Villa Cavrois

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Façade coté parc

Une histoire difficile

Réalisée entre 1929 et 1932, la villa est commandée par l'industriel Paul Cavrois, auprès de l'architecte Robert Mallet-Stevens pour abriter une famille de sept enfants avec le personnel. Recouverte de briques de parement jaunes fixées sur l'ossature en béton et les doubles murs de briques rouges, la villa est pensée comme une oeuvre totale et constitue avec son décor et son mobilier le "manifeste" de l'architecte.

La villa est occupée par les troupes allemandes entre 1940 et 1944. Elle subit des dommages a la fin de la guerre. En 1947, Paul Cavrois fait appel à l'architecte Pierre Barbe pour intégrer 2 appartements destinés a ses fils aînés. La villa est habitée par la famille jusqu'en 1985. L'année suivante elle est vendue a une société immobilière qui souhaite lotir l'immense parc.

La villa est classée d'office au titre des monuments historiques en 1990, mais elle n'est plus entretenu par le propriétaire qui laisse les pilleurs opérer. En 2001, l'état rachète la villa. Elle sera totalement rénové et ouvre ses portes au public en juin 2015.

Visite virtuelle

La villa est organisée selon l'usage des espaces : pièces de réception, espaces fonctionnels, aile des parents, aile des enfants ainsi que des espaces de détentes et les terrasses.

Pièces de réception et fonctionnelles

La chambre parentale

La salle de bains est une des pièces révélatrices de la modernité et du luxe de la maison. Elle comporte une partie bain et une zone d'habillements avec rangements intégrés. La chambre et le boudoir ont fait l'objet d'un grand soin dans le traitement des décors et le mobilier.

L'aile des enfants

Les extérieurs

La partie nord du parc est aménagée pour que les automobiles circulent facilement. Au sud, un long miroir d'eau s'inscrit dans une organisation spéciale contrôlée et dégagée.


Robert Mallet-Stevens (1886-1945)

Architecte, né a Paris dans une famille d'origine Belge, il est marqué par le travail du Viennois Joseph Hoffam, concepteur du palais Stoclet à Bruxelles. Il s'intéresse aux réalisations de Frank Llyord Wright et aux réflexions de Bauhaus en Allemagne. Il participe en 1929 à la création de la revue L'architecture d'aujourd'hui et de l'union des artistes modernes dont il devient le président. Il est l'auteur de construction emblématiques comme la villa Noailles à Hyères (1923-1933), les hôtels particuliers de la rue portant son nom à Paris mais aussi de bâtiments industriels, garages, magasins. Entre 1922 et 1928 il réalise les décors de dizaines de films. Il est nommé directeur de l'école des beaux arts de Lille en 1935.


Site utiles


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.