Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paulette BRISEPIERRE

75 octets ajoutés, 2 janvier
aucun résumé de modification
<br>
Paulette BRISEPIERRE, aussi connue à [[Maroc_-_Marrakech|Marrakech]] (Maroc) sous le nom de « Madame BRISEPIERRE de la FONTAINE » ou « Madame de la FONTAINE », embrasse une femme politique française ayant embrassé une carrière politique de grande importance débutant en 1968 et se terminant en 2008. Paulette BRISEPIERRE fut, entre autres, sénatrice représentant les Français établis hors de France, de 1989 à 2008. En 1989, elle devint la première femme sénatrice des Français établis hors de France.
<br>
Au décès de son époux, elle prend la tête des sociétés de son mari dont les activités consistaient à produire et à exporter des fruits. Suite à la décision du Maroc en 1966 de nationaliser les sociétés (Décret de marocanisation), Paulette BRISEPIERRE crée l’association « L’union des Français de Marrakech ». Cette association a pour but, entre autres, d’obtenir des indemnisations de la part du gouvernement marocain. Ce sera le point de départ d’une carrière politique prestigieuse. Elle sera élue au Conseil supérieur des Français à l’étranger en 1968.
Madame BRISEPIERRE jouit d’une grande estime de la part des Français établis à à [[Maroc_-_Marrakech|Marrakech]] (Maroc)dont elle était proche, toujours à leur écoute.
Fortement impliquée dans les dossiers, travailleuse infatigable, femme de conviction, dotée d’un savoir exceptionnel, Paulette BRISEPIERRE a consacré sa vie au service des relations franco-marocaines, au service de la France. Paulette BRISEPIERRE occupe des postes importants.
38 899
modifications

Menu de navigation