Utilisateur:Grisby22/Brouillon

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trouvé sur AD Paris :

Histoire des familles

Radegonde Marie Poignand de la Salinière °9 avril 1854 Poitiers (Vienne) † 20 janvier 1944, fille de Jules César et de Delphine de Pontenioux (AD Paris Registre des décès - 15D 398 - Acte n°272 - page 29)


La société pendant la seconde guerre mondiale

Commerce d'alimentation

La vente de l'alimentation était gérée par l'administration française et c'est par l'échange de ticket de ravitaillement que les commerçants pouvaient vendre leurs produits.
Ils étaient assujettis par des règles et pouvaient si le prix exagéré ou vente de produit sans échange de ticket être verbaliser par les gendarmes. Certains commerçants pouvaient être poursuivis au Tribunal Correctionnel

Bons, Cartes, Tickets

Cartes, bons, ticket jalonnaient l'histoire de la société entre 1939 et 1944, les familles pouvaient s'approvisionner à certaines dates dont la 1ère lettre de leurs noms, les autorisaient à échanger et à payer grâce à ces papiers contre de l'alimentation, de l'énergie (charbon), des vêtements et chaussures.

Bons

  • Bons de charbon

Carte

  • Carte de chaussures
  • La vente des chaussures est réglementée à partir de janvier 1941, la population recevant une carte. [1]

Tickets de consommation

C'est une carte d'alimentation individuelle qui est divisée en plusieurs coupons :

  • Coupon 1 : permet la délivrance et l'échange des denrées
  • Coupon 2 : Sucre
  • Coupon 3 : Café et succédanés
  • Coupon 4 : Pâtes alimentaires
  • Coupon 5 : riz et dérivés et orge perlé
  • Coupon 6 : Légumes secs (dont les denrées rationnées apparaîssent en décembre 1940)

Rationnement de l'Alimentation

La carte individuelle d'alimentation comporte une feuille "Pain" qui est divisée en ticket. Chaque Ticket comprend une lettre ou un chiffre qui permet d'échanger celui-ci contre du pain, de la farine, des pâtes alimentaires fraîches, de la patisserie, des biscuits sur les bases suivantes :

  • 1 chiffre correspondant à
  • 80 : 80 g de farine, 80 g de produit de régime ou de la patisserie ou biscuit dont la teneur en farine est de 75 g
  • 100 : 100 g de pain, 100 g de pâtes alimentaire
  • 1 Lettre : A, B, C, D, E correpond à
  • 10 g de pain ou 10 g de pâtes
  • 8 g de farine ou 8 g de produit de régime ou une quantité de biscuit dont la teneur en farine est de 7,5 g
  • 1 lettre : F, G, H correspond à
  • 350 g de pain ou 350 g de pâtes alimentaires
  • ou 280 g de farine ou 280 g de produit de régime ou une quantité de patisserie et biscuit industrielle dont la teneur en farine est de 225 g

Climat

Hiver rude en décembre 1940, de la neige à Marseille (15 cm) [2]

Références

  1. La Dépêche de Brest - 27 Décembre 1940
  2. Dépêche de Brest - 25 décembre 1940