16038 - Benest

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Benest
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 16 - Blason - Charente.png    Charente
Métropole
Canton Canton de Charente-Bonnieure (Canton 16 06)

Blason en attente.png   16-11   Champagne-Mouton (Ancien canton)

Code INSEE 16038
Code postal 16350
Population 311 habitants (2018)
Nom des habitants Benestois, Benestoises
Superficie 2 110 hectares
Densité 14.74 hab./km²
Altitude Mini: 132 m
Point culminant 192 m
Coordonnées
géographiques
46.0383° / 0.452° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2023 : Charente
  • Arrondissement - 1801-2023 : Confolens
  • Canton - 1801-2015 : Champagne-Mouton --> 2015-2023 : Charente-Bonnieure
  • Commune - 1801-2023 : Benest

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

À l'époque romaine, Benest appartenait à la cité des Pictons. Le pont traversant la Charente en direction de Pleuville aurait une assise antique supposée romaine, mais aucune voie romaine n'est signalée à proximité.

En 1153, Benest, paroisse du sud du Poitou, était le siège d'un prieuré fondé par les moines de Charroux. Le prieur était seigneur temporel de la paroisse, et sa justice relevait par appel de celle de l'abbé de Charroux. Au début du 20 ème siècle, il ne restait plus de la maison prieurale que de vieux bâtiments aux tourelles décapitées qui enserraient l'église à l'ouest et au sud.

Les pierres tombales anciennes présentes dans le cimetière au nord du village seraient le témoignage des quelques batailles à Benest. On y a trouvé beaucoup de sarcophages qui ont de particulier, qu'ils sont en calcaire tendre étranger au pays, et connu sous le nom de pierre d'Angoulême, calcaire dont les gisements les plus proches sont distants d'une cinquantaine de kilomètres.

Suivant la tradition populaire, la terre de Benest fut le théâtre d'une bataille sanglante que Charlemagne livra aux Sarrasins (ils occupaient alors une partie de l'Aquitaine). Charlemagne, satisfait de la conduite des habitants de Benest, leur accorda l'exemption de toutes contributions aux charges publiques, tailles et impôts locaux, leur bâtit une église, et y fonda deux services annuels, l'un en l'honneur des guerriers morts en le défendant, et l'autre, que l'on appelait Trentaine, parce qu'il durait trente jours consécutifs, devait être célébré à la mort de chaque roi de France (aux frais de la paroisse, comprenant l’aumône aux pauvres et la rétribution des nombreux prêtres, curés et chapelains qui y participent).

Les lettres patentes qui établissaient cette franchise, déposées à l'abbaye de Charroux, ont hélas disparu pendant la guerre de Cent Ans, et Benest dut solliciter à l'avènement de chaque roi (parfois avec difficultés, comme sous les règnes de Henri III, Louis XIV et Louis XVI) le renouvellement de ces lettres de franchises jusqu'à la Révolution. Les habitants restaient cependant soumis aux impositions militaires (logement des troupes, fourrage et autres taxes militaires).

Ce privilège accordé aux habitants de Benest leur fut confirmé par François Ier. On lit sur un des murs de l'église cette inscription, en lettres gothiques : " L'année 1517, franchise de Benays fut mise au net par François, roi de France, qui leur bailla cette allégeance en conservant leur privilège donné par Charlemagne ".

La pierre qui contient ces mots est encore assez bien conservée ; mais les titres, abolis par l'Assemblée nationale, furent brûlés pendant la Révolution.

Les communes de Montembœuf et de Vitrac jouissaient des mêmes privilèges, et les ont perdus de même.

Au XVIIe siècle, des Benestois adhèrent au protestantisme. La petite église protestante de Courteil est évoquée en 1623 dans l'histoire des protestants du Poitou du pasteur Lièvre, comme rattachée au Poitou protestant. En 1633, le pasteur Clemenceau y habite et y exerce. Vers 1666, Maillot y est pasteur. De 1673 à 1683, Jacques Huet occupe cette charge. En 1681, des dragonnades se déroulent dans la région de Champagne-Mouton : huit abjurations à Benest.

La famille de Mascureau est seigneur de Sainte-Terre aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Lors de la formation du nouveau département de la Charente (1790), Benest ne souhaitait pas en faire partie et préférait être rattaché à la Vienne.

Le 24 juin 1790, les citoyens actifs payant au moins trois livres d'impositions directes élisent le premier maire de Benest, Pierre Girard. En 1794, Charles Montjeau est maire (Pierre Girard est juge de paix du canton). En 1800, Pierre Girard redevient maire de Benest.

Entre 1913 et 1946, la commune était aussi desservie par une gare des Chemins de fer économiques des Charentes, petite ligne ferroviaire d'intérêt local à voie métrique d'Angoulême à Confolens par Saint-Angeau, Champagne-Mouton, Benest et Alloue, et appelée Petit Mairat en l'honneur de son initiateur Paul Mairat, né dans la commune.

La ponne

Depuis des temps très anciens, on fabriquait à Benest la ponne, grande cuve en terre noire (1 m de haut et 80 cm de diamètre environ) utilisé jusqu'au début du 20 ème siècle pour faire blanchir le linge. L'utilisation de fagots de bois vert en fin de cuisson, dégage du carbone qui se dépose sur les ponnes, dans les pores de la poterie, assure leur étanchéité en leur donnant la couleur noire qui avec les décorations traditionnelles en font leur caractéristique. Benest était renommé pour la fabrication des ponnes et le four où elles étaient cuites existe toujours dans le bourg. On peut visiter ce bâtiment en s'adressant à la mairie. Quelques modèles de ponnes, souvent fêlés, peuvent encore être aperçus dans les jardins où elles servent de bacs à fleurs.

Il se faisait principalement deux tailles de ponnes, et ces deux grandeurs se différenciaient par leur décor en relief, immuables pour chacune d'elles.


Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 400 1 262 1 378 1 395 1 480 - 1 485 1 524 1 466 1 578
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 419 1 443 1 426 1 330 1 322 1 327 1 311 1 267 1 282 1 296
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 266 920 995 972 947 909 867 739 663 547
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 470 425 382 366 345 320 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2018.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
- - -  
- - -  
- - -  
- - -  
- - -  
Jean-Jacques MEYER 2001 - 2020 Cadre EDF en retraite  
Olivier CHÉRIOT 2020 - (2026) Ancien cadre  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
GARNIER 1701  
- -  

Cf. : Série 2E - Minutes et répertoires de notaires

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h00 - 12h00 8h00 - 12h00 8h00 - 12h00 8h00 - 12h00 8h00 - 12h00 - -
Après-midi - 14h00 - 17h00 - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Le Bourg - 16350 BENEST

Tél : 05 45 31 80 39 - Fax : 09 70 60 59 12

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 46.0383° / 0.452° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Annuaire-Mairie (31/05/2018)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références