16 - Auge

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Auge
(Ancienne commune)
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 16 - Blason - Charente.png    Charente
Métropole
Canton Blason Rouillac-16286.png   16-23   Rouillac
Code INSEE 16022
Code postal 16170
Population 184 habitants (1999)
Nom des habitants
Superficie 826,13 hectares
Densité
Altitude Mini:
Point culminant 128 mètres
Coordonnées
géographiques
° / ° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
16022.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

La commune d'Auge, dépend du canton de Rouillac, rattachée lui même à l'arrondissement d'Angoulême, dans le département de la Charente.

Le terroir d'Auge, qui fut sous l'ancien régime celui d'une paroisse dépendante de l'ancien diocèse de Saintes et de la baronnie d'Anville, figurait en 1699 parmi les villages dépendants de la Généralité de La Rochelle, il devint par le biais des découpages administratifs du aux agencements de la première République française, une commune indépendante.

La commune d'Auge (16022) et la commune voisine de Saint-Médard (16339) ont fusionné le 1er janvier 1994 sous le nouveau nom d'Auge-Saint-Médard (16339).

Au temps gallo-romains

À quelques 150 m à l'est de la fontaine située dans le village de Crotet, une tombe formé de deux rangs de moellons recouverts par des tuiles romaines, découverte au début du XXe siècle, à livré une statuette de bronze d'une hauteur de 11 cm et d'une longueur sensiblement égale, représentant un cerf. Cette statuette constituait l'une des pièces d'un dépôt votif accompagnant le squelette. Ce dépôt, relativement riche, était également constitué d'un petit vase en bronze, de balances romaines également en bronze, d'un vase en céramique de couleur rouge dite sigillé, ainsi que de pièces de monnaie romaine.
Dans la même terre, que celle où se trouvait la tombe, un petit bronze a été également trouvé, il représentait l'empereur gaulois Tétricus, ce qui permit de dater l'origine de cet objet du troisième quart du IIIe siècle de notre ère.

Le bourg d'Auge et son église

Le bourg d'Auge, appelé Augia en 1296, est construit au sommet d'une butte dominant la contrée environnante. Ce bourg comptait une population de 132 habitants en 1913.

L'église romane d'Auge, dédiée à Notre-Dame, dépendait à l'origine de l'abbaye de Charroux, sa façade est surmontée d'un clocher arcade à trois baies. Ce monument renferme une crypte, connue sous le nom de Creux de Sainte Radegonde. Ce petit sanctuaire voûté, de forme carrée, au fond duquel se trouve une alvéole de faible profondeur, était autrefois très fréquenté et on y venait, jusque dans le courant du XIXe siècle, faire des vœux à l'attention de la sainte patronne de l'église.

Le village de Crotet

Le village de Crotet, de l'ancienne commune d'Auge, situé à l'intersection des routes de Bonneville, de Saint-Médard et de Verdille, comptait 78 habitants en 1913.

Crotet semble avoir pour origine un établissement agricole remontant à l'antiquité romaine. Lors de travaux effectués en 1880, une statuette en pierre d'une hauteur de quarante deux centimètres, figurant un personnage nu, barbu, aux cheveux bouclés ou nattés formant une masse tressée sur la nuque, dont le corps était très mutilé, a été découverte à proximité de vestiges de constructions gallo-romaines, où ont été identifiés briques, poteries et un fragment de meule à grains.

Villages caractéristiques

Le village de Fraichefont, situé au sud de la commune d'Auge, était autrefois un important hameau, où on dénombrait 111 habitants vers 1912.
Les villages, du Petit-Beauvais, des Eliots, de Chez Durand et les Doussains méritent d'être nommés. Ils accueillaient, lors d'une étude faite un peu avant 1914, respectivement 40, 39, 25 et 18 habitants.

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : .... :
  • Arrondissement - 1801-.... : .... :
  • Canton - 1801-.... : .... :
  • Commune - 1801-.... : .... :

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Repère géographique.png Repères géographiques

AugeStMedardCassini.jpg

L'ancienne commune d'Auge couvre une superficie de près de 827 hectares. Elle est arrosée par deux cours d'eau, le Sauvage et le Crachon, qui se réunissent à la limite des communes d'Auge et de Bonneville pour former la 'rivière de l'Auge'. Cette rivière, également appelée "Alga" selon le Cartulaire de l'église d'Angoulême datant de 1118, est un affluent de la rive droite du fleuve Charente et se jette dans celui-ci à la hauteur de Marcillac-Lanville.

Le sous-sol de l'ancienne commune d'Auge est constitué de terrains qui appartiennent au jurassique supérieur (portlandien et kimméridgien) et au tertiaire supérieur.

Le point culminant de cette ancienne commune, qui s'élève à 128 mètres d'altitude, est situé au nord-ouest du bourg d'Auge.

Au hameau de Crotet, l'eau sulfureuse de la fontaine Saint-André posséderait, selon la tradition populaire, des propriétés bénéfiques pour le traitement des affections cutanées.

Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population - - - - - - - - - -
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population - - - - - - - - - -
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population - - - - - - - - - -
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population - - - - - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : [ Cassini], INSEE [ 2006 & 2011] & [ 2016].

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Au XVIIème siècle, le "fief" d'Auge appartenait conjointement, au sieur Beauvillain de La Ronde, époux de Françoise Le Lyère, et à Maître Jean Le Lyère, avocat royal. Par un contrat d'échange, passé le 16 juillet 1634 et ratifié en 1635, cette possession passa au sieur François du Boullet, écuyer et seigneur de Laugerie.

Le 24 février 1636, les droits sur le fief d'Auge passèrent à la famille de Massougnes, suite au mariage de Marguerite du Boullet, fille du précédent propriétaire, et de François de Massougnes. Au XVIIIème siècle, Pierre de Massougnes, écuyer, possédait les droits de propriété sur les terres d'Auge. Cette possession passa ensuite à la maison de Beaumont.

Le dernier possesseur des titres de propriété du terroir d'Auge fut messire Pierre Babinet, écuyer, seigneur de Rancogne et de Montaigon, chevalier de l'ordre de Saint-Louis, gendarme de la garde du roi et lieutenant de cavalerie, né en 1756 et décédé en 1819.

Ce dernier laissa, par disposition testamentaire, ce droit de propriété à ses neveux, messieurs Babinet de Rencogne, qui l'ont vendue en lots détaillés entre 1820 et 1840.

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
-Jean TEXIER l'aîné 1863 -  
- -  
Frédéric TURLOIS 1886 - 1888  
Léon PANIER 1888- 1891  
- -  
- -  
- 2014 - (2020)  
- -  

Cf. [ MairesGenweb]

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - AUGE

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Dépouillements des registres paroissiaux

Les registres de l'état civil des anciennes paroisse et commune d'Auge remontaient, lors de l'inventaire de 1913, à l'année 1686.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • J. Martin-Buchey, "Géographie historique et communale de la Charente", Coquemard, Angoulême, 1914-1917.
  • Chauvet, "Statues et Statuettes de la Charente", 1901.
  • Joseph Piveteau, "Inventaire Archéologique de la Charente Gallo-Romaine", Mémoires de la Société Archéologique et Historique de la Charente, 1958.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références