Édifices religieux de Marseille

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour

Abbaye Saint-Victor

13055 - Marseille - Abbaye Saint-Victor - Plan.jpg

Fondé par Jean Cassien au Ve siècle, le monastère de Saint-Victor occupe le site d'une ancienne carrière et d'une nécropole, antique et médiévale. Agrandi au cours des siècles, il atteint une grande renommé avec l'abbé Isarn (mort en 1047) et au XVe siècle avec Guillaume de Grimoard, devenu pape sous le nom d'Urbain V, qui le fortifia de tours crénelées et agrandit le chœur. L'église actuelle, reconstruite au XIIIe siècle par Hugues de Glazinis, est un chef d'oeuvre de l'art roman provençal. L'abbaye fut sécularisé en 1739, puis détruite sous la révolution à l'exception de l'église qui témoigne de la splendeur passée. Dans les cryptes, les sarcophages de l'église souterraine rappellent que ce lui de pèlerinage était célèbre pour ses reliques. dans la chapelle notre dame de la confession, la Vierge noire est toujours honorée à la chandeleur, moment ou survit la tradition des cierges verts et des "navettes" (biscuits local).

L'église

L'orgue : En 1840 Augustin ZEIGER est chargé de réaliser un orgue de tribune neuf composé de 3 claviers - 30 jeux. En 1890 le facteur d'orgue Marseillais François MADER réduit la composition à 2 claviers en conformité avec l'estétique romantiques de l'époque. En 1912 Michel MERKLIN & KHUN apporte quelques modifications à l'instrument. En 1964, une nouvelle composition est apportée. Enfin en 1974 le buffet dessiné par le Genevois D. GODEL est réalisé par la maison Foix de Marseille sur une "corbeille" et un soubassement existant. Le facteur d'orgue Villeurbannais Athanase DUNAND modifie la partie instrumental en réutilisant une vingtaine de jeux de A. ZEIGER et de F. MADER.

Les cryptes



Basilique Notre-Dame de la Garde, "la Bonne mère"

Phare spirituel de Marseille, Notre-dame de la Garde, veille sur sa ville. Si l’existence d'une chapelle sur la colline remonte au XIIIème siècle, l'importance stratégique du site est affirmée dès le XVIème siècle avec la construction d'un fort par François Ier. Le sanctuaire actuel est l'oeuvre d'Henri Espérandieu, de 1853 à 1874, en collaboration avec Henri Revoil pour le décor. La basilique de style romano-byzantin, aux marbres et aux mosaïques superbes abrite une collection de 150 ex-voto et dans la crypte la vierge au bouquet de l'orfèvre Chanuel (1834). Elle est dominée par une statue de la vierge (9,70m de haut, 9 tonnes) dorée a la feuille tenant dans ses bras l'enfant Jésus.


Cathédrale la Major




Église des Carmes (Fort St-Jean)


Église des Accoules


Église Saint-Laurent

L'église Saint-Laurent est l'un des plus anciens édifices marseillais conservés. Un lieu de culte est attesté depuis 1153 mais les constructions que l'on peu voir aujourd'hui ne sauraient-être antérieures a la fin du XIIème siècle ou au début du XIIIème siècle. Son clocher est un ajout de la seconde moitié du XIIIème siècle.

Église Saint-Férréol


Église Saint-Théodore


Église située: 3 rue des Dominicaines

L'église paroissiale de Saint-Théodore est l'ancienne église du couvent des Récollets (ordre franciscain).
Sur la partie à droite de l'édifice Saint-Louis roi de France , sur la partie gauche c'est Saint-Théodore. Statues réalisées par BAGNASCO date en 1857.


Eglise Saint Vincent de Paul

Photo Gervier


Église située 1 Rue Barbaroux dans le 1e arrondissement.
Appelée par les marseillais l'église des Réformés


Chapelle de l’hôpital Caroline


Chapelle située sur l'île de Ratonneau.

Chapelle en forme de temple grec, dominant le port du Frioul. Elle permettait aux malades d'assister aux offices depuis les bateaux.


Église Saint-Barnabé




Église de l'Estaque


Église Saint-Édouard