48041 - Chastanier

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Chastanier
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 48 - Blason - Lozère.png    Lozère
Métropole
Canton Canton de Langogne (Canton 48 07)

Blason Langogne-48080.png   48-10   Langogne (Ancien canton)

Code INSEE 48041
Code postal 48300
Population 78 habitants (2017)
Nom des habitants
Superficie 1041 hectares
Densité 7.49 hab./km²
Altitude Mini: 952 m
Point culminant 1069 m
Coordonnées
géographiques
44.725317° / 3.754857° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
48041 - Chastanier carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Un Guillaume de Gayffier, damoiseau, résidait déjà au château de Bessettes, situé sur l'actuelle commune de Chastanier, Lozère, en 1290.

Hugues de Gayffier, frère de Guillaume, rend hommage au Prieur de Langogne, Eraclée de Tornelle, pour ses seigneuries de Bessettes et de Besse, le 06/09/1334 (Archives de Gayffier, acte reçu par Jean Seguin, notaire) et le 05/09/1347 (Terrier de Bessettes) Chevalier de Saint Jean de Jérusalem en 1347, (semble avoir été admis en 1317), selon la reconnaissance féodale qui lui est faite par Jean BRUNET le 05/09/1347, ("religioso Domino Hugono Gayfferii religioso sancti Johanner Hierosolymitani"), il est qualifié de Grand Prieur d'Auvergne dans le terrier de la maison de Bessettes.

Ses héritiers occuperont ce château jusqu'en 1710. Il est aujourd'hui disparu, mais nous savons qu'il ressemblait beaucoup au château du Roure, situé sur la commune de Prevenchères (48), face à la Garde Guérin, les deux ouvrages remontant probablement au XIIe siècle.

L'élément principal était un donjon rectangulaire à 3 ou 4 étages.

L'entrée se trouvait à hauteur du premier étage, on y accédait par une échelle que l'on retirait en cas d'attaque.

Entre le premier et le second étage on rencontrait une deuxième échelle mobile. Ce n'est qu'entre les autres étages supérieurs que l'on trouvait un escalier.

Autour du donjon, donnant sur une cour carrée, se répartissaient des remises et des écuries. Un portail cintré était la seule ouverture de cette cour sur l'extérieur. Le donjon de Bessettes fut en partie détruit, soit par les Anglais à la fin du XIVème siècle, soit par les Bourguignons au début du XVème. En 1529, ce donjon ne comportait plus qu'un étage. Ce n'était plus une construction militaire, mais une maison basse. Un mur intérieur la partageait en 2 pièces. Des fenêtres avaient été ouvertes sur la cour. Un escalier d'accès se trouvait dans une tourelle extérieure. Après l'incendie de 1577 par les religionnaires, qui se vengèrent à cette occasion du seigneur de Bessettes, François de Gayffier, dit le "Capitaine de Bessettes", chef de bande armée catholique, qui leur donna pas mal de fil à retordre. Mort sans postérité, il désigna pour héritier son petit neveu, Sébastien de Gayffier, qui fit reconstruire un étage à la demeure familiale.

Marie Antoinette de Gayffier, (1665-1710), fille de François de Gayffier (1605-1681) et petite fille de Sébastien, reçoit l'héritage de son père à sa majorité, confié provisoirement à son oncle Jean de Gayffier.

Sans postérité, elle institue son mari héritier dans son testament du 16/10/1710, les domaines de Bessettes et de Fabrèges passèrent à la famille Milhet, qui prit le nom de Milhet de Bessettes.

Son mari renouvelle le 25/12/1686 l'acte d'hommage pour Bessettes, à Louis de Chaumejan, Prieur de Langogne.

En 1820, la tourelle extérieure fur détruite et remplacée par un escalier intérieur. A la fin du XIXeme siècle le château fut délaissé par Berthe de Gayffier. En 1912 le château était encore habité par M. LEVET.

Un autre Guillaume de Gayffier (le prénom est très fréquent dans la famille) fonda, vers 1400, dans l'église de Saint Jacques de Chastanier, (qui serait du XIème siècle) une chapelle Saint Symphorien, sous l'invocation de Notre Dame de Consolation, se réservant le droit de nomination du chapelain. Dans son testament du 02/12/1413 il fit une fondation à perpétuité pour qu'y soit dites des messes pour lui et sa famille deux fois par semaine.

Antoine de Gayffier, dans les années 1960, visita l'église. L'abbé lui affirma lors d'un entretien que ses ancêtres étaient bien enterrés dans la chapelle, mais leurs pierres tombales, bien usées, avaient été descellées, retournées, et plus identifiables de ce fait.

Notons que les propriétés de la famille de Gayffier de Bessettes se répartissaient entre quelques communes du canton de Langogne, La Garde-Guérin, dont ils furent co-pariers sur une longue période, et enfin Malarce-sur-la-Thines, dans les Cévennes Ardéchoises.

Alliances avec les familles :

de Montjoi, d'Ancette, de Maurines, de Lussan, de Loubaresse, de Borne, de Bermond, de Malbec, de la Roque, de Hautvillar,de Cardaillac, d'Amblard, de Monteil, de Malbosc du Miral, d'Hebrard, d'Aurelle de Paladines, de Chastel de Condres, de Fontaine de Lozières.

On connait au moins 3 livres terriers de la maison de Bessettes pour 1488, 1490, 1513. Beaucoup de documents ont été détruits lors de l'incendie du château de Bessettes en 1577, avec toutes les archives du Chastanier, et les minutes du notaire d'Auroux ont été vendues, considérées comme indéchiffrables.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2023 : Lozère
  • Arrondissement - 1801-2023 : Mende
  • Canton - 1801-2023 : Langogne
  • Commune - 1801-2023 : Chastagnier ; Chastanier

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 250 230 212 240 242 260 242 258 270 292
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 286 273 261 257 283 299 261 289 257 271
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 269 278 288 251 240 206 181 169 140 118
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 106 113 89 93 93 77 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Joseph ROMIEU 1793-1794  
Pierre GAUTIER 1795-1815  
Jean Baptiste MALHET DE BESSETES 1815-1826  
Pierre GAUTIER 1826-1836  
Urbain ROMIEU 1836-1851  
Alexandre MALHET DE BESSETTES 1851-1876  
Alexandre CHARREYRE 1876-1884  
Alphonse de LIGEAC 1884-1901  
- -  
- -  
- -  
- -  
René TOIRON 2001-2014  
Guy ODOUL 2014-(2026)  
- -  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières



Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 48300 CHASTANIER

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références