VARNAY Roger

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Auteur compositeur
(1922 - 2007)



Roger GAUFFRETEAU plus connu sous son nom d'auteur : Roger VARNAY

Né le 15 avril 1922 à Livry Gargan (Seine Saint Denis) - décédé le 27 juillet 2007 à Paris - Repose au cimetière de Seine Port (Seine et Marne)

Marié trois fois avec un enfant de chaque épouse, Claudine, Patricia et Nicolas. Ils lui ont donné deux petites filles Juliette et Margot (04/03/2009) qu'il n'a pas eu le bonheur de connaître.

L’auteur de "la Marie-Vison" et "les Mirettes", que Marc Heyral avait mises en musique et qui furent immortalisées par Yves Montand, est un auteur discret, presque secret.

En 1997, il fait paraître un nouveau disque avec de nouvelles chansons dont une est un clin d’œil à Marc Heyral "La fille de la Marie-Vison". C’est encore à Marc Heyral que nous devons la musique de deux autres chansons "Dans ce verger" et "L’oiseau blessé". Pierre Raph, Jean-Claude Pelletier et Daniel Pinès sont respectivement les compositeurs de trois autres chansons.

Des "grands": Pierre Raph, François Rauber, Paul Mauriat, Serge Pérathoner, Georges Arvanitas et Michel Frantz ont fignolés les arrangements.

Sa voix mélodieuse et précise n’a aucunement été altéré par l'âge de Roger Varnay.

A travers toutes les chansons, transparaît sa générosité et son amour des mots bien choisis.

Gourmet de la vie, de la liberté, de la beauté, il rend hommage à Brassens dans "Sur l’île déserte".

On peut particulièrement apprécié une bluette toute dépouillée: "Pour vous parler d’elle", ainsi que la délicate "Tahitienne", joli souvenir de sa jeunesse écolière.

Mais pourquoi ne pas signaler la très belle musique de "Les trembles d’or".

Adieu à Roger VARNAY par son ami Joseph MOALIC

Il n'y aura pas de prochaine fois : Roger Varnay s'en est allé, à 86 ans, au terme d'une vie consacrée à la chanson. Il en a écrit beaucoup : j'en dénombre près de 250. Pourtant, on lui accorde peu de place (quand on en parle…) dans les ouvrages spécialisés. Faut s'y faire : Roger Varnay est un illustre inconnu ! Étonnant, quand on sait qu'il a à son palmarès deux des grands succès de Montand : Les Mirettes et, surtout, La Marie-Vison, cette dernière reprise par de très nombreux interprètes qui lui ont fait faire le tour du monde.

Ah, cette Marie-Vison ! Roger aimait me raconter comment elle avait eu les honneurs du gratin de Washington : "Aux Etats-Unis, lorsque Montand, à l'invitation de John Kennedy : - lors de la célébration du deuxième anniversaire de sa présidence - a chanté à la Maison Blanche, il avait trois chansons à son programme : Sous le ciel de Paris, Les feuilles mortes... et La Marie-Vison !". En URSS aussi, cette chanson fit un véritable tabac : encore de grands souvenirs pour Roger, qui me disait : "là-bas, les gens venaient me voir après le récital et me chantaient La Marie-Vison, en français ! Cela pouvait se comprendre un peu en République de Russie, où le français était enseigné en seconde langue, après l'anglais. Mais j'ai rencontré le même réflexe au Tadjikistan, au Kazakhstan et ailleurs."

C'est à la fin des années quarante que Roger Varnay écrit ses premières chansons, aussitôt couronnées de succès : au Grand Concours de la Chanson de Deauville, en 1949, il remporte le Prix Tino Rossi avec Jeunes Amours (ex-aequo avec Lydia Georges pour Coquillages) et le Prix Lucienne Boyer pour Banlieue (Lucienne Boyer créera la chanson et l'enregistrera). Banlieue gagne aussi, en juin 1950, le concours du "Million de la chanson".

C'est l'époque durant laquelle les orchestres de danse, et en particulier l'accordéon, sont à leur apogée. Le chanteur y a sa place. Et fleurissent les 78 tours avec leurs refrains chantés.

Roger Varnay en a enregistré une bonne cinquantaine, avec les pointures du "piano du pauvre" que furent Louis Ferrari et Emile Prud'homme, par exemple. Plus tard, une solide amitié le lie à Marcel Azzola. Il lui consacrera une chanson : L'Accordéon de Marcel. On le sait peu, mais Roger Varnay est aussi l'adaptateur de plusieurs succès américains. Citons La Petite Marie, histoire de se souvenir de Jacques Hélian qui, avec son célèbre orchestre, en fit un tube (comme on ne le disait pas encore) et, surtout, Verte Campagne, co-adaptée avec Roger Mamoudy, d'après Greenfields : énorme succès en 1960 pour Les Compagnons de la Chanson (mais aussi pour Henri Salvador, François Deguelt et quelques autres).

Il a travaillé avec de grands compositeurs et arrangeurs tels que Paul Mauriat, François Rauber et Marc Heyral (auteur des musiques de La Marie-Vison et des Mirettes) et a été chanté par une pléiade d'interprètes, parmi les plus renommés.

Outre ceux déjà cités, on peut relever - entre autres - les noms de Tino Rossi, Marcel Amont, Annie Cordy, Jacqueline François, Félix Marten, Bourvil, Simone Langlois.

Se souvenir de Roger Varnay implique de dire un mot d'un pan entier de ses créations : les disques pour enfants. Il avait des amis enseignants qui lui demandaient souvent pourquoi il n'écrirait pas pour les enfants, si bien qu'un jour il s'y est mis. Et, comme il me le racontait "J'ai essayé, et continué.

Je devais avoir un besoin en ce domaine ! Et puis Hélène, mon épouse, était directrice d'école maternelle..." Ses albums et livres-disques sont remarquables : l'écriture en est très poétique, jamais mièvre, et fait souvent place à une composante pédagogique (citons, par exemple : La Prévention Routière à l'école Maternelle ou encore L’Alphabet des Animaux).

Plus confidentielles, mais tout aussi magistrales sont ses œuvres à connotation historique. L'aventure a débuté en 1970, alors qu'il habitait à Clichy-sous-Bois. La ville allait fêter ses 180 ans, et de nombreuses manifestations étaient prévues. Le maire lui avait alors suggéré d'écrire une chanson pour l'occasion. C'est devenu un disque. Et puis, c'est Livry-Gargan, où Madame de Sévigné a beaucoup écrit, chez son oncle l'Abbé de Coulanges, qui a voulu honorer sa Marquise, avec un spectacle son et lumières. La municipalité lui avait demandé d'écrire quelques chansons pour émailler le texte de l'historien Jean Astruc qui accompagnait ce spectacle.

Ensuite, il y eut Pierrefitte, en hommage à Utrillo qui y a vécu : ça a donné un 45 T. Et puis, il a été séduit, inspiré par Montcontour de Bretagne, lieu magique, ville médiévale superbe... On peut encore citer Les Violons du Raincy. Sans oublier Tremblay-en-France où il vécut longtemps. Roger adorait ça : mettre son nez dans les archives, faire des recherches... Il l'avouait : "c'est presque un vice, chez moi ! Un vrai bonheur !".

C'est un grand auteur de chansons qui nous a quitté. La chanson, Roger l'a vraiment aimée, au point de lui en consacrer une : La Chanson Française. Il y écrit, sans acrimonie mais en remettant tout de même quelques pendules à l'heure : "Ce qui vient d'outre-Atlantique / n'est pas forcément meilleur / Que paroles et musiques / Qui lui passent par le cœur."

Il a aussi su rendre hommage à ceux qu'il appréciait tout particulièrement : Ferré (A Monsieur Ferré) et surtout Brassens (Chanson pour Georges et Pierre, Sur l'île Déserte).

On dit toujours que les artistes ne meurent pas vraiment puisqu'ils continuent à exister à travers leurs œuvres... Il n'empêche, Roger Varnay nous manquera, avec son sourire, sa courtoisie qui n'avait d'égale que sa disponibilité. Et son talent. Et je sais que, si je m'en reviens un jour à Milly-la-Forêt, j'irai au Musée Jean Cocteau. Mais seul. Et j'aurai le cœur gros.

Son œuvre

Ses chansons

Quelques titres de chansons de Roger VARNAY parmi les 250 qui sont déposés à la SACEM

  • PETITE MARIE (LA) (1951) Musique De Eyssen & Wessel Dekker - Paroles De Noël Barcy & Roger Varnay / Création : Patrice et Mario
  • LA MARIE-VISON (1954) - Paroles : Roger Varnay - Musique : Marc Heyral / En 1956, Yves MONTAND n'enregistre que quatre chansons. L'une d'entre elles, "La Marie vison", va faire le tour du monde. Roger Varnay, l'auteur du texte, commence à chanter dans un dancing, proche de la place Voltaire, le Massif Central, dans le XI {ème} arrondissement de Paris. Les musiciens sont disposés sur une scène centrale autour de laquelle le public se promène. On y côtoie des filles de joie portant le manteau de vison, signe de leur réussite. Roger Varnay s'inspire de leurs histoires pour écrire les paroles de "La Marie vison". La chanson raconte la vie d'une de ces prostituées, elle en pleine déchéance, son vison élimé. La musique est de Marc Heyral, déjà compositeur de "Mon pote le gitan" en 1954, pour Yves Montand. Ce dernier enregistre "La Marie vison" et l'interprète, en décembre 1956, lors de sa série de concerts controversée, en Union Soviétique, notamment à Moscou. La chanson fait même partie, aux côtés de "Sous le ciel de paris" et de "Les Feuilles mortes" des trois titres qu'il interprète à la Maison Blanche sur l'invitation de John Kennedy le 17 janvier 1963. Félix MARTEN, la reprend avec succès en 1956 à Bobino.
  • VERTE CAMPAGNE (S M DE GREEN FIELDS) - Compositeur-Auteur : DEHR RICHARD, GILKYSON TERRY, FRANK MILLER / Adaptateur : VARNAY ROGER, Raymond MAHMOUDI / Éditeur : MONTCLARE MUSIC CO LTD / Sous Éditeur : CAMPBELL CONNELLY FRANCE / Interprètes : Georges JOUVIN, Henri SALVADOR et Les COMPAGNONS DE LA CHANSON.)
  • MIRETTES (1956) - Paroles : Roger Varnay - Musique : Marc Heyral / Interprètes : Yves MONTAND, Simone LANGLOIS, Jean-Claude JOUHAUD ...
  • MERCI NOËL (1961) Roger Varnay - Jean-Claude Pelletier) / Interprète : Mathé ALTÉRY
  • PLEUR’ PAS STÉPHANIE (1968) Roger Varnay - Marc Heyral / Interprète : Isabelle AUBRET
  • DANS LE MÊME SABOT Roger VARNAY / Interprète : Marcel AMONT
  • CHEMIN DE NOËL Roger VARNAY / Interprète : Marcel AMONT
  • OUI, JE ME MARIE (JOHNNY) Roger VARNAY / Interprète : Marcel AMONT
  • NOUS (Baïon) Roger DAMIN / Roger VARNAY
  • COMME UN CIEL DE PRINTEMPS (Boléro) Jacques CAHAN et Claude MAILLET / Roger VARNAY
  • GONDOLE NOIRE (Boléro) Angelo BURLI / Roger VARNAY
  • JOLIE PLUIE D'ÉTÉ (Boléro) (GOTITAS DE CRISTAL) PUECA / Gloria MIGUEL et Roger VARNAY
  • MOGADOR (Boléro) Jacques CAHAN / Roger VARNAY
  • TOUT CHANGE (Boléro) José MORANEZ et Yves PUECH / Roger VARNAY
  • VOIX DES ANGES (LA ) (Boléro) Henry PUECH et Roger VARNAY / Roger VARNAY
  • CHAMPIGNONS (LES) (Marche) (CATARINA) Roger DAMIN / Roger VARNAY
  • PARTIDA (LA) (merengue) (LE MERENGUE ET L'AMOUR) Astor PIAZZOLLA / Eduardo PARULA et Roger VARNAY
  • ALGUIEN (Tango chanté) (QUELQU'UN) Hector STAMPONI / Eugenio MAJUL et Roger VARNAY
  • AU CARNAVAL DE TON VILLAGE (Tango chanté) Émile CARRARA / Roger VARNAY
  • MI TENTACION (Tango chanté) (MA TENTATION) Ramon CHILOE et José MORANEZ / Gloria MIGUEL et Roger VARNAY / Interprète : ASTOR PIAZZOLLA
  • NAPOLI (Tango chanté) Tani SCALA / BERTAL MAUBON et Roger VARNAY
  • QUEDEMONOS AQUI (Tango chanté) Hector STAMPONI / Homero EXPOSITO et Roger VARNAY
  • SOUS LES TILLEULS (Tango chanté) (BIEN CRIOLLA Y BIEN PORTENA) Armando PONTIER / Homero EXPOSITO et Roger VARNAY
  • SUR LE MEME CHEMIN (Tango chanté) Tani SCALA / Roger VARNAY
  • TERESA (Tango chanté) Ramon CHILOE et José MORANEZ / TORTILUNA et Roger VARNAY
  • TRAPO VIEJO (Tango chanté) Augustin MAGALDI et Pedro NODA / LARA P. TAGLE LARA et Roger VARNAY
  • VIENS DANSER (Tango chanté) ARMANDINO et RAMUNI / Roger VARNAY
  • AMOUR NE CHANTE PLUS (L') (Valse) Angelo BURLI / Roger VARNAY
  • AUTOUR DU FEU DE BOIS Angelo BURLI / Pierre HAVET et Roger VARNAY
  • CANAL ST MARTIN (Valse) Roger VARNAY / Roger VARNAY
  • IL Y AVAIT (Valse) Henry PUECH et Roger VARNAY / Roger VARNAY
  • MA PETITE ÉTOILE D'ITALIE (Valse) Jacques CAHAN et Roger VARNAY / Pierre LARRY et Roger VARNAY
  • ODÉON ST MICHEL (Valse) Roger VARNAY / Roger VARNAY
  • REFRAINS DE MA RUE (LES) (Valse) Jo PRIVAT et Roger VARNAY / Roger VARNAY
  • SANS CRINOLINE (Valse) Roger VARNAY / Henry PUECH et Roger VARNAY
  • COMME LES VAGUES (R. Varnay - Marc Herrand)
  • VILLE BLESSEE (LA) (Roger. Varnay) Hommage à l’héroïque Stalingrad
  • GÉANT (LE) (Roger Varnay) Hommage à l’héroïque Stalingrad
  • LÉNINE (Roger Varnay) Hommage à l’héroïque Stalingrad
  • LES FLEURS DE VÉRITÉ (LES) (Roger Varnay) Hommage à l’héroïque Stalingrad

Ses contines et chansons pour enfants

  • La fête des pères (chansons des fêtes à l'école)
  • La prévention routière à l'école maternelle avec Clémentine, Séraphin et la grand-mère Prudence

Son livre

  • Quel vie de Chat de Blanchette à Choua illustration de Mady de GIRAUDIERE

Ce livre comporte 12 compositions en couleurs et de nombreux dessins originaux et il a été tiré à 1200 exemplaires numérotés sur velin d'arches dont 275 sont signés par l'auteur (Roger VARNAY) et l'artiste (Mady de GIRAUDIERE). Éditeur : Seyssinet-Pariset, Grésivaudan. Date de parution : 1992.


Ses enfants

Claudine GAUFFRETEAU (Artiste peintre)

A pris des cours de peintures avec Claudio DECHEZELLES, professeur aux « Beaux Arts de Paris ».
A également étudié la peinture en Andalousie avec des peintres espagnols et étrangers.
Vis entre la France et l'Andalousie, et voyage en Asie du sud-est.

Quelques tableaux de sa composition.

Patricia VARNAY (Comédienne)

Après une formation au Conservatoire National de Paris, avec notamment Michel Bouquet, Gérard Desarthe, Claude Régy, Jean-Pierre Miquel, elle travaille au théâtre depuis une vingtaine d’année.

Elle a joué Feydeau, Molière, Courteline, Labiche, Claudel, Calaferte, Edward Bond, dans des mises en scène de Patrick Pelloquet, Philippe Ferran, Alain Françon, Stéphane Fievet, Éric Vignier...

Dans le cadre de la Compagnie Pleins Feux, elle a régulièrement fait travailler des acteurs amateurs et professionnels au cours d’ateliers de formation.

En 1987, elle participe au film de François GIROD : L'enfance de l'art, elle est Nathalie au coté de André DUSSOLIER et de Clotilde De BAYSER

En 2007, elle joue le rôle de la policière au commissariat dans le film de Emmanuelle Cuau : Très Bien, Merci, avec Gilbert Melki, Sandrine Kiberlain et Olivier Cruveiller entre autres.