66053 - Collioure

De Geneawiki
Révision datée du 19 juillet 2021 à 08:57 par Galichonj (discussion | contributions) ({{Histoire de la commune}})
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Collioure
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 66 - Blason - Pyrénées-Orientales.png    Pyrénées-Orientales
Métropole -
Canton Blason en attente.png   66-05   La Côte Vermeille

66148 - Blason - Port-Vendres.png   66-19   La Côte Vermeille (Ancien canton)

Code INSEE 66053
Code postal 66190
Population 2427 habitants (2017)
Nom des habitants
Superficie 1302 hectares
Densité 186.41 hab./km²
Altitude Mini: 0 m
Point culminant 655 m
Coordonnées
géographiques
42.526667° / 3.081389° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Le château de Collioure est déjà cité en 673, preuve du rôle stratégique et commercial tenu par la cité à l’époque wisigothique.

Le château et la ville appartiennent ensuite aux comtes de Roussillon, puis aux divers rois qui se succèdent en Roussillon : rois d’Aragon de 1172 à 1276, puis rois de Majorque jusqu’en 1343, avant de revenir aux rois d’Aragon.

Le château est entièrement reconstruit entre 1242 et 1280 au détriment d’une maison templière qui lui était accolée, devient résidence royale, la ville étant pour sa part le premier port du Roussillon.

Le commerce, surtout au temps des rois d’Aragon, y est intense : on exporte notamment des draps fins, de l’huile, du vin, des amandes, des noisettes, du bétail, des peaux et du fer. On importe des épices, de la garance, du pastel, de l'or, de l'argent et des esclaves.

Après le mariage des rois catholiques, Ferdinand V d’Aragon et Isabelle Ire de Castille, Collioure et le Roussillon tout entier passent sous la domination de la monarchie espagnole, sans qu’il y ait fusion centralisatrice.

La province est occupée de 1475 à 1481 par le roi de France Louis XI, qui fait bâtir des fortifications à Collioure, rebaptisée Saint-Michel, fortifications aujourd’hui dissimulées par les constructions postérieures. Son successeur, Charles VIII, rend le Roussillon à Ferdinand V, dont le successeur l’empereur Charles Quint renforce les fortifications de la ville. L'empereur décida la construction du fort Saint-Elme destiné à protéger les anses de Collioure et de Port-Vendres.

En 1642, la ville est prise par les armées de Louis XIII, avant d’être annexée officiellement à la France en 1659 par le traité des Pyrénées sous Louis XIV. Les troupes françaises utilisent la plage de l'Ouille comme port de débarquement, attaquent par le Pla de las Fourques, prennent le fort Sainte-Thérèse puis le Château royal. Ils ont recours aux mortiers et à des mines de siège.

Le rôle stratégique de Collioure est redéfini par Vauban, qui voulant en faire une ville de garnison, rase la vieille ville pour accroître le château, fortifie le Pla de las Fourques (Fort carré et Fort rond) et réaménage les forts : Saint-Elme et le Mirador (anciennement fort Sainte-Thèrése). La population, menacée de déportation à Port-Vendres, obtient de reconstruire la ville à son emplacement actuel. L’église, dotée d’un clocher aménagé dans une ancienne tour de guet de l’époque majorquine, est consacrée au début du XVIIIème siècle.

Héraldique

Territoire communal

  • Absorbe entre 1790-1794, Fort-Saint-Elme
  • Cède en 1822, (avec Banyuls-sur-Mer) Port-Vendres

Histoire administrative

  • Département - 1801-2021 : Pyrénées-Orientales
  • Arrondissement - 1801-2021 : Céret
  • Canton - 1801-1973 : Argeles [Argelès ... 1840, Argelès-sur-Mer] --> 1973-2021 : la Côte Vermeille
  • Commune - 1801-2021 : Collioure

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Notre-Dame-des-Anges

Église Notre-Dame-des-Anges - Photo J. GALICHON

L'église a été construite entre 1684 et 1691 en réutilisant comme clocher, entouré par la mer sur ses trois côtés, l'ancienne tour-fanal qui annonçait la position du port de Collioure par des fumées le jour et par des feux la nuit.
Édifice classé aux M.H le 3 janvier 1923[1].


Ancien couvent des Dominicains

Ancien couvent des Dominicains - Photo J. GALICHON

L'ancien couvent des Dominicains a été fondé en 1290 et en partie détruit lors de la Révolution. Il en reste notamment l'église qui daterait du XIVe siècle inscrite aux monuments historiques le 24 juillet 2008[2] et partiellement classée.

Le temple

Le temple - Photo J. GALICHON


Château royal de Collioure

Château royal de Collioure - Photo J. GALICHON

Le château proprement dit est médiéval. La première mention que nous possédons date du début du XIIIe siècle. Il fut érigé sur l'emplacement d'un village fortifié au VIIe siècle. Il a ensuite été remanié du XIIIe au XVIIe siècle en étant incorporé à une citadelle qui a progressivement repoussé toutes les habitations vers les deux criques en amont et en aval du site.

Sept siècles de travaux ont entremêlé les différents édifices qui ont abouti au monument actuel.

Le château a été classé au titre des monuments historiques le 14 novembre 1922[3] .

Autres vues


Fort Saint-Elme

Fort Saint-Elme - Photo J. GALICHON


Moulin de la Cortina

Moulin de la Cortina - Photo J. GALICHON

Ce moulin est construit en 1337 pour servir à moudre du grain. Plus tard, il est abandonné et tombe en ruines, avant d'être restauré et converti à la fabrication d'huile d'olive.


Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 050 1 981 2 655 3 210 3 272 3 274 3 263 3 664 3 507 3 846
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 3 470 3 651 3 632 3 585 3 622 3 707 3 411 3 321 2 940 2 971
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 137 3 121 3 103 3 111 3 018 2 516 2 587 2 652 2 525 2 516
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 2 527 2 726 2 763 2 937 3 036 2 633 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

En photos

Vues générales

Autres photos

En peinture

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Vincent SERIGNANE 1790-1790 -  
André RIÉRA 1790-1792 -  
Vincent COMES 1792-1794 -  
COMES XINXET 1794-1794 -  
Antoine MALÈGUE 1794-1794 -  
Jacques LANQUINE XINXET 1794-1797 -  
Joseph MONDEDEU 1797-1799 -  
Jean LAFORGE 1799-1800 -  
Antoine RUFFIER 1800-1810 -  
Denis COUDER Mai 1810-Septembre 1811 -  
Jacques XINXET LANQUINE 1811-1815 -  
Joseph LAJEUNE 1815-1816 -  
Jean-Baptiste BERGE 1816-1823 -  
Isidore FRÈRE 1823-1828 -  
Dominique MASSOT 1828-1830 -  
Jean-Baptiste BERGE 1830-1834 -  
Jérôme CHRISTINE 1834-1848 -  
Jean-Baptiste BERGE 1848-1851 -  
Vincent ALOUJES 1851-1851 -  
Laurent FRÈRE 1851-1859 -  
Jean SOULIER 1859-1862 -  
Alexandre FRÈRE 1862-1864 -  
Michel NOË 1864-1870 -  
Jean CORTADE 1870-1874 -  
Jean CALONI 1874-1878 -  
Jean COSTE 1878-1903 -  
Joseph ROSSINES 1903-1919 -  
Léon CHRISTINE 1919-1935 -  
Marceau BANYULS 1935-1940 -  
Alphonse CABOT 1940-1941 -  
Francis CANTIÉ 1941-1944 -  
Henri HOSTALRICH 1944-1947 -  
Jean DADIÈS 1947-1948 -  
Marceau BANYULS 1948-1953 -  
Vincent ATXER 1953-1956 -  
Henri BILLARD 1956-1965 -  
René RAMONA 1965-1966 -  
Joseph PY 1966-1977 -  
Jean PASCOT 1977-1989 -  
Michel MOLY 1989-2014 -  
Jacques MANYA 2014-2020 - [ Photo]  
Guy LLOBET 2020-(2026) -  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 66190 COLLIOURE

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Histoire de Collioure

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Fiche Mérimée - Notre-Dame-des-Anges
  2. Fiche Mérimée - Ancien couvent
  3. Fiche Mérimée - Château royal



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.