Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Prudhomme de la Boussinière

17 octets supprimés, 13 septembre 2019 à 13:50
m
aucun résumé de modification
Lors de son anoblissement en 1825 René-Jean-François Prudhomme de la Boussinière ( de la branche ainée éteinte) se vit concéder les armoiries « d’azur à deux épées d’argent montées d’or posées en sautoir; au chef d’argent, chargé de trois merlettes de sable »<ref>[https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k11721009/f454.image Albert Révérend, Les familles titrées et anoblies au XIXe siècle : titres, anoblissements et pairies de la Restauration, 1814-1830. Tome 5, 1905, page 438.]</ref>, armes identiques à celles accordées à Charles Prudhomme, contrôleur des guerres en Touraine, lors de son anoblissement en janvier 1655<ref>[https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56137536/f110.image.r=PRUDHOMME%20MESLAY ''Revue historique et archéologique du Maine'', 1933, pages 109-110.]</ref> qui donna famille Prudhomme de Meslay éteinte.
Selon Claude Drigon de Magny "En 1666, Guillaume de Prudhomme, quatrième fils de Charles de Prudhomme de Meslay, s'établit à la Verrerie du Plessis, près Mareil en Champagne, et fut la souche des Prudhomme de la Boussinière, seigneurs des paroisses de Brains, Saint-Christophe et autres lieux" <ref>[https://books.google.fr/books?id=a8luUIW-UggC&pg=PA147&lpg=PA147&dq=famille+de+prudhomme+noblesse&source=bl&ots=h7TL-SiwWF&sig=ACfU3U0Y-JxDBTwkI0h6bdxDG7L3xTeVag&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjQ_ryYt8bkAhVD2KQKHb50DCQQ6AEwEHoECAkQAQ#v=onepage&q=famille%20de%20prudhomme%20noblesse&f=false Claude Drigon de Magny ''Deuxième registre du livre d'or de la noblesse de France'', 1845, page 147.]<nowiki></ref></nowiki>.
== Généalogie ==
794
modifications

Menu de navigation