30011 - Les Angles

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Les Angles
30011 - Blason - Les Angles.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 30 - Blason - Gard.png    Gard
Métropole
Canton Blason Villeneuve-lès-Avignon-30351.png   30-40   Villeneuve-lès-Avignon
Code INSEE 30011
Code postal 30133
Population 7578 habitants (1999)
Nom des habitants Anglois, Angloises
Superficie 1777 hectares
Densité 426.45 hab./km²
Altitude 33 m / 207 m
Point culminant 207 m
Coordonnées
géographiques
04°46'02"E / 43°57'19"N
Localisation (avant 2015)
250px
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Angulis est l'ancien nom des Angles (Gard). Au Moyen Âge, le Rocher de la Justice (aussi appelé le Haut de la Justice), ainsi appelé en mémoire des sinistres fourches érigées à son sommet, est situé sur le territoire d'Angles, village appartenant à la France.

Le site des Angles est habité depuis l'Antiquité: le Néolithique tardif est représenté par des vestiges caractéristiques, sur le «Rocher de la Justice», surplombant le Rhône.

L'occupation romaine est attestée au 1er siècle après JC, dans l'actuel quartier de Candau. L'occupation humaine y a laissé de nombreuses traces au cours du siècle suivant, et c'est de cette période que date le grand sarcophage païen, qui y fut découvert au XVIIIe siècle.

Les premières manifestations du christianisme remontent au cinquième siècle. C'est probablement à cette époque, ou au siècle suivant, qu'un édifice religieux fut érigé à Candau. Le village, qui existait à proximité, est connu par un document écrit du début du XIe siècle. Son territoire a ensuite été cédé à l'abbaye bénédictine de Saint André, fondée à la fin du siècle précédent à Villeneuve-lès-Avignon. Cette agglomération, de très faible importance, a définitivement disparu lors des guerres de religion lorsque les troupes de l'amiral de Coligny ont dévasté la région. Les habitants du quartier ont alors dû se réfugier dans le village actuel. En fait, un deuxième habitat existait sous la zone habitée actuelle, au-dessus du lavoir. Son église, Sancta-Maria-de-Angulis (ou selon d'autres sources, de Angelis) a été construite au 6ème ou 7ème siècle. Il est également devenu un prieuré de l'abbaye de Saint-André. Il a été en partie reconstruit et agrandi au siècle suivant. Il ne reste aujourd'hui qu'une partie du transept, transformé en pigeonnier par le seigneur local, qui a utilisé le reste des pierres du bâtiment pour la construction de son château. Les difficultés que la région a connues au 14ème siècle ont conduit à l'abandon du site et le village s'est installé dans sa position actuelle. Un "village perché", mieux armé contre les dangers des temps difficiles. L'église actuelle a été construite vers le milieu du siècle suivant. De style gothique assez primitif, il présente trois nefs irrégulières et une abside carrée.

A la fin du XVe siècle, le quartier des Angles s'est agrandi pour inclure le village voisin d'Issarts, qui a probablement disparu après une épidémie endémique dans la région à cette époque et n'a pas été repeuplé. Egalement prieuré de l'abbaye Saint-André au début du XIe siècle, un château est attesté au siècle suivant.

Au XVIe siècle, les protestants envahissent le village, y construisent leur garnison et fortifient l'église et ses annexes.

Au XIIe siècle, l'église paroissiale (Sainte-Marie) et trois églises rurales appartenaient à l'abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon

Les habitants de Les Angles connaissent depuis longtemps la vie traditionnelle d'une humble communauté de paysans et de pêcheurs où le Rhône a joué un rôle important, tantôt destructeur par ses crues, tantôt bénéfique par les limons qui fertilisent la terre. Le seigneur fut abbé de Saint-André jusqu'au début du XVIIIe siècle, lorsqu'il vendit ses droits à Jean-Hyacinthe de Calvet. C'est lui qui a construit le château avec les pierres de l'ancienne chapelle située à proximité. Et c'est dans ce château que vécut l'un de ses descendants, le critique littéraire Armand de Pontmartin, maire de la commune de 1858 à 1864.

Au début du XXe siècle, Les Angles est lié à l'histoire du Félibrige: Frédéric Mistral et ses amis se retrouvent à l'Auberge du Chêne Vert.

Un décret du 14 mai 2007 (J.O.du 15 mai 2007) porte modification des limites territoriales de communes, de cantons, d'arrondissements et de régions dans le Gard et le Vaucluse, par rattachement à la commune d'Avignon de parties du territoire de la commune des Angles.

Héraldique

De sinople au pal losangé d'argent et de sinople.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population - - - - - - - - - -
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population - - - - - - - - - -
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population - - - - - - - - 3 505 4 582
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 5 570 6 838 7 578 8 115 8 275 8 388 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : INSEE & EHESS - Fiche Cassini

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
- - -  
- - -  
- - -  
- - -  
Paul MELY 2001-2008 -  
Jean-Louis BANINO 2008-(2014) - [ Photo]  
- - -  


Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 30133 LES ANGLES

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références