Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Belgique - Etikhove

2 045 octets ajoutés, 2 juin 2019 à 18:36
Les Protestants : Quelques précisions sur la communauté protestante d'Etikhove.
==== Les Protestants ====
Un registre A savoir aussi : il n'est pas impossible que le généalogiste se découvre des ancêtres protestant à Etikhove. En effet, depuis l'époque de baptêmes protestants (la Réforme, au XVIe siècle, il y avait dans la région de [[1756]] Renaix et Audenarde, sept petites communautés protestantes. Ces communautés étaient appelées "l'Olivier flamand" ou parfois, plus rarement "le Mont-des-Oliviers flamand", c'est-à [[1764]]) a -dire les églises sous la Croix en pays flamand. Ce nom leur aurait été publié donné par Louis de Nassau. Ces communautés protestantes étaient situées dans les villages d'Etikhove, Mater, Melden, Nukerke, Wijlegem, ainsi qu'à Audenarde et à Hoorebeke-Sainte-Marie même. Dans la seconde partie du XVIIIe siècle, subsistaient seules les communautés protestantes de Matere, Etikhove et Hoorebeke-Sainte-Marie. Cette dernière communauté à Hoorebeke existe toujours aujourd'hui. On trouvera dans la revue du VVF-Vlaamse ArdennenSCGD, "L'Intermédiaire des Généalogistes", 1960, pages 129 à 131, par Paul De Zuttere, un article sur la généalogie du pasteur Christian H. Vent, qui fut le président du Consistoire de l'Eglise évangélique française et allemande de Bruxelles et premier chapelain du roi Léopold Ier. Ce dernier, on le sait, n° 20n'était pas catholique mais luthérien. Dans l'article de l'Intermédiaire, l'auteur expose que semblent perdus les sept volumes de procès-verbaux manuscrits intitulés Registrum en [[1999]]de memoriael angaende de bedienige der kerckendienst in de heymelicke Kercken van Vlaederen qui furent confiés au pasteur Vent, et dont le reçu figure dans les archives de l'église protestante d'Hoorebeke-Sainte-Marie. Ces registres auraient été d'un immense intérêt pour l'Histoire du Protestantisme dans la région des Ardennes flamandes.
On notera cependant qu'un registre de baptêmes protestants, de [[1756]] à [[1764]], a été publié dans la revue du VVF-Vlaamse Ardennen, n° 20, en [[1999]]. L'ouvrage, en néerlandais, d'Edgard Van Droogenbroeck, publié en [[2014]] par le cercle d'histoire Businarias, et intitulé "''Kroniek van de in [[1913]] verdwenen protestantse gemeente te Etikhove''" ("Chronique de la commune protestante d'Etikhove disparue en [[1913]]") cite toutes les familles de ''"Gueux" '' d'Etikhove mentionnées dans des archives, et donne des précisions généalogiques (naissance, mariage, décès) sur les membres protestants de ces familles.
Les noms de ces familles sont les suivants : Becaert, Blommaert, De Groote, De Jonge, De Lepelaar, De Potter, De Schepper, Gosseij, Lodens, Pijke, Speliers, Van Cauwenberghe, Van den Driessche, Van der Haegen, Van Kerkhove, Van Maelsaeke, Verklijen, Walraet.
L'on se reportera dès lors à l'ouvrage sus-mentionné pour plus de précisions sur les membres de ces familles. Ce qu'il est intéressant de noter, c'est qu'évidemment, beaucoup de protestants épousaient des personnes de la même confession qu'eux. Dès lors, il est parfois utile de suivre ces mariages dans les villages environnants pour établir leur génénalogie.
==== Un registre de rentes ====
2 930
modifications

Menu de navigation