Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Edouard Tirel de La Martinière

54 octets ajoutés, 21 juillet 2012 à 13:29
aucun résumé de modification
== Biographie==
[[Image:TireldeLaMartiniere-Edouard.png|250px|right]]
Fit {{refl|1}} ses études de droit à Paris, fut, en 1870, lauréat de la faculté, et au moment de la guerre, s’engagea dans les gardes mobiles de la Manche où il fut nommé capitaine. Docteur en droit après la guerre, il entra au Conseil d’Etat en février 1873, ayant été reçu auditeur au concours, le 6° sur 20. Nommé deux mois après (avril), chef du cabinet du sous-secrétaire d’Etat au ministère de l’Intérieur, il passa bientôt chef-adjoint du cabinet du Ministre, chargé de la direction du personnel, et échangea ces fonctions, le 16 avril 1874, contre celles de chef de cabinet du vice-président du Conseil des Ministres. Rentré au Conseil d’Etat en mars 1875, il devint en 1877, substitut du procureur de la république près le tribunal de la Seine, jusqu’à sa révocation (juillet 1879). Nommé peu après, maire de Vindefontaine (Manche), puis président du Comice agricole de La Haye-du-Puits et de Lessay, il se porta candidat à la députation aux élections du 4 octobre 1885, sur la liste conservatrice de la Manche, et fut élu, le 2° sur 8, par 58 067 sur 109 795 votants et 139 724 inscrits. Il prit place au centre droit, combattit la politique intérieure et extérieure des ministres républicains, se prononça contre l’expulsion des princes, et dans la dernière session, contre le rétablissement du scrutin d’arrondissement (11 février 1889 pour l’ajournement indéfini de la révision de la constitution, contre les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes, contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, contre les poursuites, contre le général Boulanger.
27 587
modifications

Menu de navigation