VIIIe siècle, il apparaît dans les biens de l'abbaye de Fula sous le nom de Eringisasheim; ensuite, d'après une bulle du pape Léon IX, le couvent de Hohenbourg est propriétaire à Argersheim; en 1140, une donation de l'empereur Henri V au couvent de Moyenmoutier du village de Hernigersheim; à cette même date, le page Innocent II citait le village sous le nom Erguisheim. En 1178, le village était déjà cité Ergersheim par l'abbesse Hérade de Hohenbourg ainsi que par le pape Luc II en 1181. Des documents de 1181 du couvent de Baumgarten, (aujourd'hui disparu), près de Bernardvillé, mentionnent une donation partielle du village Erngressheim du noble Walafried de la lignée des Bischoffsheim lors de son entrée au couvent en 1180, en 1253 le nom fut transformé en Erngersheim.

Divers noms se sont succédés pour ce village, dont, au XVIe siècle, celui d'Ergersheim. Mais, pour ne pas le confondre avec une commune homonyme, également dans le Bas-Rhin, on a décidé, en 1520, de lui ajouter le préfixe « Kraut » signifiant "chou", ce qui explique le gentilé actuel.

Héraldique

De sable au sautoir d'or.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : ....
  • Arrondissement - 1801-.... : ....
  • Canton - 1801-.... : ....
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Jumelage

Les communes de Krautergersheim et de Kapsweyer (Palatinat - Allemagne) sont jumelées depuis le 16 mai 1993. Une charte de jumelage a été signée entre les deux communes.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Tour de l'ancienne église

Photo C. Angsthelm

L'ancienne église était autrefois incluse dans le domaine seigneurial des Turckheim. Il n'en reste que la tour qui abrite des tombes de leur famille, habitant le château au début du XIXe siècle.
Lily Schönemann, baronne de Turckheim et ex-fiancée de Gœthe, y trouva sa dernière demeure, de même que le marquis de Lezay-Marnesia, préfet du Bas-Rhin, décédé en 1814 et transféré en 1853 à la cathédrale de Strasbourg.

Église Saint-Epvre

Photo C. Angsthelm
Photo C. Angsthelm

L'église est dédiée à saint Epvre, évêque de Toul vers l'an 500, connu pour avoir terrassé des serpents.
Elle a été édifiée à l'emplacement d'un autre lieu de culte devenu trop exigu.
À l'intérieur, les deux autels latéraux datent du XVIIIe siècle. Le chemin de croix a été réalisé en 1832.
Parmi les trois cloches, bénies en 1851, l'une s'appelle Saint-Epvre.
L'orgue provient de l'atelier Stiehr et Mockers, dans la plus grande tradition, avec un buffet Toeschwoog, avec mécanique suspendue et grand orgue en 16 pieds. Il a été mis en place en 1861. L'instrument fut construit en deux fois (le second clavier ne sera livré qu'en 1896).


Chapelle du cimetière

La Chapelle

Cette chapelle est l'œuvre des époux Stoeffer qui sont aussi à l'origine de la Croix de Mission et d'un calvaire route d'Innenheim, le premier calvaire de la commune.
Elle a été construite en 1851, en réutilisant des fragments d'une ancienne chapelle mortuaire sise rue de Paris. C'est le curé RAES (desservant Rosheim et par ailleurs, frère de l'évêque de Strasbourg) qui a consacré la chapelle.
Sa particularité : dans ses murs extérieurs sont intégrées des pierres tombales anciennes.



Pictos recherche.png Article détaillé : Chapelle du cimetière de Krautergersheim

Synagogue

Mur pignon vestige de la synagogue

Elle a existé dès 1746 et a subi quelques transformations. La dernière, dont il ne reste que quelques murs avait été reconstruite en 1868 et démolie après la seconde guerre mondiale. Il ne reste que le mur pignon.
La petite communauté juive comptait 152 personnes en 1784, puis le nombre a décliné progressivement jusqu'à devenir nul dans les années 1945.

Moulin

Photo C. Angsthelm

Au XVIIIe siècle, il existait deux moulins dans le village.
Seul celui-ci a résisté au temps. Il est daté de 1713 et a fonctionné jusqu'en 1915.
Localisation : 49 rue du moulin


L'ancienne "Laube", mairie actuelle

Arcade datée de 1566

Autrefois, les assemblées de notables se tenaient dans ce local et l'on y rendait aussi la justice. Le rez-de-chaussée faisait office de marché ouvert où nos ancêtres vendaient leurs récoltes.
À droite de la bâtisse, se trouvait la pompe à incendie.
Sur une des arcades est mentionnée la date de 1566.
Sur le pignon se remarque également un cadran solaire du XVIe siècle.
À partir de 1849, la "Laube" servit d'école de filles, puis elle devint la mairie, inaugurée le 9 mai 1982.



La maison des Johannites

Photo C. Angsthelm


Datée de 1722, elle appartenait aux Chevaliers de l'Ordre de Malte.
D'après la chronique du curé Laurent Pfleger, ce bâtiment comportait une brasserie.


Les calvaires

Le calvaire du cimetière

La commune de Krautergersheim renferme au sein de son territoire de nombreux calvaires. Pas moins de 14 calvaires ont été dénombrés.

Pictos recherche.png Article détaillé : Calvaires de Krautergersheim


Les bancs reposoirs

Repère géographique.png Repères géographiques

Krautergershiem est une commune bas-rhinoise située à une trentaine de km au sud-ouest de Strasbourg, à 7 km d'Obernai (au sud-ouest) et de l'aéroport d'Entzheim (au nord-est). La commune est traversée de part et d'autre par l'Ehn. L'ancien village est implanté sur la rive gauche, alors que la nouvelle agglomération se trouve sur la rive droite avec les équipements de loisirs et une zone artisanale qui s'étend régulièrement. Au nord du village on trouve une plaine de loess où l'on cultive céréales ou légumes tels que le chou et la pomme de terre, alors que le sud était principalement composé de prés pour des pâturages et la récolte du foin qui servait à alimenter le bétail, ce jusque dans les années 1970. Le tabac a également été cultivé dans le village, chaque exploitant disposant de son propre séchoir.
« Krautergersheim, dont les habitants sont nommés par dérision « Krüterkepf » (= "Têtes de choux") se revendique capitale de la choucroute »[1].


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 959 1 153 1 077 1 277 1 264 1 287 1 208 1 300 1 325 1 326
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 288 1 303 1 356 1 387 1 423 1 406 1 417 1 382 1 397 1 415
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 381 1 258 1 190 1 161 1 187 1 189 1 114 1 102 1 086 1 043
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 303 1 388 1 590 1 591 1 732 1 662 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Photos

Cartes postales

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Charles WAGENTRUTZ 1800-1804 a démissionné  
Laurent WEBER 1804-1812 Né en 1751  
Matthias WALDÉJO 1812-1815 Né en 1771. A été destitué lors du retour de Napoléon Ie de l'Île d'Elbe  
Georges-Antoine WAGNER 1815- Il abandonne sa fonction après 2 mois 1/2 de fonction après la défaite de Waterloo et la chute de l'empereur  
Matthias WALDÉJO 1815-1830 Mandat suspendu par arrêté préfectoral  
Jean SCHWING 1831-1848 Né en 1783 à Meistratzheim  
Sigismond KORNMANN 1848-1860 Né à Matzenheim en 1818. Était instituteur du village de 1839 à 1846  
Georges GATRIO 1860-1867 Né en 1807. A démissionné  
Ignace STOEFFLER 1871-1875 Né en 1824. Instituteur de 1847 à 1859  
Georges WAGNER 1875-1876 Né en 1802  
Georges GATRIO fils 1876-1886 Né en 1835  
Antoine MULLER 1886-1916 Né en 1840. A démissionné  
Guillaume DELL 1916-1923 Né en 1867. Décède en cours de mandat  
Edmond STOEFFLER 1923-1934 Né en 1871. A démissionné  
Eugène GATRIO 1934-1935 Né en 1879  
Albert SCHWING 1935-1955 Né en 1889. Décède en cours de mandat  
Joseph VETTER 1955-1967 Né en 1914. Décède en cours de mandat  
Antoine WEBER 1967-1971 Né en 1923  
Eugène WAGNER 1971-1987 Né en 1931. Décède en cours de mandat  
André SIGWALD 1987-2001 Né en 1933  
Joseph LOTZ 2001-27 juillet 2010 Né en 1950. Décède accidentellement au cours de son second mandat  
- 27 juillet 2010 - 14 septembre 2010 Poste vacant  
René HOELT 2010- Né en 1958 [ Photo]  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les meuniers

Prénom(s) NOM Période Observations
Georges SCHAAL - Décède à Krautergersheim en 1703  
Melchior GASTORI - Décède à Krautergersheim en 1724  
Jean BECKER - Décède à krautergersheim en 1743  
Michel WUCHER - Né en 1700, marié à Krautergersheim avec Marie Eve Muller, décède à Krautergersheim en 1743  
Jean-Michel WUCHER - Marié à Krautergersheim avec Anne Marie Schaal, décède en 1763  
Jean OTT - Né en 1690, cultivateur, meunier, boulanger, marié deux fois à Krautergersheim, décède en 1770 dans le village  

Les curés

Les curés nous sont connus depuis 1410.

Pictos recherche.png Article détaillé : Pour en découvrir la liste

Liste des titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Auguste BOULAY 1854 1910 Adjoint de 1 ère classe du Génie à Tunis.

Chevalier en 1896. Son dossier  

Charles ESSLINGER 1824 1898 Adjoint principal du Génie de 2 ème classe à Versailles.

Chevalier en 1880. Son dossier  

François-Joseph LUTZ 1776 1856 Cuirassier au 9e Régiment.

Chevalier en 1807. Son dossier  

Sébastien STEFFER 1783 1861 Maréchal des Logis de Cuirassiers.

Chevalier en 1813. Son dossier  

Marie Ignace Raymond STOEFFLER 1859 Officier interprête de 1 ère classe à l'Ecole Polytechnique.

Chevalier en 1921. Son dossier  

Chrétien WEBER 1771 1826 Maréchal des Logis de Cuirassiers.

Chevalier en 1804. Son dossier  

Les titulaires de la médaille de Sainte Hélène

La médaille de Sainte Hélène, créée par Napoléon III, récompense les 405 000 soldats encore vivants en 1857, qui ont combattu aux côtés de Napoléon 1er pendant les guerres de 1792-1815.

Medaille st helene 2.jpg
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Louis KOENIG 9 janvier 1794 - Soldat au 30e Régiment de Ligne.
Période : 07/1813-06/1814  

Source : Sainte-Hélène

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Le monument aux morts
Photo C. Angsthelm


Pictos recherche.png Article détaillé : Krautergersheim - Morts aux guerres

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés


Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - 09h00 - 11h00 - - 09h00 - 11h00 -
Après-midi 13h30 - 16h30 13h30 - 16h30 - 13h30 - 16h30 13h30 - 16h30 - -
67248 - Krautergersheim Mairie.jpg

Mairie
Adresse : 1 rue de l'École - 67880 KRAUTERGERSHEIM

Tél : 03 88 95 75 18 - Fax : 03 88 48 18 66

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Pierre Kretz et Astrid Ruff, Alsace secrète, Tana éditions, 2014, 160 pages, ISBN 978-2-84567-888-0
  • 100e anniversaire du Crédit Mutuel de Krautergersheim (1893-1993)
  • Liste des maires et des curés remise par la mairie
  • Les meuniers, source Geneanet

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Page 60, in Pierre Kretz et Astrid Ruff, Alsace secrète, Tana éditions, 2014, 160 pages, ISBN 978-2-84567-888-0
Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.