Suisse - Genève

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Ville de Genève
Blason de Genève
Blason de Genève
Informations
Pays Drapeau de la Suisse    Suisse
Canton Genève
Code postal 1200-1209, 1211,
1215, 1240, 1289
Population 183 981 hab. (2007)
Densité 12 668,7 hab./km²
Nom des habitants Les Genevois
Genevoises
Superficie 1586 hectares
Point culminant 468 m
Altitude Mini: 369 m
Coordonnées (long/lat) 46.200013° / 6.149985° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation

HHistoire.pngistoire de la commune

Le jet d'eau - Photo J. GALICHON

Les Celtes ont été les premiers à s'établir sur le site de la ville actuelle. Les Romains ont ensuite fait de la bourgade un important centre de transbordement et ce sont eux qui lui ont donné le nom de Genava.

La ville a été pendant quelques temps la capitale du royaume des Burgondes, établis dans la région au 5ème siècle.

C'est grâce à la Réforme que Genève est véritablement entrée dans l'histoire européenne. Sous la houlette de Jean Calvin, elle est devenue la "Rome protestante", un centre majeur de diffusion du protestantisme dans toute l'Europe. En ouvrant ses portes aux Protestants persécutés, elle s'est profondément enrichie sur les plans économique et culturel.

En 1602, Genève remporta une victoire contre le Duc de Savoie et le contraignit à abandonner ses droits territoriaux sur la ville. Jusqu'en 1798, Genève a maintenu tant bien que mal son statut de ville indépendante.

Lors de sa réunion à la France en 1798, la Ville de Genève est pour la première fois considérée comme une entité administrative distincte de son territoire : au sein du canton de Genève (ici une subdivision de l'arrondissement français), une administration municipale intra muros est chargée des affaires de la ville, tandis que les communes situées en dehors des fortifications relèvent d'une administration extra muros. En exécution de la loi du 17 février 1800, alors qu'elle devient préfecture, la ville est désormais administrée, comme les autres communes françaises de même importance, par un maire, deux adjoints et un Conseil municipal.

Après une brève absorption dans l'empire napoléonien, elle a été admise dans la Confédération suisse en 1815.

Ce régime est aboli à la Restauration en 1814. La Ville de Genève est la seule des communes genevoises à être supprimée. Durant les années 1830, l'autonomie croissante des communes rurales et un ralentissement de l'activité économique stimulent les partisans d'un Conseil municipal électif et motivent le coup de force du 21 novembre 1841, qui aboutit à la création d'une assemblée constituante.

La constitution de 1842 redonne à la Ville de Genève son autonomie municipale en prévoyant un Conseil administratif (exécutif) et un Conseil municipal élus au suffrage universel.

La commune de la Ville de Genève s'est constituée sous sa forme actuelle le 1er juillet 1931, au moment de la fusion des communes de Genève, des Eaux-Vives, du Petit-Saconnex et de Plainpalais. 4 arrondissements (portant les noms des anciennes communes) sont maintenus jusqu'en 1958.

Patrimoine.png Patrimoine

Ancien arsenal

Ancien arsenal - Photo J. GALICHON

L’ancienne Halle de la Maison de Ville de Genève aussi nommée Ancien arsenal est d’origine médiévale. Elle a été successivement marché couvert, grenier, arsenal, musée et aujourd'hui est le siège des Archives d'État de Genève.

Maison Tavel

Maison Tavel

La première construction sur le site remonte au XIIème siècle mais la maison n'entre en possession des Tavel, riche famille de la noblesse locale, qu'à la fin du XIIIème siècle. En 1334, un grand incendie ravage la moitié de la ville et détruit la demeure des Tavel. Ceux-ci la reconstruisent peu après. La bâtisse prend des allures de maison forte avec ses deux tourelles d'angle et de palais urbain puisqu'elle est alors considérée comme la plus belle demeure de la ville. Après l'extinction de la famille au début du XVIème siècle, la maison passe aux mains de différents propriétaires. Au niveau architectural, des modifications majeures interviennent au XVIIème siècle puis au XVIIIème siècle avec la démolition de l'une des deux tours.

Classée monument historique en 1923, elle est acquise quarante ans plus tard par la ville de Genève.


Cathédrale protestante Saint-Pierre

Photo M. POLLET
Vue de la façade Sud -
Photo J-P GALICHON
Vue sur la nef -
Photo J-P GALICHON

Quelques dates:

  • XIIe siècle Début des travaux de l'actuelle cathédrale sous l'impulsion du premier prince-évêque Arucius de Faucigny.
  • 1230 Fin des travaux de construction.
  • XVe siècle La chapelle des Maccabées est édifiée par Jean de Brogny.
  • 1510 - 1530 Construction de la tour Sud.
  • 1536 Genève adopte la réforme protestante.
  • 1541 Jean Calvin débute son ministère
  • 1564 Décès de Jean Calvin.
  • 1638 Inhumation du duc de Rohan.
  • 1712 Baptême de Jean-Jacques ROUSSEAU.
  • XVIIIe siècle Installation d'un orgue.
  • 1752 - 1756 Construction de la façade néo-classique.
  • 1946 Premier service œcuménique après la seconde guerre mondiale.
  • 1965 Inauguration du Grand Orgue de tribune œuvre de la manufacture Metzler de Zurich avec la collaboration de Pal ANDERSON de Copenhague pour le meuble .
  • 1973 - 1991 Restauration de la cathédrale.
  • 1986 Inauguration du site archéologique.

Source[1]

Palais des Nations

Palais des Nations
Le palais des Nations est un complexe de bâtiments construits entre 1929 et 1937 au sein du parc de l'Ariana à Genève (Suisse). Il sert de siège à la Société des Nations (SDN) jusqu'en 1946 puis est occupé par l'Organisation des Nations Unies. En 1966, le palais devient le siège européen des Nations Unies (Office des Nations Unies à Genève ou ONUG) et le second plus important de l'organisation après le siège de l'ONU à New York.



Repère géographique.png Repères géographiques

Genève est la deuxième ville de Suisse et le chef-lieu du canton du même nom. Elle est située à l'extrémité occidentale de la Suisse, à l'endroit où le Rhône quitte le lac Léman. Excepté un fin passage vers le canton de Vaud, Genève est entourée de toutes part par la France.

Démographie.png Démographie

Année 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2017
Population - - - - - - - 183 981 191 803 201 813

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Personnalités

Plaque à Michel SIMON
  • Michel SIMON est un acteur , né le 9 avril 1895 à Genève et mort le 30 mai 1975 à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne).
  • Jean-Jacques ROUSSEAU Né en 1712 à Genève et décédé à Ermenonville, en France en 1778.Jean-Jacques ROUSSEAU est un écrivain et philosophe suisse d'expression française. Il est le fils de Isaac, maître de danse et horloger à Genève, et de Suzanne Bernard. Jean-Jacques ROUSSEAU a eu 5 enfants qu'il a abandonnés et dont nous ne connaissons rien de la descendance. Pour en savoir plus sur la généalogie de Jean-Jacques ROUSSEAU.
  • Jacques NECKER : Financier et homme politique français d'origine suisse né à Genève (1732-1804).

Quelques plaques & monuments commémoratifs

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -
- - -
- - -
- - -
- - -
Patrice MUGNY - -
- - -

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -

Archives consultables

État civil

Les registres concernant l'état civil de l'ensemble du canton de Genève (jusqu'en 1935) se trouvent aux Archives d'État.

Pour les consulter, il est nécessaire de :

  • s'annoncer au surveillant de la salle de lecture.
  • remplir une fiche de lecteur en indiquant avec précision l'objet de la recherche pour permettre au personnel de répondre le mieux possible à la demande. Une carte de lecteur est alors délivrée et doit être déposée à l'accueil à chaque visite. Un tampon doit y être apposé et est valable pendant l'année en cours.

Cimetières

Les registres concernant les 4 cimetières de la Ville de Genève (Châtelaine, Plainpalais, Petit-Saconnex et Saint-Georges) se trouvent aux Archives de la Ville de Genève. Pour les consulter, il est nécessaire de remplir une fiche d'inscription lors de la première visite. Il est également conseillé de réserver les documents en ligne (délai minimum de 48 heures) de façon à ce qu'ils soient à disposition lors de la consultation. Une recherche limitée (1 ou 2 individus) peut être effectuée par les archivistes sur demande par courrier ou e-mail.

Adresse des archives

  • Archives d'État de Genève - 1, rue de l'Hôtel-de-Ville - Case postale 3964 - 1211 Genève 3
  • Archives de la Ville de Genève - Palais Eynard - 4, rue de la Croix-Rouge - 1211 Genève 3 - archives@ville-ge.ch

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Fiche d'information sur la cathédrale



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.