50400 - Picauville

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Picauville
Blason de Picauville
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Métropole
Canton Blason en attente.png   50-37   Sainte-Mère-Église
Code INSEE 50400
Code postal 50360
Population 1 957 habitants (2009)
Nom des habitants Picauvillais (es)
Superficie 1910 hectares
Densité 102.46 hab./km²
Altitude Mini:2 m
Point culminant 30 m
Coordonnées
géographiques
-01°24'59"E/49°22'50"N
Localisation (avant 2015)
50adm Picauville.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Le 11 novembre 1948, la commune se voit attribuer la Croix de guerre.

Marianne.jpg Histoire administrative

Entre 1790 et 1794, la paroisse du Homme, aussi appelée l'Isle-Marie, lui est rattachée.

La principale agglomération de la commune se nomme Pont-l'Abbé.

Sous l'ancien Régime, les deux paroisses relevaient du bailliage de Valognes secondaire du bailliage de Cotentin. Elles dépendaient de l'élection de Valognes, de la généralité de Caen. Elles dépendaient de la sergenterie de Pont-l'Abbé.


La sergenterie de Pont-l'Abbé

Siège d'une sergenterie[1] qui comprenait, en 1735, 24 paroisses :


1790, chef-lieu de Canton

En 1790, c'est une division du district d'environ quatre lieues carrées. Cette circonscription devait, dans l'esprit de ses initiateurs servir seulement de circonscription électorale.

Il fut donc créé un canton avec pour chef-lieu Picauville et comprenant les communes de Amfreville, Beuzeville-la-Bastille, La Bonneville, Etienville, Les Moitiers-en-Bauptois.

En l'an VIII, le canton sera supprimé.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

L'église Saint-Candide

Église Saint-Candide

L'église est sous le vocable de Saint-Candide.

En 1354[2], les domaines et seigneurie de Picauville appartenaient à Louis de Marly, chevalier, qui les vendit à Jean de Blosville au prix de six cent livres tournois plus une rente de cent cinquante livres. Le paiement de la rente ayant cessé, les héritiers de Louis de Marly opérèrent la saisie du domaine contre Jean de Sémilly, héritier par marioage de Jean de Blosville. Le décret fut passé par-devant le Parlement de Paris au prix de cinq mille huit cent livres d'or, le 12 août 1392, pour le compte des exécuteurs testamentaires de Charles VI, lesquels en firent la remise à la Sainte-Chapelle de Paris, pour y fonder les heures canoniales.

La cure divisée dès lors en deux portions, était de présentation seigneuriale, elle passa ensuite au droit de la Sainte-Chapelle. Les deux portions curiales étaient réunies en 1665 et n'ont pas cessé de l'être.

La petite paroisse de L'Isle-Marie[3], anciennement Notre-Dame-du-Holm se trouve sur la liste des paroisses dépendantes de l'abbaye de Saint-Ouen de Rouen au XIe siècle ; mais elle ne tarda pas à faire retour à l'église de Coutances car elle est mentionnée à ce titre dans la bulle d'Eugène III, à la date de 1145, et dans la charte de Philippe V de 1319. Elle fut aliénée de nouveau, car le Livre Noir et le Livre-Blanc indiquent comme patron l'abbé de Saint-Sauveur. Puis elle fit retour au seigneur du lieu, comme on le voit aux pouillés de 1665 et de 1757.

Sous l'ancien régime, la paroisse de l'Isle-Marie dépendait du doyenné du Plain, la paroisse de Picauville dépendait du doyenné d'Orglandes. Les deux doyennés appartenaient à l’archidiaconé du Cotentin, au diocèse de Coutances.

L'hôpital du Bon-Sauveur

L'abbaye de Blanchelande[4] avait en cette paroisse une baronnie, qui lui fut donnée par Raoul de Lestre, fils d'Odon, bouteiller de Normandie. La donation fut confirmée en 1192 par l'évêque Guillaume de Tournebu. Dès ce temps ou peu après, un abbé de Blanchelande y fit jeter un pont sur la rivière d'Ouve, d'où le lieu prit le nom de Pont-l'Abbé. C'est sur cet ancien domaine ecclésiastique que fut fondé, en 1837 Mme veuve de Riout, l'établissement du Bon-Sauveur.

Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 793 1 810 2 124 2 182 2 137 2 201 2 176 2 284 2 332 2 266
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 515 2 507 2 555 2 661 2 687 2 580 2 535 2 503 2 450 2 219
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 092 1 899 2 030 2 054 2 098 1 953 1 963 1 983 2 668 2 699
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 2021 - - -
Population 2 587 2 207 1 986 1 957 1 911 3 301 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.


Repère géographique.png Repères géographiques

Communes limitrophes : Étienville, Les Moitiers-en-Bauptois, Cretteville, Beuzeville-la-Bastille, Chef-du-Pont, Sainte-Mère-Église, Amfreville.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
Charles TOURRAINE - (1891-), né à Picauville, cultivateur, conseiller général de Sainte-Mère-Eglise (1945-1967).  
- -  
Guy VIGIER 1967- En 1978  
- -  
Monique BERGER 1995 - 2001  
Philippe CATHERINE 2001 - Chargé de mission, réélu en 2008, en 2014  


Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
Louis BARBEY 1620 - 1687  
Hervé de SAINT-LEGER 1658 - 1664  
Jean TAUZARD 1662 - 1687  
Julien MAURAUARD 1667 - 1668  
François LETELLIER 1688 - 1736  
Louis ESTARD 1736 - 1738  
Adrien PONTUS 1739 - 1742  
François LETELLIER 1743 - 1777  
Guillaume-Léon-Alex LETELLIER 1778 - 1814  
Jean-François LETELLIER an IX - 1814  
Théophile-Julien DUHOMMET 1814 - 1846  
Charles-Bienaimé LELYON 1846 - 1864  
Alexis-Jacques-Désiré LEBLOND 1864 - 1873  
Albert-Fernand-Bernardin FONTAINE 1873 - 1882  
Ernest-Victor-Aimable LUCE 1882 - 1925  
Roger-Auguste-Gabriel DELACOUR 1925 - 1933  
Bernard-Auguste-Célestin LEPELTIER 1933 - 1967  
Jean-Claude LUCAS 1967 -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Auguste-CULERON -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h00 - 12h30 9h00 - 12h30 9h00 - 12h30 9h00 - 12h30 9h00 - 12h30 9h00 - 12h00 -
Après-midi - 13h30 - 17h00 13h30 - 17h00 13h30 - 17h00 13h30 - 17h00 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 30 rue Utah Beach - BP12 - 50360 Picauville

Tél : 02 33 41 00 18 - Fax :

Courriel : mairie.picauville@wanadoo.fr

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (7/2011)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Sources et notes

  1. Claude-Martin Saugrain, Nouveau dénombrement du royaume, par généralités, élections, paroisses et feux, 1735.
  2. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878, page 440 (t. 2).
  3. ibid.
  4. ibid.

Référence.png Notes et références