VAUBAN (Marquis de) - LE PRESTRE Sébastien

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Marquis de VAUBAN - Sébastien LE PRESTRE (1633-1707)

Biographie

Vauban est né en mai 1633 à Saint-Léger-de-Foucheret (Yonne),

Buste par COYSEVOX -
Photo J-P GALICHON

Cadet au régiment de Condé, compagnie d'Arcenay en 1651.

Lieutenant au régiment de Bourgogne en 1653.

Le 3 mai 1655, à l’âge de 22 ans, Vauban obtient son brevet d’ingénieur ordinaire du roi.

Lieutenant aux gardes en 1667.

Gouverneur de la citadelle de Lille en 1668 et 1684.

Brigadier d'infanterie par brevet du 30 août 1674.

Acquisition du château de Bazoches en 1675.

Maréchal des camps et armées du roi par brevet du 3 août 1676.

A partir de 1678, à la mort du chevalier de Clerville, Vauban devient Commissaire Général des Fortifications du royaume.

Grand Croix de l'ordre royal militaire de Saint-Louis le 8 mai 1693.

Membre honoraire de l’académie Royale des Sciences en 1699.

Vauban est un preneur de villes ainsi qu’un fortificateur.

De 1653 à 1703, Vauban participe à 48 sièges, remanie 130 places fortes, construit une trentaine de places fortes ex nihilo (en partant de rien) et laisse une trentaine de plans, mis en œuvre après sa mort.

Le 15 janvier 1703, Louis XIV le fait maréchal de France, pour ses services rendus au royaume.

La fin de sa vie fut assombrie par l'affaire de la Dîme Royale, qu'il décida de publier, malgré l'interdiction royale : dans cet essai, Vauban proposait un audacieux programme de réforme fiscale pour tenter de résoudre les injustices sociales et les difficultés économiques des « années de misère » de la fin du règne du Roi Soleil.

Vauban meurt le 30 mars 1707 à Paris, à l’âge de 74 ans.

Son corps est enterré dans l’église paroissiale de Bazoches le 16 avril 1707.

Le 26 mai 1808, son cœur est transporté dans l’église des Invalides à Paris.

Armoiries

Blason du maréchal Vauban.png


D'azur, au chevron d'or, surmonté d'un croissant d'argent et accompagné de trois trèfles du second.

Devise: "Bellicae Virtutis praemium" . Les faits d'armes sont la récompense du courage.


Sa généalogie

Photo réalisée au château de Bazoches


12 sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco

Plan relief de Neuf-Brisach
Photo J-P GALICHON
  • Saint-Martin-de-Ré : La citadelle se situe sur la côte nord de l'île de Ré, à la place d'une ancienne forteresse. En 1681, Vauban y construit un réduit insulaire constitué d'une large enceinte urbaine pour abriter toute la population de l'île ainsi que son bétail.
  • Besançon : Après la conquête de la Franche-Comté, Vauban s'appuiera sur l'enceinte naturelle formée par la boucle du Doubs, pour ériger les fortifications de la ville, la fameuse "citadelle".
  • Blaye : En 1685, sur l'enceinte de Blaye qui est déjà imposante, Vauban trace le plan d'une nouvelle enceinte à quatre bastions, trois demi-lunes et deux portes.
  • Neuf-Brisach : Dans la plaine d'Alsace, la ville fut créée en 1697, après la perte de Vieux-Brisach. C'est Louis XIV qui, parmi les trois projets proposé, a choisi le plan octogonal qui est toujours visible.
  • Saint-Vaast-la-Hougue : En 1692, après le désastre de La Hougue qui voit la perte de douze vaisseaux incendiés par les Anglais devant Tatihou, l'ingénieur Descombes, sous les ordres de Vauban, édifie deux tours, l'une sur la presqu'île de Saint-Vaast et l'autre sur l'île de Tatihou, accessible à marée basse.
  • Mont-Louis : Dans les Pyrénées orientales, la citadelle répond au besoin de défense de cette zone voisine de l'Espagne. À partir de 1679, à 1600 m d'altitude, Vauban édifie une gigantesque structure dotée de deux carrés imbriqués : une citadelle et une enceinte enveloppant le village.
  • Camaret-sur-Mer : La tour Dorée est dotée d'une batterie basse qui fait tout l'attrait de l'édifice. À la fin du XVIIe siècle, Vauban a imaginé un nouveau type de fortification côtière avec ce rempart semi-circulaire situé à la base de la tour disposant de plusieurs pièces d'artillerie.
  • Villefranche-de-Confluent : Au creux de la vallée encaissée de la Têt, la cité a été transformée par Vauban en 1679. En plus des murailles médiévales, il ajoute six bastions équipés de traverses et le front d'aval par une grotte casematée dans la montagne, reliée au fossé par un escalier souterrain.
  • Mont-Dauphin : Vauban a imaginé en 1679 une fortification sur le site du Mont-Dauphin, puis avait dû abandonner ce projet. Mais en 1692, Victor-Amédée II, duc de Savoie, attaque le royaume de France par le sud est. Vauban est immédiatement appelé pour construire une place forte afin de faire barrage à l'ennemi. Ce gros rocher doté d'un plateau en son sommet constitue alors le site idéal.
  • Arras : La citadelle, érigée dans le "Pré carré", a été construite entre 1668 et 1672 par Vauban et d'Aspremont. Surnommée "la belle inutile", compte tenu de sa position très en retrait. Cette double ligne de fortifications était destinée à protéger le royaume contre les invasions des Pays-Bas espagnols.
  • Longwy : La "ville neuve" de Longwy a remplacé, à partir de 1678, le vieux château du même nom. Vauban et Choisy furent les architectes de cette forteresse d'un nouveau genre, construite selon un plan hexagonal.
  • Briançon : L'architecte a toujours refusé de standardiser son travail. Chaque construction évolue donc par rapport à la précédente. Le projet de Briançon, construit selon un échelonnement en verticale, en rupture avec toute autre modèle de fortification, en est un exemple .

Les canaux dit "Canal Vauban"

Pictos recherche.png Article détaillé : sur les canaux dit "Canal Vauban"

Photos

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.