Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Prudhomme de la Boussinière

208 octets ajoutés, 13 septembre 2019 à 23:41
m
Noblesse
* Régis Valette dans ''Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle'' mentionne cette famille originaire du Maine et avec pour principe de noblesse : "secrétaire du roi [[1782]]-[[1790]]"<ref>Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, Editions Robert Laffont, page 259.</ref>.
* Alain Texier, docteur en droit et expert de la noblesse classe l'office de secrétaire du roi dans les "charges donnant la noblesse héréditaire sous condition de ne pas se démettre de sa charge avant 20 ans d'exercice". Selon lui « Le titre d’écuyer héréditaire dans ces familles le 23 juin 1790 a été rétabli avec son hérédité au profit des officiers et des descendants mâles par les chartes de 1814 et 1830. ».<ref>Alain Texier ''"Qu'est-ce que la noblesse?"'' Tallandier 1995</ref>
* F de Saint-Simon dans le ''Dictionnaire de la noblesse française'' écrit : "Anobli en [[1655]], révoqué en [[1664]], réanobli en [[1699]]; déroge au XVIIIe siècle, noblesse inachevée par suite d'une charge de secrétaire du roi à la fin du XVIIIe siècle, anobli pour une branche éteinte le 16 avril [[1825]]."<ref>F. de Saint-Simon, ''Dictionnaire de la noblesse française'', 1975.</ref>.
* Pierre-Marie Dioudonnat dans ''Le simili nobiliaire français'' écrit : "Anoblie en [[1655]], anoblissement révoqué en [[1664]]. Rétablie dans sa noblesse en [[1699]]. René Jean François Prudhomme de la Boussinière (1738-1800) est pourvu en [[1782]] de la charge de secrétaire de conseiller secrétaire du roi en la chancellerie établie près le parlement de Grenoble. La Révolution laisse cette fois la famille en état de noblesse inachevée. Le secrétaire du roi laisse deux fils. Le cadet Jacques François né en 1773, poursuit la descendance. L'aîné est anobli par lettres patentes du 16 avril [[1825]]. Il a deux fils : le premier mourra sans postérité en 1885, tandis que le second décédé en 1886 laissera un fils naturel reconnu"<ref name="Dioudonnat">Pierre-Marie Dioudonnat, ''Le Simili-nobiliaire français'', éditions Sedopols, 2002, page 442.</ref>
570
modifications

Menu de navigation