20ème Régiment d'Artillerie de Campagne - 1914-1918

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Présentation

Historique

  • 01.09.1883 : 20e Régiment d'Artillerie de Campagne[1]
  • 01.01.1884 : 20e RAC à Poitiers[2]
  • 01.01.1914 : Composition Officiers 20e RAC[3]

Campagne 1914-1918

Mobilisation

  • Quartier Dalesme à Poitiers[3]
  • Régiment est composé de 3 groupes (I, II, III) de 3 batteries de 9 pièces dont 4 pièces «de tir», armé de canon de 75 mm modèle 1897
  • 20e RAC constitue l'artillerie divisionnaire (AD 17)[3][4] de la 17e Division d'Infanterie du 9e Corps d'Armée[5] qui est rattaché la IIe Armée[6].
  • Organigramme Août 1914 :
Pictos recherche.png Article détaillé : Organigramme 20e RAC août 1914

Ier, IIe, IIIe Groupes

Ier Groupe (batteries 1, 2 et 3)
IIe Groupe (batteries 4, 5 et 6)
IIIe Groupe (batteries 7, 8 et 9)

Groupe de renforcement

  • Groupe de renforcement (75) (21e, 22e, 23e batteries)
  • 02.08.1914 : création, ce groupe de renforcement constitue le Ier Groupe de l'Artillerie Divisionnaire (AD/59) de la 59e Division d'Infanterie[7] rattaché au IIe Groupe de Division de Réserve (IIe G.D.R)[8] qui est rattaché à la IIe Armée[9].
avec un groupe de renforcement du 33e RAC (IIe Groupe AD/59)
avec un groupe de renforcement du 49e RAC (IIIe Groupe AD/59)
  • 01.04.1917 : devient I/220e RAC, Artillerie Divisionnaire (AD/59) de la 59e Division d'Infanterie[7]

Groupe (90)

  • 20.12.1915 : Groupe (90 puis 75 à partir de décembre 1916) (31e, 32e, 33e batteries)
  • 01.04.1917 : devient I/235e RAC, (AD/165)

Groupe (75)

  • 15.01.1916 : Groupe (75) (34e, 35e, 36e batteries)
  • 01.04.1917 : devient II/206e RAC, artillerie du 14e CA

Groupe de 95

  • 01.12.1914 : Groupe de 95 (puis de 120 L) (41e, 42e batteries)
  • 11.12.1915 : devient I/115e RAL

Groupe territorial

  • Groupe territorial (75) (44e, 45e, 46e batteries)
  • 02.08.1914 : création
  • 01.04.1917 : devient II/264e RAC

VIe Groupe (120 L)

  • 01.07.1915?? : M. le Général Prax, Commandant le 68e Division assisté de M. le Sous-intendant militaire du détachement d'Armée de Lorraine ont procédé à la formation de la 48e batterie du 20e Régiment d'Artillerie de Campagne faisant partie du 6e Groupe monté de 120 long entrant dans la composition de la Réserve mobile d'artillerie lourde du D.A.L.[10]
Cette unité prend date à compter du 4 juin 1915
  • 04.06.1915 : VIe Groupe (120 L) (47e batterie ex 22/10e RAP, 48e batterie ex 22/3e RAP)
la 48e est divisé en 2 détachements : l'un à Amance (Meurthe-et-Moselle) et l'autre à Valhey (Meurthe-et-Moselle)[10]
à Amance, 2 pièces de 120 L dans la forêt de Champenoux (la Candale)
2 pièces de 80 contre avion sur le plateau d'Amance
4 pièces de 95 dans la forêt de Champenoux (rond ...)
à Valhey, 2 pièces de 120 Long
  • 01.11.1915 : devient IV/110e RAL

Batteries de tranchée

  • 101e batterie de tranchée (58 T)
  • 103e batterie de tranchée (58 T)
  • 110e batterie de tranchée (240 T)

Démobilisation et Entre-deux-guerres

  • 01.02.1919 : Régiment d'Artillerie de Marche 20/220
formé avec Ier et IIe/20e, le III/220e et le Parc du 220e. Sarrelouis, 1919
  • 01.08.1919 : 20e Régiment d'Artillerie de Campagne
complété par le VI/109e RAL
  • 01.01.1920 : Composition Officiers 20e RAC[11] à Poitiers[11].
  • 10.04.1923 : Il est appliqué la réorganisation des corps d'artillerie l'armée française. La décision, prise par l'article 22 de la loi du 28 février 1923[12] et modifiée par l'article 129 de la loi du 30 juin 1923[13], est mise en application le 1er janvier 1924.
  • 01.01.1924 : devient 20e Régiment d'Artillerie Divisionnaire[14]
  • 28.03.1928 : Loi relative à la constitution des cadres et effectifs de l'armée, chapitre III, artillerie[15][16]
voir Régiments d'Artillerie Française 1929-1930 - Entre-deux-guerres
  • 05.05.1929 : devient 109e RALH

Carte Chronologique

Journal chronologique (d'après le Journal des Unités)

Journal chronologique (d'après les Fiches individuelles)

Lieux-dits

Endroit (Bâtiment, transport...)

Composition des Officiers


Nom Prénom Grade
Mort pour la France
(O ou N)
Lieu d'Inhumation Année de décès
Monuments au morts
(fiche Geneawiki)
-
-


^ Sommaire

Composition des Sous-Officiers

Nom Prénom Grade
Mort pour la France
(O ou N)
Lieu d'Inhumation Année de décès
Monuments au morts
(fiche Geneawiki)
-
-


^ Sommaire

Composition des troupes

Nom Prénom Grade
Mort pour la France
(O ou N)
Lieu d'Inhumation Année de décès
Monuments au morts
(fiche Geneawiki)
-
-


^ Sommaire

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Historiques de l'artillerie française, tome I & II, colonels Henri Kauffer et Georges Van den Bogaert, imprimerie de L'Ecole d'Application de L'Artillerie- DRAGUIGNAN 1989
  • L'Artillerie par le colonel Henri Kauffer, in Inventaire des archives de la Guerre : Série N 1872-1919, vol. 1 : Introduction, guide des sources, bibliographie par Pierre Guinard, Jean-Claude Devos et Jean Nicot, page 143 (vue 151)
  • L'Artillerie Française et ses insignes, tome I & V, Chef d'escadron Charles Letrait, Toulouse, imprimerie Dulaurier, 1978-1979
  • Historique et organisation de l'artillerie : l'artillerie française depuis le 2 août 1914 / par le capitaine d'artillerie Leroy,1922


^ Sommaire

Visuel sources.png Sources

  • Journaux des Marches et Opérations des grandes unités- J.M.O- 1914-1918 - cote 26N 1 à 570
  • Journaux des Marches et Opérations des régiments et bataillons, J.M.O 1914-1918 - cote 26 N 571 à 1370
  • Fiches individuelles numérisées des militaires décédés guerre de 1914-1918, M.D.H
  • Armées Françaises dans la Grande Guerre (AFGG)
  • Annuaire officiel de l’Armée française 1914
  • Annuaire officiel de l’Armée française 1920
  • Base de données Léonore
  • Annuaire officiel Légion d'Honneur, avril 1929
  • Journal Officiel République Française, Lois et décrets - J.O.R.F
  • Loi du 24 juillet 1909 modifiée par la loi du 15 avril 1914, relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'armée d'active et territoriale en ce qui concerne l'ARTILLERIE.
  • Revue Artillerie, 1872-1924


^ Sommaire

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)


^ Sommaire

Logo internet.png Liens utiles (externes)


^ Sommaire

Référence.png Notes et références

  1. Loi portant sur la réorganisation des troupes de l'artillerie de l'armée active, J.O.R.F 26.07.1883, page 3841
  2. Annuaire de l'armée française pour 1884, vue 496
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 Annuaire officiel armée Française 1914, 20e RAC, vue 594
  4. 4,0 et 4,1 A.F.G.G, 17e D.I, tome 10.2, vue 134
  5. A.F.G.G, 9e C.A, tome 10.1, vue 690
  6. A.F.G.G, IIe Armée, tome 10.1, vue 88
  7. 7,0 et 7,1 A.F.G.G, 59e D.I, tome 10.2, vue 452
  8. A.F.G.G, IIe G.D.R, tome 10.1, vue 598
  9. A.F.G.G IIe Armée, vue 88
  10. 10,0 et 10,1 J.M.O 48e batterie du 20e RAC, cote 26 N 939/26
  11. 11,0 et 11,1 Annuaire officiel armée Française 1920, 20e RAC, vue 712
  12. loi du 28.02.1923, J.O.R.F 01.03.1923, vue 1951
  13. Loi portant sur la fixation du budget 1923, J.O.R.F 01.07.1923, page 6178
  14. Regroupement des unités d'artillerie », Revue d'artillerie,‎ janvier 1924, vue 96
  15. Loi du 28.03.1928, J.O.R.F 03.04.1928, page 3793
  16. Bulletin des Lois, Loi du 28.03.1928, vue 777


^ Sommaire