Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Connaître ses ancêtres

3 057 octets ajoutés, 12 septembre 2005 à 09:44
aucun résumé de modification
<br style="clear:both;">
== La vie quotidienne de nos ancêtres ==
==== Le caractère ====
Quoi de plus improbable ou difficile à appréhender ? Aucun document administratif ne pourra donner une idée du caractère de nos ancêtres, tout au plus pouvont nous appréhender son degré d'éducation, au travers de la signature (ne sait pas signer, signe de façon hésitante, signe de façon assurée) ou de la profession (un notaire sera allé à l'école, c'est moins sûr pour un manouvrier !).<br>Il faudra donc nous tourner vers d'autres sources, plus lacunaires : les documents rédigés par la personne elle-même en l'occurrence, ou plutôt ceux dans lesquels elle exprime sa volonté et sa personnalité : les testaments notamment. Plus rarement, on pourra dénicher des informations surprenantes et qui témoignent directement d'un trait de caractère d'un individu.<br>Exemple : Anthoine Mouret, bourgeois de Paris, né dans le premier quart du XVIème siècle, possède une auberge dont l'enseigne est la "Pique Hardye". Ce jeu de mots ne peut pas être un hasard, et en sus d'orienter le généalogiste sur une origine possible de la famille (confirmée par le [http://geopatronyme.org geopatronyme]), il indique manifestement l'humour d'Anthoine Mouret, humour que l'on ne peut en aucun cas percevoir au travers de documents officiels. ==== La santé de nos ancêtres ====
* [[Les épidémies de pestes des temps modernes]]
==== Que mangeaient nos ancêtres ? La nourriture ====
Liens utiles :
==== Les fêtes et jours fériés ====
* '''Histoire du dimanche de 1700 à nos jours''', par Robert Beck, Editions Ouvrières, 1997, 383 pages.
====== Noël ======
==== Les autres événements ==== ==== Autres événements =Les baptêmes de cloches =====Les baptêmes de cloches, ou de [[Croix monumentales|croix monumentales]] étaient toujours un événement dans les villages. Y étaient convié les autorités ecclésiastiques, les seigneurs du lieu, et toute la population du village.<br>Ces baptêmes de cloches sont rares, mais on en trouve généralement la mention dans les registres paroissiaux.
Le baptême d'une cloche, d'une [[Croix monumentales|croix monumentales]] était toujours un événement dans les villages.
==== Le climat ====
 
Les dépouillements exaustifs des registres paroissiaux permettent parfois, au même titre que les épidémies et autres fléaux, d'appréhender le climat que connaissait la paroisse. Là encore c'est avec la multiplicité soudaine du nombre de décès, surtout chez les nouveaux-nés et les enfants, que l'on peut imaginer les conditions météo. Evidemment, ce sera souvent en hiver l'augmentation des décès étant proportionnelle à la dureté des conditions météo (le ''grand hyver'' de 1709) en est un exemple criant.
 
De sus, certains curés, désireux de témoigner des événements qui marquent la vie de leur paroissiens, indiquent parfois entre deux actes ce qui s'est passé dans la commune.
 
Ainsi, en 1735 à Saint-Hilaire-du-Bois en Vendée, le curé écrit :''en 1735, il s'est élevé des tempetes de vents inoüies, et comme on n'en avoit jamais vû de mémoire d'hommes. Cela à arrivé à deux différentes fois. On à vû dans ces temps furieux un nombre presque inombrables de vaisseaux brisés sur la mer. On à vû au milieu de ces tristes débris une quantité prodigieuse d'hommes noÿés et on ne sauroit conter les maisons et les arbres qui ont été renversés par les tempêtes.''<br>
''En 1734 et 1735, on à vû aussi dans cette paroisse la chose la plus surprenante, qui ait jamais arrivé: qui est que en 14 mois il est mort icy quatre personnes de mort subite et sans sacrement.''
Utilisateur anonyme

Menu de navigation