41ème Régiment d'Artillerie de Campagne - 1914-1918

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Présentation

Historique

  • 01.10.1910 : La création du 41e régiment d'Artillerie de Campagne (avec 22 autres RAC) est décidée selon la loi 24 juillet 1909[1] concernant les cadres de l'artillerie, le 1er mars 1910.
Formé avec les batteries du IVe.Ve / 15e RAC et IVe.Ve/27e RAC
  • 01.01.1914 : Composition Officiers 41e RAC[2] à Douai (Nord).

campagne 1914-1918

Mobilisation

  • Quartier Conroux à Douai[2]
  • Régiment est composé de 4 groupes (I, II, III, IV) chaque groupe à 3 batteries de 9 pièces dont 4 pièces «de tir», armé de canon de 75 mm modèle 1897.
  • Le 41e RAC constitue le régiment d’artillerie de corps (AC 1)[2][3] du 1er Corps d'Armée qui est rattaché à la Ve Armée[4].
  • Organigramme Août 1914 :
Pictos recherche.png Article détaillé : Organigramme 41e RAC août 1914

Dépôt durant la guerre

Devant l'avancée allemande, le dépôt du 41e RAC est replié au camp de la Braconne[5] à Brie (Charente) durant la grande guerre.

Bureau de recrutement

En 1914, les bureaux de recrutement (militaire pour la conscription) sont déplacés de manière à ne pas être menacés par l'avancée allemande.
Les bureaux de recrutement de la 1re Région Militaire sont déplacés dans la 12e Région Militaire, le 8 septembre 1914.[6]
Le bureau de recrutement pour le canton de Douai est celui de Cambrai.[7]
Le bureau de recrutement de Cambrai est déplacé à Tulle (Corrèze).[6]

Ier & IIe Groupes

Devenus groupes Portés le 01.10.1917
puis à la 5e Division R.G.A à partir du 10.06.1918

IIIe Groupe

IIIea
même opérations que les Ier et IIe Groupes jusqu'au 15.06.1915
puis Artillerie Divisionnaire à la 122e D.I[8]
01.04.1917 : forme le Ier/241e RAC à l'A.D/122 D.I[8]
IIIeb
même opérations que les Ier et IIe Groupes à partir de cette date
puis à la 5e Division R.G.A à partir du 10.06.1918

IVe Groupe

même opérations que les Ier et IIe Groupes jusqu'au 15.06.1915
puis Artillerie Divisionnaire à la 122e D.I[8]
01.04.1917 : forme le IIe/241e RAC à l'A.D/122 D.I[8]

Parc d'Artillerie du 1er Corps d'Armée

le Parc d'Artillerie comprend un état major de Parc et 2 échelons et une équipe mobile de réparation.
Chaque échelon comprend un état major d'échelon, 2 sections de munitions d'infanterie (S.M.I) et 5 sections de munitions d'artillerie (S.M.A)
le 1er échelon est composé par le 15e RAC[3], 1re SMI, 2e SMI, 5 à 9e SMA
le 2e échelon est composé par le 27e RAC[3], 3e SMI, 4e SMI, 10 à 14e SMA

Groupe de renforcement

  • Groupe de renforcement (75) (27e, 28e, 29e batteries)
  • 02.08.1914 : création à Lambles (59), ce groupe de renforcement constitue le IIIe Groupe, de l'Artillerie Divisionnaire (AD/51) à la 51e Division d'Infanterie[9]
avec un groupe de renforcement du 27e RAC (IIe Groupe AD/51)
avec un groupe de renforcement du 15e RAC (Ier Groupe AD/51)
  • 01.04.1917 : devient III/215e RAC, Artillerie Divisionnaire (AD/51) à la 51e Division d'Infanterie[9]
Parc d'Artillerie Divisionnaire 51e D.I
Le Parc d'Artillerie Divisionnaire de le 51e D.I[9] (P.A.D 51) se compose de:
21e SMI du 41e RAC
22e SMI du 41e RAC
23e SMA du 41e RAC
24e SMA du 41e RAC
25e SMA du 41e RAC
21e Section de Munitions Infanterie
  • 02.08.1914 : création 21e S.M.I[10] du 41e RAC
Effectif:
3 officiers, 10 sous-officiers, 7 brigadiers, 109 canonniers
162 chevaux

32e batterie

  • 32e batterie de renforcement (75)
  • 02.08.1914 : création, Artillerie Divisionnaire (AD/72) à la 72e Division d'Infanterie[11]
  • 01.04.1917 : devient 22/261e RAC, Artillerie Divisionnaire (AD/72) à la 72e Division d'Infanterie[11]

Groupe de 120 L

  • 10.06.1915 : Groupe de 120 L, (35e batterie ex 3/8e RAP et 36e batterie ex section de parc 5/47)
  • 01.11.1915 : devient VI/101e RAL

Groupe territorial

  • Groupe territorial (75) (41e & 42e batteries)
  • 02.08.1914 : création
41e batterie devenue 53/15e RAC
  • 12.10.1914 : 42e batterie détruite

43e batterie territoriale

  • 02.08.1914 : création
  • 12.10.1914 : batterie capturée

Groupe territorial (bis)

  • Groupe territorial (44e, 45e, 46e batteries)
  • 02.08.1914 : création
  • 08.09.1914 : groupe capturé

Groupe de 90

  • Groupe de 90 (47e, 48e, 49e batteries)
  • 22.03.1915 : création
  • 01.04.1917 : devient II/238e RAC

VIIIe Groupe de 155 L

  • 17.07.1915 : VIIIe Groupe de 155 L (51e et 52e batteries ex 32 et 42/6e RAP)
  • 01.11.1915 : VI/120e RAL

Artillerie de tranchée

1er Groupe d'Artillerie de tranchée
  • 01.10.1917 : formé et comprenant :
  • 102e batterie (ex 121/13e) de tranchée
  • 103e batterie (ex 119/39e) de tranchée
  • 104e batterie (ex 130/8e) de tranchée
  • 121e batterie (ex 110/30e) de tranchée
21e Groupe d'Artillerie de tranchée
  • 01.10.1917 : formé et comprenant :
  • 106e batterie (ex 106/59e) de tranchée
  • 107e batterie (ex 126/59e) de tranchée
  • 108e batterie (ex 110/37e) de tranchée
  • 125e batterie (ex 110/16e) de tranchée


^ Sommaire

Démobilisation et Entre-deux-guerres

Régiment d'Artillerie de Campagne Portée

  • 01.04.1919 : 41e Régiments d'Artillerie de Campagne Porté : 41e R.A.C.P
  • 01.01.1920 : Composition Officiers 41e RAC Porté[12] à Douai[12].
  • 10.07.1922 : transformé en régiment mixte porté et tracté lourd (complété par le 88e RALT)

Régiment d'Artillerie Lourde à Tracteurs

  • 10.04.1923 : Il est appliqué la réorganisation des corps d'artillerie l'armée française. La décision, prise par l'article 22 de la loi du 28 février 1923[13] et modifiée par l'article 129 de la loi du 30 juin 1923[14]
Pictos recherche.png Article détaillé : Regroupement des troupes d'Artilleries 1923-1924 - Entre-deux-guerres
  • 01.01.1924 : devient le 190e Régiment d'Artillerie Lourde à Tracteurs (190e RALT)[15] à Douai.
  • 31.10.1926 : dissous

Régiment d'Artillerie Divisionnaire

  • 10.04.1923 : Il est appliqué la réorganisation des corps d'artillerie l'armée française. La décision, prise par l'article 22 de la loi du 28 février 1923[16] et modifiée par l'article 129 de la loi du 30 juin 1923[17]
Pictos recherche.png Article détaillé : Regroupement des troupes d'Artilleries 1923-1924 - Entre-deux-guerres (41e RAD)
  • 01.01.1924 : 41e Régiment d'Artillerie Divisionnaire[15]
créé par transformation du 231e RAC, Armée du Rhin.


^ Sommaire

Carte Chronologique

Journal chronologique (d'après le Journal des Unités)

Journal chronologique (d'après les Fiches individuelles)

1914

1915

1916

1917

1918

Lieux-dits

Endroit (Bâtiment, transport...)

  • Ambulance 13/1 Immobilisée du 33e Corps
  • Hôpital de Caen (14)

Composition des Officiers


Nom Prénom Grade
Mort pour la France
(O ou N)
Lieu d'Inhumation Année de décès
Monuments au morts
(fiche Geneawiki)
ARTHAUT Colonel - [[ | ]]
FOUCART Charles Alexis Benoit Henri Lieutenant 1914 - [[ | ]]


Composition des Sous-Officiers


Nom Prénom Grade
Mort pour la France
(O ou N)
Lieu d'Inhumation Année de décès
Monuments au morts
(fiche Geneawiki)
- [[ | ]]
- [[ | ]]



Composition des troupes


Nom Prénom Grade
Mort pour la France
(O ou N)
Lieu d'Inhumation Année de décès
Monuments au morts
(fiche Geneawiki)
CRINQUETTE Emile Paul Joseph 2ème classe O Nécropole nationale de Berry-au-Bac (02) 1915 Steenwerck (59) [18]
GEORGES Victor Jules 1er Canonnier servant O - 1918 Étival-lès-le-Mans (72)
GEY Augustin Albert 2ème classe O - 1918 Adé (65)
GUILLOREL Joseph Jean Marie 2ème classe O Nécropole nationale de Berry-au-Bac (02) 1916 ?
HENOCQ René Soldat O - 1916 Auberchicourt (59)
JOLLIVET Joseph 2e classe O 1917 Vannes (56)
MATTON Eugène Cornil 2ème classe N Dunkerque (59) 1961 -
RAYER Camille Soldat O - 1915 Beaurepaire-sur-Sambre (59)
OZOUF Léon Joseph Désiré 2ème classe O Nécropole nationale de Berry-au-Bac (02) 1916 Grandcamp-Maisy (14) [19]
SANEUL Georges 2e classe O - 1915 Parigné-l'Évêque (72)
VILLETTE Alfred Soldat O - 1914 Juvincourt-et-Damary (02)
- [[ | ]]
- [[ | ]]


Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Historiques de l'artillerie française, tome I & II, colonels Henri Kauffer et Georges Van den Bogaert, imprimerie de L'Ecole d'Application de L'Artillerie- DRAGUIGNAN 1989
  • L'Artillerie par le colonel Henri Kauffer, in Inventaire des archives de la Guerre : Série N 1872-1919, vol. 1 : Introduction, guide des sources, bibliographie par Pierre Guinard, Jean-Claude Devos et Jean Nicot, page 143 (vue 151)
  • L'Artillerie Française et ses insignes, tome I & V, Chef d'escadron Charles Letrait, Toulouse, imprimerie Dulaurier, 1978-1979
  • Historique et organisation de l'artillerie : l'artillerie française depuis le 2 août 1914 / par le capitaine d'artillerie Leroy,1922


^ Sommaire

Visuel sources.png Sources

  • Journaux des Marches et Opérations des grandes unités- J.M.O- 1914-1918 - cote 26N 1 à 570
  • Journaux des Marches et Opérations des régiments et bataillons, J.M.O 1914-1918 - cote 26 N 571 à 1370
  • Fiches individuelles numérisées des militaires décédés guerre de 1914-1918, M.D.H
  • Armées Françaises dans la Grande Guerre (AFGG)
  • Annuaire officiel de l’Armée française 1914
  • Annuaire officiel de l’Armée française 1920
  • Base de données Léonore
  • Annuaire officiel Légion d'Honneur, avril 1929
  • Journal Officiel République Française, Lois et décrets - J.O.R.F
  • Loi du 24 juillet 1909 modifiée par la loi du 15 avril 1914, relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'armée d'active et territoriale en ce qui concerne l'ARTILLERIE.
  • Revue Artillerie, 1872-1924


^ Sommaire

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)


^ Sommaire

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. loi du 24.07.1909, J.O.R.F 31.07.1909, vue 8302
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 et 2,5 Annuaire officiel armée Française 1914, 41e RAC, vue 614
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 3,5 3,6 et 3,7 A.F.G.G, 1er C.A, tome 10.1, vue 610
  4. A.F.G.G, Ve Armée, tome 10.1, vue 266
  5. Guide Fournier 1916-1917
  6. 6,0 et 6,1 La France devant la conscription, Philippe Boulanger, Economica, 2001, tableau 2 : les bureaux de recrutements déplacés au 8.09.1914
  7. Outil Ancestramil : Bureaux de recrutement de France entre 1898 et 1913
  8. 8,0 8,1 8,2 et 8,3 A.F.G.G, 122e D.I, tome 10.2, vue 730
  9. 9,0 9,1 et 9,2 A.F.G.G, 51e D.I, tome 10.2, vue 394
  10. J.M.O 21e S.M.I, cote 26 N 977/17
  11. 11,0 et 11,1 A.F.G.G, 72e D.I, tome 10.2, vue 550
  12. 12,0 et 12,1 Annuaire officiel armée Française 1920, 41e RAC, vue 733
  13. loi du 28.02.1923, J.O.R.F 01.03.1923, vue 1951
  14. Loi portant sur la fixation du budget 1923, J.O.R.F 01.07.1923, page 6178
  15. 15,0 et 15,1 Regroupement des unités d'artillerie », Revue d'artillerie,‎ janvier 1924, vue 97
  16. loi du 28.02.1923, J.O.R.F 01.03.1923, vue 1951
  17. Loi portant sur la fixation du budget 1923, J.O.R.F 01.07.1923, page 6178
  18. MAM de steenwerck (59) sur le site Mémorial Genweb
  19. MAM de Grandcamp-Maisy (14) sur le site Mémorial Genweb


^ Sommaire