58194 - Nevers

De Geneawiki
Révision datée du 23 janvier 2019 à 13:38 par JGBot (discussion | contributions) (Robot : édition fiches communes)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Nevers
Blason Nevers-58194 -.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 58 - Blason - Nièvre.png    Nièvre
Métropole
Canton

Anciens cantons
Blason Nevers-58194 -.png   58-16   Nevers-Centre
Blason Nevers-58194 -.png   58-28   Nevers-Nord
Blason Nevers-58194 -.png   58-29   Nevers-Est
Blason Nevers-58194 -.png   58-30   Nevers-Sud

Code INSEE 58194
Code postal 58000
Population 40 932 habitants (1999)
Nom des habitants Les Neversois (ses)
Superficie 1733 hectares
Densité 2361,91 hab./km²
Altitude Mini: 167 m
Point culminant 238 m
Coordonnées
géographiques
46.992899° / 3.161659° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
58194 - Nevers carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref historique

  • Il n'est pas certain que la place forte « Noviodunum Aeduorum » citée par Jules César, place forte des Eduens, ait été Nevers. On parle aussi de Nervinum.

La cité est évangélisée au IIIe siècle, puis devient au VIe siècle le siège de l'évêché détaché du diocèse d'Autun au profit de saint Euladeau VIesiècle.

  • Capitale du comté héréditaire de Nevers en 992, la ville se fortifie sous l'influence de Pierre de Courtenay et en 1194 Pierre de Courtenay accorda à la ville une charte communale (qui sera confirmée en 1231). La ville appartint successivement aux familles Courtenay, Bourbon, aux maisons de Flandres, de Bourgogne, de Clèves et des Gonzagues.
  • Le comté fut transformé en duché en 1538 et acheté par Mazarin pour son neveu Mancini en 1659.
  • La ville eut à souffrir de la guerre de Cent ans et des guerres de Religion.
  • Nevers fut un port important jusqu'au XIXe.
  • Le 19 juin 1940 Nevers passe sous occupation allemande et le vainqueur occupe l'Hôtel de France pour y installer la Feldkommandantur.
  • La ville subit les bombardements alliés dans la nuit du 16 au 17 juillet 1944. Les aviateurs anglais qui visaient le centre ferroviaire ont aussi touchés le centre de la cité détruisant en partie la cathédrale.
Pictos recherche.pngPour en savoir plus

Histoire religieuse.jpg Histoire religieuse

Evêque de Nevers

  • Avant 1551 : Charles de Bourbon

Industrie.jpg Histoire industrielle

  • Manufactures d'étoffe de Laine,
  • Fabriques de verre et d'Email, de faïences, poterie, porcelaine
  • Fabriques de tannerie, clouterie,
  • Fonderie de canons pour la Marine,
  • Forges sur la rive de la Nièvre :
  • Guérigny à proximité de Nevers : ancres et boulets
  • Transports des marchandises pour Paris par le canal de Briare, pour Orléans et Nantes, par la Loire

Topo.jpg Toponymie

  • Nivernum

Blason en attente.png Héraldique

D'azur semé de billettes d'or au lion du même armé et lampassé de gueules.

Repère géographique.png Repères géographiques

La ville est située au confluent de la Nièvre et de la Loire.


Patrimoine.png Patrimoine

Patrimoine Coutumes.jpg Patrimoine, les coutumes

  • Foires le lendemain de la Saint-Cyr et le 22 Septembre, le 11 Janvier, premier samedi de la carême, le lendemain de la Quasimodo, le lundi après la Madeleine, le 2 décembre,

La Cathédrale Saint-Cyr Sainte-Julitte

La cathédrale est située rue du Cloître Saint Cyr dominant la "butte". La cathédrale possède des particularités:
Elle a deux chœurs opposés , l'un roman et l'autre gothique, résultat de la construction des constructions successives.
Elle possède des vitraux réalisés par cinq artistes contemporains ...
La première église placé sous le vocable de Saint-Protais daterais de la fin du Ve et début du VIe siècle.
Reconstruction a partir de 802 de la cathédrale avec l'aide de Charlemagne. Elle est dédiée à Saint-Cyr et Sainte-Julitte
En 908 reconstruction d'une cathédrale par l'évêque Atton car la précédente s’écroule.
La partie romane la cathédrale date du XIe siècle (Chœur ouest, crypte, voute) c'est l'évêque Hugues de Champallement qui fait réaliser les travaux suite a un incendie . Elle est construite sur les fondations carolingiennes et reprend le chœur tourné vers l'orient (Ouest). Après un incendie au début en 1211 l'évêque Guillaume de Saint-Lazare reconstruit l'église dans le style gothique tourné vers l'occident (Est). En 1308 un nouvelle incendie et au XIVe et XVe sera construit le chœur gothique. La cathédrale sera complétée par des chapelles de style gothique flamboyant au XVe siècle. Enfin la tour Boyer sera réalisée au XVIe à partir de 1509. Elle sera achevée en 1528.
Une restauration du batiment sera en 1875 ainsi que la construction du pignon néo-gothique au dessus du chevet roman.
26 juillet 1944, bombardement , le chœur gothique est détruit.
1948 découverte du Baptistère de VIe siècle est mis a jour lors de fouilles.


Pictos recherche.pngPour en savoir plus...

L'église est inscrite aux Monuments Historique.

Intérieur de la cathédrale

  • Vierge de Pitié ou Pieta : En pierre polychrome provenant de l'ancienne église Saint-Arigle détruite à la révolution. Statue datée du XVe siècle. Cette "Vierge de Pitié" est typique de l'art flamand Bourguignon du XVe siècle par la majesté des drapés et le traitement anatomique. Inscrite dans la base Palissy.
  • Vitraux modernes.
  • Horloge renaissance du XVIe siècle avec une aiguille unique et une représentation stylisée de la lune. Horloge Dite à Jacquemarts. Inscrite dans la base Palissy.
  • Nef du XIIIe siècle imposante mais légère, grâce à un triforium orné et à des fenêtres hautes qui courent jusqu'au chœur.


Le Palais Ducal

Le Palais ducal, lieu de résidence des Ducs de Nevers est situé sur la "butte" qui concentre les différents pouvoirs politiques et religieux de la cité.
Le palais a été réalisé à trois époques différentes et ceci explique son hétérogénéité de style. Les tours rondes, encore médiévales, encadrent le corps de logis dont la façade sud laisse percevoir les premières influences de la Renaissance. Le décor des lucarne est Renaissance.
Le palais ducal a été jusqu'au début des années 1960 le siège du palais de Justice. Rénové au début des années 1990, il est pour partie affectée au services municipaux dont il représente une annexe de l'hôtel de ville. Il accueil en autre la salle du Conseil Municipal "Pierre BÉRÉGOVOY".

Le Palais est classé Monuments Historiques depuis 1840.

Pictos recherche.pngPour en savoir plus...


Ancien Palais épiscopal

Photo M. GALICHON
Photo M. GALICHON

L'ancien palais épiscopal, actuel palais de justice a été réalisé dans le style classique par la volonté de l'évêque Antoine TINSEAU entre 1756 et 1774. En 1908, le bâtiment est acheté par la municipalité pour abriter le musée, puis en 1959 il est échangé au département contre le Palais ducal et accueille dorénavant le tribunal.
L'architecte de ce palais reste inconnu à ce jour.
Les grilles sont les anciennes grilles du chœur gothique de la cathédrale commandées en 1770 à Claude et Denis BOUÉ maître serrurier par l'évêque TINSEAU. Elles démontées en 1828 et réinstallées en 1868 au palais épiscopal par l'évêque FORCADE.

Inscrite aux Monuments Historiques en 1913.

La porte du Croux

Tour-porte placée en avant de la muraille pour mieux protégée celle ci. Tour à pont-levis et mâchicoulis reconstruite à la fin du XIVe siècle.
La tour présente des aménagements traditionnels comme les échauguettes d'angles reliées par des mâchicoulis. A noter le pont levis à flèche avec des accès séparés pour les piétons et les charrettes.
En 1847 le baron de VERTPRÉ achète le bâtiment pour faire dont à la ville de Nevers pour qu’elle assure sa restauration et y installe un musée d’antiquités.

Inscrite aux Monuments historiques.

Chapelle Sainte-Marie

La chapelle située rue Saint Martin est le seul vestige du couvent de la Visitation. L'église fut construite entre 1639 et 1643. La façade est de style baroque ce qui est unique dans le Nivernais.

Inscrite aux Monuments Historiques .


Église Saint-Pierre

Ancienne chapelle du collège des Jésuites construite entre 1612 et 1676 et détruite par le bombardement de 1944. De style néo-classique sur un plan en croix grecque conçu par l'architecte des Jésuites Étienne MARTELANGE.

Voutes décorées par des fresques en trompe-l'œil réalisées entre 1684 et 1692 par des peintres italiens dont Giovanni GHERARDINI.

Classé Monuments Historique en 1975.


La Caisse d’Épargne

Immeuble de style néo-gothique situé place Carnot, construit entre 1913 et 1920 par l'architecte Auguste PALET. les sculptures sont d'Alix MARQUET.

Tour Goguin

Photo M. GALICHON

Tour nommé autrefois "tour de Cuffy" faisant partie des anciens remparts. Elle est située quai des mariniers en bord de Loire. Son nom provient du minotier qui l'a vendu en 1906, la tour ayant été transformé en moulin au XVIIe siècle.

Pictos recherche.pngPour en savoir plus...

Édifice classé aux Monuments Historiques.

Portail du prieuré Saint-Sauveur

Photo M. GALICHON

L'église fut construite au XIIe siècle.

Église du Prieuré Saint-Sauveur jusqu'en 1712 ; ensuite séminaire Jésuite jusqu'en 1762, puis à des prêtres diocésains jusqu'a la révolution, puis à partir de 1824.

L'église s'effondre en février 1838 et depuis il ne subsiste que le portail roman. Le tympan de celui ci est conservé au Musée archéologique du Nivernais situé porte du Croux.

Figure à l'inventaire des Monuments Historiques.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

  • Edwige AVICE, femme politique, née le 13 avril 1945
  • Adam BILLAUT musicien-poète né le 31 janvier 1602 à Nevers décédé en 1662.
  • Fernand CHALANDRE, graveur (1879-1924)
  • Gaspard CHAUMETTE révolutionnaire (1763-1794)
  • Monseigneur CROSNIER (1804-1880), fondateur en 1851 de la Société nivernaise des Lettres, Sciences et Arts.
  • Raoul FOLLEREAU, journaliste, avocat et écrivain né le 17 août 1903, décédé à Paris le 6 décembre 1977
  • Bruno MARTINI, footballeur (gardien de but) international né le 25 janvier 1962
  • Yann MOIX, écrivain (Prix Renaudot 2013), réalisateur, né le 31 mars 1968
  • 24 décembre : Roselyne NARQUIN, femme politique sous son nom d'épouse Roselyne BACHELOT, née le 24 décembre 1946
  • Guy SAVOY, cuisinier né le 24 juillet 1953
  • Louis Joseph VICAT , né le 31 mars 1786 à Nevers et décédé le 10 avril 1861 à Seyssins.Polytechnicien et ingénieur des ponts et chaussées, Vicat effectue des recherches sur les différents liants en construction : ciments, chaux, bétons et pouzzolanes. Il est l'inventeur, en 1817, du ciment qui porte son nom.
  • Henri VIRLOGEUX, acteur né le 22 mars 1924, décédé à Paris le 19 décembre 1995


Décès:

  • Pierre BÉRÉGOVOY, ministre, né à Déville-les-Rouen (Seine-Maritime) le 23 décembre [[1925}}, décédé le 1er mai 1993
  • Paul FRANKEUR, acteur, né à Paris le 29 juin 1905, décédé le 25 octobre 1974
  • Bernadette SOUBIROUS (en fait SOUBIROUX) (sainte Bernadette), née à Lourdes (Hautes-Pyrénées) le 7 janvier 1844, décédée le 16 avril 1879

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 11 846 11 200 12 077 12 280 15 085 16 967 15 007 16 721 17 045 18 182
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 18 971 20 700 22 276 22 704 23 846 25 006 26 436 27 108 27 673 27 030
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 27 706 29 754 29 306 31 879 33 699 34 036 25 183 39 085 42 422 45 480
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 43 013 41 968 40 932 38 496 36 210 33 235 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Richard GOUY 1792-1792  
Jean CHAPSAL 1792-1793  
Jean Claude FLAMEN d'ASSIGNY 1793-04/1795  
- -  
DECOLONS VAUZELLE 1795-1796  
- -  
- -  
- -  
- -  
Émile PERRIN 1925-1935  
Michel GAULIER 1935-1941  
- -  
Léon SAINSON 1944-1945  
Marcel BARBOT 1945-1947  
Marius DURBET 1947-1953  
Paul DUBOST 1953-1959  
Jean-Louis RAMEY 1959-1971  
Daniel BENOIST 1971-1983  
Pierre BÉRÉGOVOY 1983-1993 Décédé en fonction.  
Didier BOULAUD 1993-2010 Élu en cours de mandat, réélu en 1995, 2001 et 2008, démissionnaire.  
Florent Saint-FARE GARNOT 2010-2014 Élu en cours de mandat.  
Denis THURIOT 2014-(2020)  
- -  

Cfr: Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
- - -  
Joseph Jean Baptiste Imbart de la Tour 22 Juillet 1859 - Dossier - Membre correspondant à l'Académie d'Agriculture - Ancien avocat de la Cour d'Appel de Paris - Chevalier de la Légion d'Honneur - Officier d'Académie - Chevalier du Mérite Agricole - Décoré de l'Ordre Pontifical Pro Ecclasia et Pontifice - Epoux d'Yvonne du Perier de Larsan -  
- - -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30-12h00 8h30-12h00 8h30-12h00 8h30-12h00 8h30-12h00 9h00-12h00 -
Après-midi 13h30-17h30 13h30-17h30 13h30-17h30 13h30-17h30 13h30-17h00 - -
58194 - Nevers Mairie.jpg

Hôtel de ville
Adresse : 1, place de l'hôtel de Ville - NEVERS

Tél : 03.86.68.46.46 - Fax : 03.86.68.45.99

Courriel : Contact

Site internet : Site Officiel

GPS : 46.992899° / 3.161659° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Site Officiel (Mai 2012)

Archives & Dépouillements des registres paroissiaux

  • Etat civil récent

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Sur Geneanet

  Les environs de Nevers
  Nevers au fil de l’eau

Sur Google Books

  • Dictionnaire universel des géographies physique, historique et politique du monde ancien, du moyen âge et des temps modernes comparés - J.-G. Masselin - Ed. A. Delalain - 1830
  • Qui êtes vous - C.Delagrave - 1783

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.