Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

55545 - Verdun

2 896 octets ajoutés, 21 octobre 2006 à 19:27
aucun résumé de modification
}}
== Histoire de la commune ==
 
Si Verdun a acquis une réputation mondiale au lendemain de la terrible Bataille qui s’est déroulée sur son sol en 1916, son histoire mouvementée trouve ses origines dans les temps les plus reculés, à l’âge de la pierre taillée (paléolithique : la présence humaine dans la région date de 300 à 400 000 ans). Le Musée de la Princerie en a conservé les vestiges : pointes de flèches et outils de silex. De sa situation sur un éperon rocheux dominant le fleuve, provient le nom celte de Verdun signifiant la forteresse (dunum) qui surveille le passage sur une rivière (vir ?). Oppidum celte puis castrum romain, après l’invasion des Gaules, Verdun sera évangélisée au IVème siècle et deviendra Evêché.
Ainsi dès ses origines, l’histoire de Verdun se confond avec les grands mouvements de civilisation européens. C’est d’ailleurs ici en 843 que sera signé le traité qui dessine les contours de l’Europe moderne. Le traité de Verdun, signé par les petits-fils de l’empereur Charlemagne, consacre la partition de l’empire en trois états distincts : la Francie, la Lotharingie et la Germanie. Verdun est d’abord rattachée à la Lotharingie (d’où la Lorraine tire son nom) puis, et pour 5 siècles, au Saint Empire Romain Germanique. Toutefois, Verdun, qui jouit d’une grande autonomie, conserve la langue romane. Au XVIème siècle, le Royaume de France annexe les Trois-Évêchés (Metz, Toul et Verdun). Henri II entre dans Verdun le 12 juin 1552. Cette situation est entérinée par les traités de Westphalie en 1648. La vie de la Cité connaîtra encore bien des épisodes marquants pendant la révolution, quand le gouverneur Beaurepaire choisira le suicide plutot que la reddition, sous l’empire et durant la guerre de 1870. En 1916, la bataille la plus meurtrière que l’humanité ait connue causera la mort de plus de 300 000 militaires français et allemands.
Verdun fut donc, de tout temps, une terre à défendre.
 
La cathédrale Les nombreuses fortifications qui enserrent Verdun témoignent de cette vocation militaire. Attila, Clovis, des rois de France, des souverains germaniques, firent le siège de Verdun. Mais cette position stratégique à proximité des frontières, au bord du fleuve Meuse, facilita aussi son rayonnement commercial et culturel. Au Moyen-Age, les marchands verdunois étaient connus dans l’Europe entière. Par le port de Verdun transitaient les marchandises entre l’Europe du Nord et l’Europe du Sud. La vie quotidienne de la cité s’organisait le long des canaux et autour des marchés. Sa vie spirituelle émanait des communautés religieuses installées dans la cité de l’Evêque. De nombreux édifices, dont la Cathédrale millénaire, rappellent cette vie intellectuelle intense.
 
* [http://www.ville-verdun.fr/-Verdun-2000-ans-d-histoire-.html Source]
 
== Repères géographiques ==
== Illustrations, photos anciennes ==
13 162
modifications

Menu de navigation