06054 - Drap

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Drap
Blason Drap-06054.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 06 - Blason - Alpes-Maritimes.png    Alpes-Maritimes
Arrondissement Blason de Nice    Nice (Préf.)
Métropole Nice Côte d'Azur
Canton Blason Contes-06048.png   06-10   Contes

Blason Contes-06048.png   06-07   Contes (Ancien canton)

Code INSEE 06054
Code postal 06340
Population 4 546 habitants (2017)
Nom des habitants Les Drapois
Superficie 554 hectares
Densité 820.58 hab./km²
Altitude Mini: 75 m
Point culminant 520 m
Coordonnées
géographiques
43.755833° / 7.321944° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
06054 - Drap carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

Écartelé : au I, d’argent à l’olivier arraché au naturel ; au II d’argent à la roue de Sainte Catherine de gueules ; au III d’azur à la fleur de lin tigée et feuillée au naturel ; au IV d’azur à la crosse épiscopale contournée d’argent ; brochant sur le tout : un filet en croix d’or[1].

Ces armoiries ont été adoptées par la commune en 1985 . Elles ont été créées par Roselyne BORELLO, historienne locale.

La description donnée par l'auteur est la suivante :

"Les cinq symboles qui composent ce blason ont été choisis parce qu’ils représentent une période ou un événement gravé dans la mémoire de nos ancêtres.

                                     L’arbre symbolisant à la fois la forêt, le verger et l’olivier, est aussi l’élément noble de la nature. Le fait de le représenter avec des racines visibles signifie un profond attachement aux traditions ancestrales et à tout ce qui touche la terre.

                                     La roue ainsi présentée a deux significations bien particulières : avec ses rayons en croix ou en sautoir, elle fait référence à la roue des moulins à eau, à farine ou à huile qui existaient jadis sur notre terroir.

En y ajoutant des crochets, elle devient un instrument de martyre et est nommée « Roue de Sainte Catherine » : Sainte Catherine d’Alexandrie, patronne du village, fut condamnée à être rouée vers l’an 307.

                                     La crosse rappelle que DRAP a été un fief ecclésiastique et que c’est en 1560 que pour la première fois un évêque, François de Lambert, prend le titre de Comte de DRAP.

                                     La fleur de lin, pour se souvenir que DRAP doit son nom aux nombreux tisserands de lin établis sur les berges du Paillon.

                                     Pour couronner l’ensemble, le château, témoin de l'Histoire et de ses vicissitudes. Sur un étroit sommet battu par tous les vents, déchiquetés, éventrés mais toujours magnifiques, les débris de l’ancienne demeure féodale de DRAP dont l’aspect est à la fois superbe et mélancolique. De ses ruines, éternellement vivantes, se dégage toute la majesté d’un passé fastueux : le Nôtre".

Histoire administrative

  • Département - 1801-2022 : Alpes-Maritimes [1814, Alpes-Maritimes (États Sardes)]
  • Arrondissement - 1801-2022 : Nice [1816, prov. Nice]
  • Canton - 1801-1860 : Scarena [1816, mandement Scarena] --> 1860-2022 : Contes
  • Commune - 1801-2022 : Drap

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Cton de , Arrt. de , Dép. de

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Jean-Baptiste

L'église et la chapelle des pénitentsPhoto J-P GALICHON


L'église date du début du XVII° siècle (1709) et a été consacrée le 24 juillet 1729 par Monseigneur Raimond Recrosio, alors évêque de Nice. A l'origine son clocher était un clocher de type triangulaire, puis il fut coiffé d'un bulbe et dans les années 1990, il fut recouvert de tuiles vernissées.

Description faite par l'abbé Luigi Raveu : "Parmi les peintures qui ornent ses murs, il faut surtout remarquer le tableau central qui orne le maître autel. On peut y voir saint Jean-Baptiste et sainte Catherine,saints patrons de Drap : tous les deux sont invinciblement attirés par le Christ Ressuscité qui trône majestueusement dans le haut du tableau ….. On peut voir encore sur ce tableau saint Jean l’Évangéliste et saint Claude (très vénéré dans le Comté de Nice comme on le voit également sur le retable de Lucéram) qui contemplent la scène.

L’art de ce tableau est très élaboré et nous ferait penser à la manière des trois peintres italiens, les frères Carraches (Ludovico, Agostino et Annibale) qui créèrent tout un courant de peinture au XVII° siècle.

Un autre tableau orne le chœur de l’église à droite du côté de l’épître. On y voit la Vierge Marie vêtue de rouge et d’azur et qui tient l’Enfant Jésus sur ses genoux. Celui-ci prend la main de sainte Catherine et lui met au doigt l’anneau nuptial, symbole de la consécration de sainte Catherine au Christ.

La Vierge Marie regarde avec bonté la jeune Catherine dont toute l’attitude révèle l’amour et l’admiration pour le Christ en qui elle a mis sa foi.

Parmi les autres objets du culte qu’il faut signaler, se trouvent les magnifiques statues de saint Jean-Baptiste et de sainte Catherine.

La statue de saint Jean-Baptiste a été sculptée à Gênes par un artiste génois du nom de Jean-Baptiste Drago en 1847. Elle fut exposée à Gênes où le roi Charles Albert vint le voir. Cette sculpture a été réalisée dans un tronc de merisier. Le Précurseur se présente à nous dans l’acte de la Prédication. L’impression qu’il nous donne est saisissante. Le dernier des grands Prophètes de l’Ancien Testament s’adresse à nous aujourd’hui.

La statue de sainte Catherine non moins belle a été sculptée par un artiste niçois. Le visage de la sainte, nous dit l’abbé Raveu, resplendit déjà dans l’acte du martyre, de la gloire du Paradis. Elle lève les yeux au ciel et ne semble pas sentir l’atrocité du supplice. L’art de l’artiste niçois du nom de Provençal est merveilleux".


Chapelle Sainte-Catherine d'Alexandrie

Ce lieu de culte fut fondé vers 1120 à la suite de l’apparition de Catherine d’Alexandrie à un berger muet de naissance. Il lui est dédié. L’antique chapelle se dresse sur la colline de Drap à 360 mètres d’altitude. C’est un très bel édifice à une nef remaniée plusieurs fois au cours des âges et, finalement, décorée dans le goût du XVIIème siècle.

Outre la restauration extérieure réalisée en 2001 pour l’isolation, la restauration intérieure, réalisée en 2002, portait sur la réfection des enduits, des décors et des reliefs ainsi que l’éclairage.

Le chœur daterait du XVIe, et elle a été agrandie en 1850. Elle possède une toile du XIXe siècle.

Autre édifice religieux

  • Chapelle des pénitents blancs ou Sainte Croix fondée le 2/02/1682 (antérieure à l’Église paroissiale qui date de 1709-1729), située parallèlement à la nef de l’Église paroissiale, en position septentrionale. La confrérie des pénitents blancs de Drap est créée en 1716. Les statuts de cette confrérie furent approuvés par l’évêque de NICE, Monseigneur Galeano, le 5 mai 1855. La confrérie de Drap se rattachait à l’Archiconfrérie de la Croix ou du Gonfalon dont le siège était situé depuis 1306 dans la Chapelle de Sainte Croix dans la vieille ville de Nice. L’édifice est décoré de plusieurs tableaux dont une huile sur toile « Le Christ à Emmaüs » faisant référence à la rencontre du Christ ressuscité avec plusieurs de ses disciples et datant d’environ 1650. Consécutivement aux détériorations causées par le séisme ligure du 23/02/1887, Marciani et Porelli réalisèrent les peintures de la voûte en 1898 ainsi que la fresque de la Vierge et angelots musiciens d’après Raphaël. Le cimetière primitif de la commune se situait autour de cette chapelle.


Autres

  • Vestige du Château.
    1. Au lieu-dit Concas.
    2. 10e s. Maison seigneuriale implantée sur les contreforts du plateau Tercier.
    3. 16e s. Abandon progressif du site.
  • Moulin à huile communal.
    1. 18e s. De type génois.
    2. En calcaire de La Turbie et en bois de Sorbier.

3. Meule provenant d’un ancien moulin d’Eze

  • Ligne de Fortification.
    1. Sur près d’un kilomètre de long, plateau Tercier - La Lare
    2. 1744 – 1747. Construction lors de la Guerre de Succession d’Autriche qui oppose des troupes franco-espagnoles à celle des Austro-Sardes.

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 454 443 508 605 - 757 - 831 - 809
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 900 849 786 780 751 755 775 735 701 708
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 747 738 1 328 1 183 1 042 874 1 205 1 391 1 551 1 561
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 3 042 4 267 4 332 4 453 4 297 4 508 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Photos

Familles notables.png Notables

  • Blanqui (Jean Dominique). Drap, 23 avril 1757 – Paris, 31 mai 1832. Homme politique.
    1. Député à la Convention puis aux Cinq-Cents.
    2. Il est le père de :
      1. Adolphe Blanqui (1798-1854), économiste libéral et député de la Gironde.

2. Louis Auguste Blanqui dit l’Enfermé (1805-1881), révolutionnaire républicain socialiste


Joseph dit Virgile BAREL né dans la commune le 17 décembre 1889, décédé le 7 novembre 1979 à Nice, instituteur devenu un homme politique est un des fondateurs du Parti Communiste Français dans les Alpes-Maritimes. Combattant de la guerre de 1914-1918 , titulaire de la légion d'honneur à titre militaire , député.

Les maires

1942 - 1945
Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Joseph BOTTIERI 3 septembre 1865 - 1871  
Adolphe LOUCHE 05/1871 - 1876 -  
Joseph DELEUSE 10/1876 - 1881 -  
Claude GRAS 08/1881 - -  
Claude GRAS 05/1884 - 1885 Démission le 08/11/1885  
F. GRAS 11/1885 - 1888 -  
Claude GRAS 05/1888 - 1890 Démission le 20/08  
P. GRINDA 08/1890 - 1892 -  
Théodore MORIEZ 05/1892 - 1908 Notaire  
Joseph BOCCIART 05/1908 - 1925 Surveillant de la voirie à la ville de Nice  
Pierre ROSSET 05/1925 - 1939 Décédé en février 1939  
Ange BATTEZZATI 02/1939 - ? -  
Albert BASTEL 1942-1945 Président de la Délégation spéciale nommée par le Préfet."Considérant qu'à la suite du décès du maire, il n'a pas été possible de constituer dans la commune de Drap (Alpes-Maritimes) une municipalité apte à gérer de façon satisfaisante les affaires communales" JO de l’État Français en date du 5 août 1942 (p.2683)  
Pierre CAUVIN 1945 - 1982 Décédé en exercice, le 10 octobre 1982 à Nice  
Marc MORINI 1982 - 2014 Réélu en 1995, 2001 & 2008  
Robert NARDELLI 2014 - (2026) -  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb ou CG06

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Joseph BONIFACY 1831 - 1840 Ex curé de Contes[2]  
- -  
Antonin GUIDI 1865-1866 Puis curé à la cathédrale de Nice[3]  
André ROBINI 1866- Source[4]  
Victor ASSO 1867 - Source[5]  
Victor AUDOLI 1875 - ? Ex curé d'Utelle[6]  
Joseph CIAIS 1890-? Ex curé d' Utelle[7]  
Jean Baptiste AIRAUT 1903 - Source[8]  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument aux morts - Photo J-P GALICHON



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le monument aux morts...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 - -
Après-midi de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 - -
06054 - Drap Mairie.jpg

Mairie
Adresse : Avenue du Général de Gaulle - 06340 DRAP

Tél : 04 97 00 06 30 - Fax : 04 97 00 06 39

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Mairie (12/2012)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Page sur des sites de pays ou de syndicat touristique :

Page sur sites généraux :

Référence.png Notes et références