Suède

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher


Suède
Drapeau de la Suède
Cartes
Informations
Capitale Stockholm
Population 9 088 728 hab. (2011)
Superficie 441 369 km²
Densité 22 hab/km²
Langue(s) officielle(s) Suédois
Nom des habitants Suédois, Suédoises
Liens complémentaires
Associations de généalogie
Recherche généalogique en Suède
Historique
Armorial
Localisation
Localisation de la Suède

HHistoire.pngistoire

Au cours du IXe et du Xe siècle, la Scandinavie est surtout connue comme le berceau de la culture viking qui se répand à travers une grande partie du monde grâce au commerce, aux pillages et aux mouvements de colonisation.

Le mouvement de christianisation, au XIIe siècle, se traduit notamment par la création de l’archevêché d’Uppsala en 1164 qui facilitera la consolidation d’un État suédois centré sur les bords de la mer Baltique : en 1250, la dynastie des Folkung accède au pouvoir et établit sa capitale à Stockholm.

Néanmoins, tout comme dans les nouveaux États de Norvège et du Danemark, une grave crise survient au XIVe siècle, aggravée par la Peste noire. Malgré ces difficultés, les Suédois continuent leur expansion au nord de la péninsule scandinave, vers l’actuelle Finlande.

Le Grand Schisme d'Orient entre le catholicisme et l’orthodoxie a des répercussions jusque dans cette région, notamment à travers les guerres incessantes qui éclatent entre la Suède catholique et la République de Novgorod, orthodoxe. Les tensions ne s’apaisent qu’en 1323 avec la signature du traité de Nöteborg, lequel établit une frontière allant de la pointe est du golfe de Finlande à la pointe nord du golfe de Botnie. Le territoire finlandais passe sous domination suédoise à partir de 1362.


L'empire suédois (1561 - 1721) - Carte Hachette Multimédia

En 1397, les trois États de Norvège, Danemark et Suède s’unissent en une seule monarchie dans le cadre de l’Union de Kalmar. Au cours du XVe siècle, les Suédois doivent résister aux tentatives de centraliser l’autorité sous la couronne danoise, parfois en prenant les armes. La Suède finit par quitter l’Union en 1521, lorsque Gustave Eriksson Vasa, plus connu sous le nom de Gustave Ier de Suède, rétablit l’indépendance de la couronne suédoise.

Le règne de Gustave Vasa se caractérisa par l’adoption de la Réforme protestante, une nouvelle consolidation de l’État et une participation accrue des bourgeois aux décisions publiques par la création d’une assemblée à quatre chambres (le Riksdag). Gustave Vasa, roi bâtisseur et pacifique, est souvent considéré comme le père de la nation suédoise.

Au cours du XVIIe siècle, la Suède s’affirme progressivement comme une grande puissance européenne, en raison notamment de son engagement profitable dans la Guerre de Trente Ans, à l’initiative du roi Gustave II Adolphe. L’intérieur du royaume connaît également de profondes réformes modernisatrices grâce à l’action du comte Axel Oxenstierna.

Le roi Gustave III de Suède, suite à un coup d’État en 1772, met fin au régime constitutionnel instauré par le Riksdag en 1719 et règne en despote, établissant une monarchie absolue qui prend fin en 1809, lorsque la Suède devient une monarchie constitutionnelle. Cet évènement est consécutif à la fin de la guerre du Nord où la Russie impose sa domination sur l'Europe du Nord, en s’octroyant en 1809 la moitié est de la Suède en créant le Grand-Duché de Finlande, sous administration russe.

Le maréchal français Jean-Baptiste Bernadotte est élu héritier du trône puis roi de Suède sous le nom de Charles XIV Jean de Suède. Sa dynastie règne toujours sur la Suède. Le reste du XIXe siècle et le début du XXe siècle, jusqu'en 1917 où le parlementarisme sort définitivement vainqueur, signifient un transfert lent du pouvoir du roi vers le Riksdag.

L’histoire contemporaine de la Suède est remarquablement pacifique, la dernière guerre connue par le pays ayant été une campagne menée contre la Norvège en 1814, à l’issue de laquelle une union des deux couronnes fut établie, à domination suédoise. Elle fut dissoute en 1905 lorsque la Norvège déclara son indépendance, sans entrainer de conflit.

La Suède est parvenue à conserver sa neutralité pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, à l’exception notable du soutien logistique et militaire apporté à la Finlande lors de la tentative d’invasion soviétique de 1939 - 1940. Suite à l'échec de l'instauration d'une union de défense scandinave, le pays persiste dans sa politique de neutralité au cours de la guerre froide et n’est jusqu’à aujourd’hui membre d’aucun traité d’alliance militaire. La Suède adhère toutefois à l’Union européenne en 1995.

Repère géographique.png Repères géographiques

La Royaume de Suède ou Suède.

Découpage administratif

Les provinces historiques (Landskap)

Jusqu’aux réformes administratives de 1634, la Suède était divisée en 25 provinces, dites « provinces historiques » (Landskap en suédois).

Au Moyen Âge les provinces étaient des entités importantes au niveau administratif. Chaque nouveau roi devait être reconnu dans toutes les provinces. Ces provinces ont gardé, jusqu'au XIVe siècle, leur propre législation.

Les comtés (Län)

Les 21 comtés suédois

Les comtés (län en suédois) furent institués en 1634 à l’initiative du chancelier Axel Oxenstierna en vue de l’édification d’une administration moderne. Bien que fortement inspirés des provinces préexistantes, les comtés ont des frontières souvent différentes.

La Suède est divisée en 21 comtés :

  • AB - Stockholm
  • C - Uppsala
  • D - Södermanland (« Sudermanie » dans certains textes historiques français)
  • E - Östergötland (« Ostrogothie » dans certains textes historiques français)
  • F - Jönköping
  • G - Kronoberg
  • H - Kalmar
  • I - Gotland (voir aussi Île de Gotland)
  • K - Blekinge
  • M - Skåne (Scanie en Français)
  • N - Halland
  • O - Västra Götaland
  • S - Värmland (écrit "Vermland" dans certains textes français)
  • T - Örebro
  • U - Västmanland
  • W - Dalarna (Dalécarlie en Français)
  • X - Gävleborg
  • Y - Västernorrland (Norrland de l'ouest en Français)
  • Z - Jämtland
  • AC - Västerbotten (Botnie occidentale en Français)
  • BD - Norrbotten (Botnie du Nord en Français)

Les communes (kommun)

Les comtés sont divisés en communes (kommun), qui représentent l'échelon local du gouvernement en Suède. On dénombre 290 communes en 2009.

Les paroisses (socken ou församling)

La Suède compte 2 512 paroisses (ancienne appellation : Socken ; nouveau nom : Församling) en 2009. Depuis leur apparition, au XIIe siècle, les paroisses ont été le lieux de rattachement de la population et ont constitué plus tard l'unité de lieux du système d'archives Suédois.

Tableau des 21 comtés

Comté Suédois Population
(2002)
Superficie
km²
Capitale
Blekinge Blekinge län 151 436 3 055 Karlskrona
Dalarna Dalarnes län 275 711 30 404 Gong
Gävleborg Gävleborgs län 275 653 19 756 Gävle
Gotland Gotlands län 57 297 3 184 Visby
Halland Hallands län 288 859 5 720 Halmstad
Jämtland Jämtlands län 127 020 54 100 Östersund
Jönköping Jönköpings län 331 539 11 253 Jönköping
Kalmar Kalmar län 233 776 11 694 Kalmar
Kronoberg Kronobergs län 179 635 9 429 Växjö
Norrbotten Norrbottens län 251 886 106 012 Luleå
Örebro Örebro län 275 030 9 343 Örebro
Östergötland Östergötlands län 417 966 11 646 Linköping
Skåne Skåne län 1 184 500 11 369 Malmö
Södermanland Södermanlands län 263 099 6 607 Nyköping
Stockholm Stockholms län 1 918 104 6 789 Stockholm
Uppsala Uppsala län 319 925 7 206 Uppsala
Värmland Värmlands län 273 489 19 388 Karlstad
Västerbotten Västerbottens län 257 581 59 284 Umeå
Västernorrland Västernorrlands län 243 978 23 107 Härnösand
Västmanland Västmanlands län 248 489 6 614 Västerås
Västra Götaland Västra Götaland län 1 538 284 25 389 Göteborg
21 comtés 9 113 257 441 370

Patrimoine.png Patrimoine

Biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Patrimoine culturel

  • Arc géodésique de Struve (2005)
  • Birka et Hovgården (1993)
  • Domaine royal de Drottningholm (1991)
  • Fermes décorées de Hälsingland (2012)
  • Forges d'Engelsberg (1993)
  • Gravures rupestres de Tanum (1994)
  • Paysage agricole du sud d’Öland (2000)
  • Port naval de Karlskrona (1998)
  • Skogskyrkogården (1994)
  • Station radio Varberg (2004)
  • Village-église de Gammelstad, Luleå (1996)
  • Ville hanséatique de Visby (1995)
  • Zone d'exploitation minière de la grande montagne de cuivre de Falun (2001)

Patrimoine naturel

  • Haute Côte / Archipel de Kvarken (2000)

Patrimoine mixte

  • Région de Laponie (1996)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Les 28 pays de l'Union européenne (UE) - (Rg) = Recherche généalogique

Allemagne (DE) (Rg)Belgique (BE) (Rg)Bulgarie (BG) • Chypre (CY) • Croatie (HR) • Danemark (DK) • Espagne (ES) (Rg)Estonie (EE) • Finlande (FI) • France (FR) • Grèce (EL) • Hongrie (HU) • Irlande (IR) • Italie (IT) (Rg)Lettonie (LV) • Lituanie (LT) • Luxembourg (LU) • Malte (MT) (Rg)Pays-Bas (NL) (Rg)Pologne (PL) (Rg)Portugal (PT) (Rg)République d'Autriche (AT) (Rg)République tchèque (CZ) • Roumanie (RO) • Royaume-Uni (UK) (Rg)Slovaquie (SK) • Slovénie (SI) • Suède (S) (Rg)