Ouvrir le menu principal

Geneawiki β

12 - Grand-Vabre

Retour

Grand-Vabre
(Ancienne commune)
(Commune déléguée)
Blason Grand-Vabre-12114.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 12 - Blason - Aveyron.png    Aveyron
Métropole
Canton Blason en attente.png   12-07   Lot et Dourdou

Blason conques aveyron.png   12-08   Conques (Ancien canton)

Code INSEE 12114
Code postal 12320
Population 396 habitants (2013)
Nom des habitants Grand-Vabrois
Grand-Vabroises
Superficie 2953 hectares
Densité 13,41 hab./km²
Altitude Mini: 180 m
Point culminant 629 m
Coordonnées
géographiques
44.63° / 2.3589° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
12114 - Grand-Vabre carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


HHistoire.pngistoire de la commune

  • Une première citation de Grand-Vabre est faite dans la chronologie des abbés de Conques quand Dadon, fondateur de l'abbaye de Conques, s'y retire à la fin du VIIIe siècle.

Héraldique

  • Taillé : au 1er mi-taillé d’or au pont isolé au naturel de quatre arches, au 2e d’azur au voilier contourné d’argent ; au chef de gueules chargé de trois coquilles d’argent

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Aveyron
  • Arrondissement - 1801-2015 : Rodez
  • Canton - 1801-2015 : Conques --> 2015-2015 : Lot et Dourdou
  • Commune - 1801-2015 : Grand-Vabre

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Pierre

 
Vue latérale -   J-P GALICHON
 
Vue d'ensemble sur la nef et le chœur -   J-P GALICHON

La datation de l'église est incertaine. On estime que la construction daterait du XVe siècle puisque, d’après le Pouillé de Conques, elle existait déjà en 1510, sous le vocable de Saint-Pierre.
Le clocher de style roman à l’origine, a été surélevé en 1923, à l’occasion d’une réparation. Depuis lors il est plutôt de style gothique.
L'édifice a été restauré à la fin du XXe siècle. À noter que celle ci a conservé la devise républicaine « Liberté, Égalité, Fraternité » sur la façade.
Le portail d’entrée, de style Renaissance, fut réalisé au XVIe siècle. Au centre du linteau, entouré d’une guirlande feuillagée, figure un blason, aujourd’hui martelé. Il présentait, à l’origine, une Foi héraldique (une poignée de mains en fasce), adoptée par le chapitre des chanoines de Conques.

Les voûtes ogivales s'accompagnent de clés et de culots sculptés. Les armoiries de Conques (deux mains jointes) sont reproduites plusieurs fois sur les clés.
Dans le chœur, à droite de l'autel, on peut voir une "Pieta" qui à l'origine était une chapelle. Ce bas relief date probablement du XVe siècle. Il représente le Christ sur les genoux de la Vierge et dont les pieds et la tête sont soutenus par Marie-Madeleine et Saint-Jean. Sainte Catherine et Sainte Foy assistent à la scène debout, l'une tenant la roue et l'autre le gril, instrument de leur supplice.

Source[2]

Chapelle Notre-Dame-de-la-Nativité

Dite chapelle Dadon.
Le sanctuaire Notre-Dame-de-la-Nativité pourrait remonter selon certaines suppositions au Ve siècle. Une charte de Louis le Débonnaire fils de Charlemagne, du 8 avril 819, parle de son existence certaine.
Dans la chapelle actuelle seul subsiste le chœur de la chapelle primitive qui a fait l’objet d’une dernière restauration en 1978 et d’un ravalement en 1999. La restauration de 1978 l'a été grâce à la générosité de Artemon SOULIE (1881-1975).
L’édifice a subi d’importantes modifications au cours des siècles. Un agrandissement est probablement intervenu vers la fin du XVe siècle. En 1884, la nef fut démolie.
La Vierge, en bois polychrome, en Majesté couronnée, assise tenant l'enfant Jésus sur ses genoux visible dans le chœur daterait du XIVe siècle.
Plusieurs textes mentionnent en effet que Dadon, le fondateur de l'abbaye de Conques, se retira à Grand-Vabre pour jouir d'une solitude qu'il avait perdue. Il fut enseveli vers 755, devant la porte de la chapelle Notre-Dame qu'il avait fait réparer.

Source[3]

Église Saint-Clair et Saint-Roch

 
Vue d'ensemble   J-P GALICHON
 
Intérieur de l'église -   J-P GALICHON

Église située au hameau de la Vinzelle .
L'église dans sa partie la plus ancienne date du XIe siècle, elle servait de chapelle du château qui se trouvait à l'emplacement du clocher actuel.
Très étroite, sa largeur a été presque doublée à l'époque moderne. Il reste la façade occidentale et méridionale d'une nef qui semble avoir été construite au XIIe siècle. La partie terminale de la nef fut surmontée vers le XIVe siècle d'une tour avec mâchicoulis. Le portail est sans tympan, sa double voussure est taillée dans le schiste.
L'église a souffert des guerres de religions du XVIe siècle.
Source[4]


Le clocher abritant le Bourdon

 
Vue d'ensemble   J-P GALICHON
 
Vue d'ensemble   J-P GALICHON

Vers 1870 Jean OUILLARDE cadet décida d'offrir une cloche à l'église qui ne possédait que trois petites cloches (une du XIIe et deux du XVIIIe siècle).
Il fit ce qu'il dit et fit couler une cloche d'environ 1250 kg (la Campana Bella) qui porterait le nom du généreux donateur. La cloche fut moulée à Rodez et transportée par le Lot jusqu'au bas du village. La mise en place de cette cloche ne fut pas sans péripétie, on dut réquisitionner des bœufs pour monter celle ci au village.
Le bourdon produisait un bruit assourdissant, que les dévotes bigotes ne purent supporter au point qu’on le déplaça de l’église à laquelle il était destiné au rocher voisin.
Les habitants de Vinzelle firent plusieurs pétitions pour obtenir la construction d'un clocher. En 1884, le préfet de Rodez refusa le financement, la paroisse ne comptant que 283 habitants.
En final, tout rentra dans l'ordre et on construisit un clocher autour de la cloche. Celle ci fut baptisée par l’évêque de Rodez, le cardinal Bourret.

Chapelle Saint-Roch

 
Vue d'ensemble   J-P GALICHON
 
Intérieur de la chapelle -   J-P GALICHON

Chapelle située au hameau "Le Roucan" .
La chapelle a été construite entre 1885 et 1890 et financée par uns souscription locale.
Saint Roch était vénéré en tant que protecteur des animaux et des cultures.
La restauration complète de la chapelle a été réalisée en 1999-2000.

Chapelle Saint-Léonard de Monédiès

 
Vue d'ensemble -   J-P GALICHON
 
L'autel -   J-P GALICHON

L’édification de la chapelle de Monédiès, dédiée à saint Léonard, remonterait probablement au XIe siècle. Au cours du Moyen-Âge la chapelle perdit son statut d'ermitage et devint une sorte de prieuré sans cure de l’ordre régulier de saint Benoît, administrée par les moines de Conques, avec obligation d’y célébrer un certain nombre de messes qui se sont réduites au fil des temps. La légende prétend que le moine qui apportait à Conques les reliques de sainte Foy y aurait fait une halte et que la chapelle aurait également servi d’asile, en périodes troubles, à des habitants de la région frappés d’ostracisme, ainsi qu’à des bandits traversant la contrée. En 1537 lors de la sécularisation de l'abbaye de Conques, la chapelle fut confiée à un chanoine qui devint prieur de Monédiès.
En 1791 la chapelle fut vendue le 16 mai 1791 comme bien national à un habitant du hameau du Périé. Jusqu'en 1998, la famille a conservé cette chapelle. À cette date elle a été donnée par Yvonne ARNAUD / CASSAGNES à la commune.
Dans les années 1950 et 1960 l'édifice connut un regain d’intérêt passager. Monsieur BALSAN, secrétaire de la société des lettres d'Aveyron réalisa des photos du site en 1952. En 1960, Monsieur LACOMBRE, membre de cette même société présenta une communication sur la chapelle. En 1987, Jean Claude FAU présenta une étude sur les chapelles préromanes du Rouergue, dont Monédiès.
En 1994, l'«Association Culture & Patrimoine» lança le projet de redonner vie à l'édifice.
En 1995 le site fut dégagé, mais la restauration proprement dite débuta en 1998 sous la direction de l'architecte des bâtiments de France monsieur CAUSSE. Les travaux ont été réalisés par des bénévoles de l'association et des entreprises locales. Ceux ci se sont déroulés sur 11 ans. Les collectivité locales ont participé au financement de cette opération.
En 2009 la restauration extérieure achevée s'est vue récompensée par le prix Départemental du Patrimoine 2009.

Quelques caractéristiques de la chapelle :

  • Taille modeste (15m x 7m),
  • Construite en petit appareil de schiste local,
  • Bâtie selon le plan juxtaposant deux quadrilatères, un pour la nef, un pour le chœur (plan dit « en double boîte »),
  • Comportant, entre la nef et le chœur, un arc triomphal (toujours existant),
  • Dotée d’ouvertures très étroites.

Source[5]

Repère géographique.png Repères géographiques

Grand-Vabre est situé au confluent du Lot et du Dourdou [6].

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 751 762 1 389 1 383 1 087 1 218 1 220 1 285 1 315 1 230
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 359 1 419 1 298 1 420 1 385 1 327 1 168 1 083 1 018 991
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 948 926 839 828 782 711 696 677 585 510
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 527 489 424 416 407 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini.Ehess, INSEE 2006, 2011 & 2015.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jean TACHIER 1792-1799  
Baptiste TARDIEU 1799-1800  
Jean AGAR 1800-1801  
Baptiste TARDIEU 1801-1816 Maire en 1804  
François CROZET-DHAUTERIVE 1816-1827  
Joseph BAUR 1827-1832  
Jean COMBETTES 1832-1835  
François CROZET-DHAUTERIVE 1835-1859  
Jean DISSAC 1859-1878  
Pierre ARNAUD 1878-1890  
Auguste BOUSQUET 1890-1925  
Benjamin MAFFRE 1925-1935  
Julien ARNAUD 1935-1947  
Emile POUJADE 1947-1953  
André SOLOMIAC 1953-1971  
Roland GOUDY 1971-1977  
Roland DIEU 1977-1980  
Raymond BIER 1980-2001  
Marcel BROHA 2001-17/09/2009 Réélu en 2008 - Décès[8]  
Jean-Paul DELAGNES 10/2009-31 décembre 2015  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  

Les curés de Saint-Pierre

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés de Saint-Clair et Saint-Roch

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
J. PUECH - Curé au moment de la coulée du Bourdon  
- -  

Les instituteur de Vinzelle

Prénom(s) NOM Période Observations
Henri MOULY 1919-1923 Auteur occitan  
- -  

Ressources généalogiques

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -

Mairie
Adresse : - 12320 GRAND-VABRE

Tél : 05 65 69 82 38 - Fax : 05 65 69 82 51

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Recueil des actes administratifs de l'Aveyron
  2. Document à l'intérieur de l'église
  3. Document à l'intérieur de la chapelle
  4. Documents affichés sur le site et dans l'église.
  5. Panneau sur le site
  6. Sandre eau
  7. Base Mérimée
  8. La Dépêche


 
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.