50218 - Granville - activité économique

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page Granville

En 1830

Son principal commerce consiste dans les grandes et petites pêches, l'épicerie, les vins et les eaux-de-vie. Nombre d'hommes employés à la petite pêche et qui s'occupent des huîtres et du poisson frais, 8 ou 900. Produit de la vente , 200 à 250 000 f. Les batiments, y compris 75 bateaux pêcheurs, sont au nombre d'environ 190. 66 sont partis, cette année, pour la grande pêche de la morue : tonnage 8501 tx ; équipages, 2514 hommes. On peut juger de l’importance de ce commerce par les données suivantes : le matériel des 66 navires est évalué à 255 000 f., et les 2514 marins coûtent 1 750 000 f. : total , 4 300 000 f. Deux ou trois navires vont, chaque année aux Antilles : les autres font le grand et le petit cabotage, etc. Une station de 4 vaisseaux de l’Etat protègent nos huîtrières contre les déprédations des pêcheurs anglais. Depuis 1814, on a construit à Granville 6 bâtiments de 45 tonneaux, 13 de 100, 16 de 150, 5 de 200, 10 de 300, 1 de 400.

Source : Annuaire du département de la Manche, 1830


En 1842

Outre ses activité maritimes, la ville possède plusieurs fabriques :

  • Deux corderie, Donville en possédait une. Ces trois fabriques emploient 55 hommes et 40 enfants.
  • Deux forges occupant 16 hommes qui fabriquent des ancres de petite dimension et des objets divers.
  • Une fabrique de clous pour les constructions occupant 6 hommes, 1 femme et 1 enfant.
  • Deux fabriques d'hameçons occupant 9 hommes.
  • Deux fabriques de produits chimiques employant 60 hommes et 2 enfants.


Source : Annuaire du département de la Manche, 1842

Sommaire