Victor Ernest NESSLER

De Geneawiki
(Redirigé depuis Victor Ernst NESSLER)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


< Retour à la page de Baldenheim - Les autres personnalités
< Retour à la page de Baldenheim - Patrimoine
< Retour à la page de Strasbourg
< Retour à la page Biographie


Victor Ernest NESSLER est un célèbre et talentueux compositeur franco-allemand de la seconde moitié du XIXe siècle. Il se fit connaître et aimer, notamment en Allemagne, par le biais de son célèbre opéra Der Trompeter von Säckingen. Ses nombreuses compositions, dont "Der, du von dem Himmel bist" interprété ici par Sterenn Boulbin en l'église de Baldenheim, sont magnifiques.


Biographie

Buste de Victor NESSLER
au parc de l'Orangerie à Strasbourg
Photo P. BELLIER



De l'union de Charles Ferdinand NESSLER et de Wilhemine KAMPMANN, sont nés cinq enfants :
- Charles Guillaume né à Durstel le 26/09/1830.
- Frédéric Guillaume Adolphe né à Durstel le 06/04/1832.
- Guillaumette Elisabethe née à Durstel le 04/01/1834.
- Louise Mathilde née à Durstel le 25/08/1836.
- Victor Ernest né à Baldenheim le 28/01/1841.


Charles Guillaume sera pasteur comme ses aïeux, député du Reichstag (1880-1884).
Frédéric Guillaume Adolphe sera musicien et s'installera à Montevideo (Uruguay) puis à Buenos-Aires (Argentine).
Victor Ernest NESSLER sera un célèbre musicien.



Victor Ernest NESSLER dit "Victor NESSLER" est né à Baldenheim, le 28/01/1841, au presbytère protestant construit en 1684, cadet d'une fratrie de cinq enfants. L'acte de naissance de Victor Ernest NESSLER est consultable ici.[1] Victor NESSLER est descendant d'une lignée de pasteurs depuis plusieurs générations. Son père officia successivement à Durstel, puis à Baldenheim, puis à Barr.

Victor n'a que sept ans lorsque son père est muté à Barr où il reçoit ses premières leçons de piano. Sa progression est rapide et déjà Strasbourg le sollicite pour des concerts mais son père refuse, souhaitant pour lui un destin pastoral.

Il entre au gymnase protestant de Strasbourg en 1854. Il obtiendra son baccalauréat dans ce prestigieux établissement qui forme l'élite protestante. Il entre ensuite à la Faculté de Théologie. La voie semble tracée, mais, dans sa modeste chambre, il s'adonne à sa passion. Il y reçoit ses amis. Ceux-ci écrivent des textes que Victor NESSLER met en musique. Le théâtre municipal de Strasbourg présente, en 1864, l'opéra Fleurette dont les textes sont d'Edmond FEBVREL et la musique de Victor NESSLER. Le succès est là mais la Faculté de Théologie ne saurait accepter que la musique l'emporte sur la théologie. Victor NESSLER arrête ses études et part pour Leipzig (Allemagne) pour poursuivre son éducation musicale. Auparavant, il accompagne son ami Édouard SCHURÉ dans un long voyage le long du Rhin. Au cours de ce périple, il étudie le Lied Allemand [2].

Édouard SCHURÉ épouse en 1866, Mathilde NESSLER, la sœur de Victor Ernest. Ce mariage rapprochera Édouard et Victor, désormais devenus beaux-frères.

Victor Ernest NESSLER épouse à Strasbourg, le 27/05/1872, Marie Marguerite Julie EHRMANN, née à Strasbourg le 31/05/1845, fille de Louis Henri EHRMANN, négociant, et de Julie KIRSCHMANN. L'acte de mariage est consultable ici [3]. À son mariage, Victor NESSLER est domicilié à Barr.

Liepzig est la ville de la musique par excellence. Il habite une petite chambre, apprend la musique, se perfectionne. Il travaille assidûment pour y arriver. Il sera successivement directeur de chœurs, second chef d’orchestre en 1871, directeur de l’orchestre du "Carola Theater" en 1879, puis de l'orchestre "Leipziger Sängerbund" en 1880.

Avec l'opéra "Der Rattenfänger von Hameln" de 1879 dont le livret fut d'abord écrit en français sous le titre "Hans, le joueur de flûte", le succès est au rendez-vous. Il connaîtra encore des hostilités avec d'autres représentations, notamment en 1881 avec "Otto der Schütz". Mais le triomphe va arriver. Victor NESSLER va le connaître en 1881 avec le célèbre opéra "Der Trompeter von Säkkingen" dont les textes sont de Rudolf Bunge, inspirés du roman de Viktor von SCHEFFEL. Les nombreuses représentations attirent énormément de monde. Cet opéra est joué sur de nombreuses scènes. Il sera joué plus de deux mille fois à Leipzig. En 1885, Gustav MAHLER dirigea l’opéra "Der Trompeter von Säckingen" à Prague. Une trentaine de représentations sera donnée à Strasbourg entre 1889 et 1910, en particulier sous la direction de Prasch. Nessler talonne Wagner, Gounod.

Le public est conquis par la beauté de ses mélodies. Il adhère au "Trompeter", c'est la consécration. Ce public fit la gloire de NESSLER, pas les critiques. Victor NESSLER devait désormais produire du NESSLER, du "TROMPETER". Avec "Die Rose von Strassburg" ("La Rose de Strasbourg") de 1890, NESSLER essuie un échec important et subit un rejet de la part des critiques. Il en souffrit beaucoup. Il en décède même, selon certaines sources [4].

Le triomphe se poursuit au delà du décès prématuré de ce grand musicien.

Victor Ernest NESSLER décède à Strasbourg le 28/05/1890. L'acte de décès est consultable ici [5]. Victor Ernest NESSLER est inhumé au cimetière Saint-Gall de Strasbourg. Des obsèques grandioses furent organisées par la ville de Strasbourg, présidées par le maire de la ville, M. Otto BACK. Ce même maire inaugure, cinq années plus tard, le buste de Victor NESSLER au parc de l'Orangerie. Ce buste fut caché pendant la guerre 1939-1945.


Compositeur talentueux, Victor NESSLER connut la gloire, puis l'oubli.
Il laisse derrière lui une œuvre importante, de grande qualité.

Écoutez seulement
"Der Trompeter von Säckingen".
"Mein liebste ist ein Postillon" de Victor Nessler - Sterenn Boulbin


Ascendance

Les aïeux connus [6] de Victor Ernest NESSLER sont :

Génération 1

Charles Ferdinand NESSLER, né à Gumbrechtshoffen le 16/09/1801, décédé à Commercy le 28/12/1883. Pasteur à Dustel, Baldenheim et Barr.
Charles Ferdinand NESSLER épouse à Wangen, le 17/12/1829 Wilhémine KAMPMANN née à Reitwiller le 26/03/1804 et décédée à Barr le 02/06/1885.

Génération 2 :

Louis NESSLER, né à Lichtenau (Allemagne) le 05/1/1779, décédé à Kirrwiller le 06/02/1837. Pasteur à Gumbrechtshoffen, à Kirrwiller.
Charles Louis NESSLER épouse Marie Elisabeth VOGT née vers 1776 à Niederbronn-les-Bains, décédée à Kirrwiller le 26/10/1822.

Génération 3 :

Ernst Ludwig NESSLER, né vers 1753, décédé en 1806. Pasteur.
Ernst Ludwig NESSLER épouse à Strasbourg au Temple Neuf, le 19/04/1774, Madeleine Klein.

Cousinage

Un livret sur Victor Ernest NESSLER, disponible à l'église protestante de Baldenheim, présente son arbre généalogique. Le lecteur y apprend que Victor est cousin du très célèbre compositeur Beethoven.

Hommage

La ville de Hameln (Allemagne) nomme Victor Ernest NESSLER citoyen d'honneur.

À Baldenheim, une statue du compositeur réalisée par le sculpteur colmarien Jean-Luc Schické, a été installée au centre de la commune et une plaque a été apposée sur le mur de sa maison natale.

Dans les communes d'Eschau, de Baldenheim, de Barr, et de Strasbourg (quartier des musiciens), une rue porte le nom du célèbre compositeur.

À Strasbourg, un buste de Victor NESSLER, œuvre de 1895 du sculpteur Alfred Marzolff, a été installé, en 1953, dans le parc de l'orangerie, face au pavillon Joséphine.

Œuvres

Quelques œuvres de Victor Nessler sont listées ci-dessous :

  • Dornröschen Brautfahrt (le voyage de noce de la belle au bois dormant) - 1867
  • Dornröschen Brautfahrt - 1867
  • Die Hochzeitsreise (le voyage de noce) - 1867
  • Der Nachtwächer (le veilleur de nuit) - 1868
  • Am Alexandertag, (au jour d'Alexandre) - 1868
  • Irmingard (Hermingard) - 1876
  • Der Rattenfänger von Hameln (Le Joueur de flûte de Hamelin) - 1879
  • Der Trompeter von Säckingen (Le trompettiste de Säckingen) - 1884
  • Frühlingslieder
  • An dieser Rose wird er mich erkennen


Victor NESSLER composa deux chants consacrés à l’Alsace :

  • An die Heimat
  • Abendstille

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Buste à Strasbourg

Buste de Victor Ernest NESSLER
Parc de l'Orangerie de Strasbourg
Photo P. BELLIER



Statue à Baldenheim

Statue de Victor Ernest NESSLER
Photo P. BELLIER


Statue de Victor Ernest NESSLER
Photo P. BELLIER



Statue de Victor Ernest NESSLER
Photo P. BELLIER
Statue de Victor Ernest NESSLER
Photo P. BELLIER


Statue de Victor Ernest NESSLER
Photo P. BELLIER


Maison natale à Baldenheim

Le presbytère, maison natale de Victor Ernest NESSLER
Photo P. BELLIER


Plaque sur le mur de la maison natale de Victor Ernest NESSLER
Photo P. BELLIER


Plaque de rue à Baldenheim

Plaque de rue à Baldenheim
Photo P. BELLIER


Plaque de rue à Strasbourg

Plaque de rue à Strasbourg
Photo P. BELLIER


Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Référence.png Notes et références

Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.
  1. Source : Archives Départementales du Bas-Rhin - Etat-civil - Baldenheim - Année 1841 - P 4/14 - Acte N° 5.
  2. Le lied allemand est un poème chanté à une voix accompagné d'un seul instrument, le piano. Le Lied fait partie de la petite forme par opposition à la symphonie qui fait partie de la grande forme.
  3. Source : Archives Départementales du Bas-Rhin - Etat-civil - Strasbourg - Année 1872 - P 49/102 Acte N° 419.
  4. Source : Histoires d'Alsace
  5. Source : Archives Départementales du Bas-Rhin - Etat-civil - Strasbourg - Année 1890 - P 104/238 Acte N° 1270
  6. Source : Généanet - Christian GENNERAT, spécialiste des pasteurs des Églises Protestantes de France.