06077 - Lucéram

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Lucéram
Blason Lucéram-06077.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 06 - Blason - Alpes-Maritimes.png    Alpes-Maritimes
Arrondissement Blason de Nice    Nice (Préf.)
Métropole
Canton Blason Contes-06048.png   06-10   Contes

Blason Escarène-06057.png   06-09   L'Escarène (Ancien canton)

Code INSEE 06077
Code postal 06440
Population 1 288 habitants (2018)
Nom des habitants Lucéramois, Lucéramoises
Superficie 6 552 hectares
Densité 19.66 hab./km²
Altitude Mini : 400 m
Point culminant 1 567 m
Coordonnées
géographiques
43.883333° / 7.361389° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
06077 - Lucéram carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

D’azur à l’étoile d’or, appointée aux bords de l’écus, chargée d’une rose de gueules, accompagnée en chef de deux croisettes du même, et en pointe d’une tour d’argent.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2022 : Alpes-Maritimes [1814, Alpes-Maritimes (États Sardes) ... 1860, Alpes-Maritimes]
  • Arrondissement - 1801-2022 : Nice [1816, prov. Nice ... 1860, Nice]
  • Canton - 1801-.... : Scarena [1816, mandement Scarena ... 1860, L'Escarène] --> 2015-2022 : Contes
  • Commune - 1801-2022 : Lucéram

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Cton de , Arrt. de , Dép. de

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Sainte-Marguerite

Cloche Europa et la tour - Photo Yves


Une plaque en marbre encastrée dans le mur nord de l'église donne la date de début de la construction de l'église dans un latin difficile à lire : 1487 die sexto junii incepta aucta que fuithoec ecclesia. Grâce à la générosité de Jacques Bonfils et sous la conduite du prêtre Jean Bonfils débutait les travaux de construction de l'église paroissiale. La porte encastrée dans le mur nord est celle de l'ancien château de Lucéram. L'église a été construite à l'emplacement du château. La construction a duré 36 ans. L'église a été consacrée à sainte Marguerite d'Antioche le 20 juillet 1525 par l'évêque titulaire de Troie (ou de Troade), coadjuteur de l'évêque de Fréjus, religieux carme, Barthélemy Portalenqui ou de Luco.</ref>

L'église est mise dans le style "baroque" avec un décor stuqué rococo entre 1723 et 1779[1].

Le parvis de l'église date de 1926.

L'église possède un ensemble de cinq retables

L'édifice est classé au titre des monuments historiques le 21 septembre 1983[2].


Chapelle Saint-Jean dite des Pénitents blancs


Chapelle transformée en musée par l'association "les amis de Lucéram" suite à une exposition d'outillages anciens organisées en 1996.


Chapelle Saint-Pierre dite des Pénitents noirs


Selon B Salvetti la confrérie des pénitents noirs fut crée en 1558.
Chapelle baroque composée d'une nef de plan elliptique terminée par une abside semi-circulaire. Elle est construite vers 1780 sur l'implantation d'un édifice plus réduit. Les plans sont du géomètre Gioffredo. Édifice transféré à la fabrique vers 1860 et utilisé par les pénitents noirs jusqu'au début du XXe siècle. Décor peint du XIe siècle (date 1847 au-dessus du chœur) , restauré en 1901.
La chapelle est inscrite en totalité aux monuments historique par arrêté du 12 décembre 2005[3].


Chapelle Notre-dame-de-Boncœur


Elle se trouve sur la route de Luceram au col de la Porte, ancienne route du sel. Elle daterait du XVème siècle


Chapelle Saint-Grat

Vierge à l'enfant entouré de Saint Grat, Sébastien - Photo J-P GALICHON


En aval du village au bord de la route en face du centre des secours. Elle daterait du dernier quart du XVe siècle et son existence est signalée en 1585. Elle abrite des fresques.
L'édifice est classé au titre des monuments historiques le 27 février 1928[4].


Chapelle Saint-Laurent

Vestige d'une statue


Chapelle transformée en habitation située au hameau de Saint-Laurent.


La Madona Routa et la chapelle Notre-Dame-de-Pitié

La Madona Routa - Photo J-P GALICHON
Notre-Dame-de-Pitié - Photo J-P GALICHON


L' église, associée à un prieuré dépendant de l'abbaye bénédictine de Saint-Pons, est mentionnée dans le chartrier de l'abbaye dès le XIe siècle.

Le bâtiment ecclésial adopte un plan en croix latine à abside polygonale. Sa longueur totale est de 31,60 m. La largeur de la nef est de 9,10 m et le transept mesure 19,60 m de long et 6,60 m de large. Dans son état actuel, hormis le bras nord du transept faisant office de chapelle, il a perdu sa couverture et une partie du mur de l'abside, seul l'arc triomphal restant en place. La nef comporte un portail de 2,00 m de large environ, dans son axe du côté ouest. La nef se compose de deux travées carrées complètes de 7,40 m de côté. La troisième traversée est en partie récupérée par la croisée du transept.
l'édifice se conforme aux modèles architecturaux développés du XIIIe au XVe siècle.
Une partie de ce lieu de culte conservée constitue la chapelle Notre-Dame de Pitié.

Logo internet.png Site en ligne : Pour en savoir plus....

Chapelle Saint-Michel

Autel et peinture du chœur - Photo J-P GALICHON


Elle se trouve sur l’ancien chemin de Luceram au col de l’Orme sur les coteau du mont Saint-Michel. L'édifice est orienté S-E. L'auvent extérieur a une charpente bois mais la nef est en maçonnerie avec des nervures en ogive.
Elle n’a pas d’abside.

La chapelle a été restaurée en 2013, voûte comprise. La chapelle offre un superbe décor peint par l’artiste Florence SCHUMPP TILLOT.

Chapelle Notre-Dame-des-Neiges

Vue d'ensemble intérieur - Photo J-P GALICHON


chapelle située au hameau de Peïra Cava.
La chapelle de Peïra Cava a été fondée en 1903 par le colonel Robert de Courson de la Villeneuve suite à la guerre de 1870.
Pendant la guerre de 1870, le jeune officier du 43e R.I , tient un avant-poste à Lorry-lès-Metz et a l’habitude de monter dans le clocher de l’église pour surveiller les lignes ennemies. Il découvre, sous la poussière, une Vierge en bois sculpté abandonnée par le curé, car elle ne correspondait plus au goût de l’époque. Il invoque alors cette madone, et fait le vœu de lui élever une chapelle dédiée à cette Vierge s’il sort vivant de cet enfer.
Évadé de Metz lors de la capitulation de cette place, il fit venir de la Lorraine annexée la statue en question et lui éleva un autel au sanctuaire de Bel-Air à Moncontour.
Robert de Courson, possédait une villa, du nom de « Gaël » à Nice.
Lorsque ultérieurement il apprit à Nice qu'il était question de construire une chapelle à Peïra Cava, il fournit le principal des fonds et exprima le souhait que le lieu de culte soit dédié à Notre-Dame de Lorry. Une plaque de marbre posée sur la façade rappelait ce vœux. Lors de la modernisation de la chapelle elle se brisa et fut remplacée par la fresque surmontant le porche.
La chapelle de Peïra Cava fut inaugurée le 2 juillet 1903 par Mgr Chapon, évêque de Nice.
Le colonel En 1956, l’abbé Lorenzoni, curé de Lucéram, assisté de l’architecte peintre Cassarini, fait ajouter un porche au dessus duquel fut apposée la fresque en trois panneaux représentant la Vierge, Robert de Courson, un skieur, un chasseur alpin et un couple de paysans.
En 1997, Paul Conte, enfant du pays et artiste peintre a réalisé 6 tableaux, dont trois représentent la Vierge sous ses trois appellations, et les trois autres évoquent les circonstances dans lesquelles la chapelle fut élevée. Ces peintures ont été consacrées par Mgr François de Saint-Macary, alors évêque de Nice.
Le colonel Robert de Courson entre dans les ordres en 1907 et devient prêtre en 1910.
Source[5]

Rempart de Lucéram


Le village était protégé par une enceinte dont on peut encore voir plusieurs éléments, comme la tour ronde ouverte au sommet du village.


Repère géographique.png Repères géographiques


Le vieux village est bâti sur un éperon rocheux, qui domine le Paillon. En fond de vallée, il est un carrefour de la route du sel qui mène du port de Nice à la Savoie, en passant par la vallée de la Vésubie.
Le village se situe à 650 m d'altitude, à 27 km de Nice par la D 2566.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 724 803 862 1 007 - 1 207 - 1 212 - 1 206
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 158 1 127 1 090 1 038 1 034 1 128 1 048 1 434 1 282 1 238
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 233 987 965 1 455 1 013 648 568 632 630 694
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 889 1 026 1 035 1 228 1 224 1 285 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2018.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Francesco TOMMASI 1860 - 1861 -  
Adrien BARRALIS 1861 - 1865 -  
Clément BARRALIS-RUFFIN 1865 - 1872 -  
Jean-Baptiste TRUCCHI 1872 - 1878 -  
Victor MATHEUDI 1878 - 1884 -  
Albert MORIEZ 1884 - 1888 -  
Jean Baptiste AUDIBERT 1888 - 1892 -  
François BARRALIS 1892 - 1893 -  
Charles LANTERI 1893 - 1900 -  
Jean-Baptiste GAL 1900 - 1901 -  
Honoré BARRALIS 1901 - 1927 -  
Albert TRUCCHI 1927 - 1929 -  
François TRUCCHI 1929 - 1945 -  
Édouard RAYMOND 1945 - 1947 -  
Francis BARRALIS 1947 - 1959 -  
Félix GAL 1959 - 1975 -  
Charles BARRAYA 1975 - 1989 -  
Francis NOAT 1989 - 2001 -  
André GAL 2001 - 2014 Réélu en 2008 [ Photo]  
Michel CALMET 2014 - (2026) -  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  
- - -  
Fortuné LORENZONI - 1957 -  
Georges TOSELLO 1967 - 1996 (1921-2010) - Ex curé de Tende  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument aux morts - Photo J-P GALICHON



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le monument aux morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 9h à 12h de 9h à 12h de 9h à 12h de 9h à 12h de 9h à 12h - -
Après-midi de 14h à 16h de 14h à 16h de 14h à 16h de 14h à 16h de 16h à 18h - -
06077 - Lucéram Mairie.jpg

Mairie
Adresse : 6, place Adrien Barralis - 06440 LUCÉRAM

Tél : 04 93 91 60 50 - Fax : 04 93 91 60 51

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : téléphoner à la mairie, avant d'y passer, pour demander confirmation des horaires d'ouverture, afin d'éviter de se déplacer inutilement.

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives Départementales Actes Numérisés

Les archives sont aussi consultables en salle de lecture

Service des Archives et de la Documentation Centre administratif départemental Route de Grenoble Bus lignes 9, 10, 23 Autoroute sortie Nice - Saint Augustin

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Page sur des sites de pays ou de syndicat touristique :

Page sur sites généraux :

Référence.png Notes et références

  1. Paul Roque, En suivant la route du sel. Nice - Peillon - Lucéram - Sospel - La Brigue, page 35-44, Serre éditeur, Nice, 2012 ISBN 978-2-86410-587-9 ; page 111
  2. Fiche Mérimée - Église Sainte-Marguerite
  3. Fiche Mérimée - Chapelle Saint-Pierre
  4. Fiche Mérimée - Chapelle Saint-Grat
  5. Panneau dans la chapelle signée Guy de Courson 30 juillet 1966


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.