Utilisateur:Luciledu/brouillon2-Condom

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Histoire.png Histoire de la commune

Origine - Étymologie

Hache de bronze
au musée d’Agen


  • Dès la préhistoire la présence humaine est attestée dans le Condomois, (outils en pierre, haches en bronze et épée à antenne….) À partir du IXe siècle avant Jésus Christ plusieurs vagues de peuplement celte occupent la région. Au IIIe siècle avant J.C les celtes Nitiobroges, à l’origine de la communauté s’installent sur l’Oppidum. Ils sont à l’origine du nom de la ville. Le nom de CONDOM remonte en effet au gaulois CONDATO-MAGOS "marché du confluent", la localité étant située au confluent des rivières BAÏSE et GÈLE.
  • « Le plus ancien habitat a été découvert par Mme Renée Mussot-Goulard en 1984 lors de fouilles archéologiques au chevet de l’ancienne cathédrale Saint-Pierre.» [1]



Naissance de l’abbaye

Remparts et cathédrale Saint-Pierre
PhotoL.D.
  • L’église de Condom dépend de l’Agenais, région dont la christianisation est l’une des plus précoces d’Aquitaine. Au VIe siècle une église est attestée à Condom. Cet édifice sera plusieurs fois détruit et reconstruit aux VIIIe et IXe siècle.
  • À la fin du IXe siècle (vers 890900) l’église fut transformée en monastère dédié à saint Pierre par le comte de Gascogne.
  • Après l’an mille le monastère est incendié et les bâtiments sont reconstruits. En 1020 la charte de constitution de la seigneurie est rédigée et un seigneur abbé, Hugues, neveu du comte de Gascogne est placé à sa tête.
  • Du Xe au XIIe siècle l’abbaye se développe : de nombreux domaines aux environs de Condom lui apportent de nombreuses ressources financières. Mais le développement de maisons religieuses concurrentes à la fin du XIIe siècle entraîne la stagnation de l’abbaye. La création de l’évêché en 1317 prendra peu à peu sa place.

La légende de l’abbaye

  • « Rédigée par un moine de l’abbaye dans les dernières décennies du Xe siècle et recopiée jusqu’au XIVe » [2] elle nous raconte les origines de l’abbaye.

Aux environ de l’an 800 un ange apparaît au patriarche de Jérusalem et lui ordonne de sauver les reliques (morceaux de la croix, suaire, graal …..) et de les amener dans le sud de la France au confluent de deux rivières la Gèle et la Baïse. Son neveu Théodore est chargé de l’opération. En passant par Rome il accomplit plusieurs miracles et rend la vue au pape Léon III. Perdue dans les bois, une biche blanche le conduit à Condom où il édifiera une église à l’origine de l’abbaye.

Développement du bourg

Sceau de la ville
  • Un bourg se développe à côté de l’abbaye et prend peu à peu de l’importance. Dès le début du XIIIe siècle de nombreux conflits opposent les consuls et les abbés puis les évêques à partir de 1317. Les activités des habitants sont nombreuses autour du travail du cuir des peaux et des fourrures puis des textiles. Le commerce est florissant malgré les nombreuses périodes de troubles (guerre de Cent ans, guerres de religions, Fronde). Les privilèges des habitants seront confirmés à plusieurs reprises par le roi de France et le roi d’Angleterre (entre 1243 et 1317 les Anglais et les Français se succéderont à sept reprises à la tête de la ville.) Le bourg est entouré de murailles qui suivront les différents agrandissements de la ville.

La Grande Guerre

Blason en attente.png Héraldique

De gueules à un pont de cinq arches d'argent crénelé et maçonné de sable, sur une rivière aussi d'argent ondée d'azur de quatre pièces, le pont sommé de cinq tours d'argent crénelées et maçonnées de sable, celle du milieu plus haute que les deux dont elle se côtoie et les deux dernières plus petites que celles-ci et surmontées de deux clefs s'affrontant aussi d’argent.

Territoire communal

Condom absorbe en 1839 l'ancienne commune de Lialores.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Gers
  • Arrondissement - 1801-2020 : Condom
  • Canton - 1801-2015 : Condom --> 2015-2020 : Baïse-Armagnac
  • Commune - 1801-2020 : Condom

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • Livre de Mme Renée Mussot-Goulard « Histoire de Condom des origines à 1917 », éditeur CTR Marsolan 1988)
  • conservé à la bibliothèque de France et sur le livre de Mussot-