Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

68316 - Soultzbach-les-Bains

592 octets supprimés, 18 décembre 2017 à 22:07
2 photos et remaniement des généralités historiques
|Superficie= 706
|Pointculminant= 899 m
|nomHabitants=Soultzbachois, Soultzbachoises
|Densité= 85,26
|Altitude=Mini: 306 m
* Soultzbach-les-Bains
==== Généralités historiques ====* Cité Dans les archives, le village est cité pour la première fois en [[1211 (]] sous la forme "Sulcebach" : de "Sulz," : = source salée, et "Bach" : = ruisseau). * Soultzbach est un village de défrichement tardif, mais qui connut connait un développement rapide. Les seigneurs de Hattstatt le fortifièrent en [[1275]] ; il devint une ville, dont ils firent hommage au duc de Lorraine en [[1294]], contre argent comptant. Ils y possédaient aussi un château dès le {{XIIIe siècle}}.* Après leur extinction en [[1585]], leurs héritiers, les Schauenburg, transformèrent le château en hôtel de bains. Les bains de Soultzbach, lancés vers [[1615]], furent très appréciés au {{XVIIe siècle}} et au {{XVIIIe siècle}} par la haute société européenne comme lieu de cure et de loisirs. Près de la limite des bans de Soultzbach et de Gueberschwihr, le château de Schrankenfels a été bâti au début du XIII{{e}} siècle par les seigneurs de [[68111 - Gueberschwihr|Gueberschwihr. Au {{XIVe siècle}}, il était aux Hattstatt ; au {{XVe siècle}} il était déjà en ruine.  ==== Le tourbillon de l'histoire ====* On retrouve les premières traces écrites de l’existence du village dans les archives dès [[1211]].<br>
: Durant tout le Moyen-Âge, la basse vallée de [[68226 - Munster|Munster]] est l’enjeu de puissantes rivalités entre les grandes familles nobles de la région (les Girsberg, les Hattstatt et les Ribeaupierre) ainsi que des Ducs de Lorraine qui possédaient la moitié de Soultzbach. Le village est également au centre du conflit opposant, au {{XIIIe siècle}}, les princes-évêques de [[67482 - Strasbourg|Strasbourg]] à la famille impériale des Hohenstaufen.
[[Fichier:68316 - Soultzbach-Bains_Château.jpg|thumb|left|300px|Ancien château des Hattstatt, restauré, devenu maison de retraite Sainte-Anne.<br><small>''Photo A. Viala Balp''</small>]]* La dynastie prédominante à Soultzbach est celle des '''Hattstatt''' dont le château d’origine, le Haut-Hattstatt, est situé dans la montagne entre Soultzbach et Gueberschwihr.<br>: Dès [[1250]], ils s’assurent des biens de l’abbaye de Marbach située à proximité et . En [[1275]] ils font entourer le village d’une enceinte fortifiée avec des fossés remplis par l’eau du Krebsbach, et y érigent un château en [[1289]] (mentionné sous le nom de « huz Sulzbach ». Le village devient alors une ville, dont ils font hommage au duc de Lorraine en [[12751294]], contre argent comptant.[[Fichier: En 68316 - Soultzbach-bains_Château_Oriel.jpg|thumb|right|130px|Oriel du château]]* Le château était alors encastré dans l’angle nord-ouest des fortifications, à l’endroit le plus exposé aux assaillants. Son oriel<ref>Fenêtre en encorbellement faisant saillie sur la façade</ref> se trouvait au-dessus de la porte d’entrée protégée par un pont-levis dont l’emplacement des solives est encore visible. À l’intérieur de la cour, la façade porte les armes des Hattstatt.* De multiples péripéties ont marqué la vie du château au {{XIVe siècle}} et au {{XVe siècle}}. Il révèle ainsi la succession des influences dans la vallée de la Fecht.{{Clr}} * '''Propriété des Hattstatt''' de [[1275]] à [[15041585]]avec de nombreuses interruptions. Le plus célèbre d’entre eux, '''Jacques de Hattsatt s’installe à Soultzbach Hattstatt''', s’y installe avec son épouse en [[1504]] avec son épouse Marguerite de Rathsamhausen.<br>
: En [[1505]], il promulgue des décrets et un sévère règlement de police qui entraîneront une révolte des habitants de Soultzbach en [[1514]]. L’affaire est portée devant l’empereur et un accord sera finalement trouvé, imposant des concessions aux deux parties.
: Jacques et Marguerite sont aussi à l'initiative de l'agrandissement du chœur de l'église, et les généreux donateurs de la custode.<br>
{{Clr}}
* '''Nicolas de Hattstatt''', illustre guerrier, séjourna souvent à Soultzbach entre deux campagnes militaires. Il mourut sans descendance en [[1585]] et avec lui s’achève la lignée.
* En '''Propriété des Schauenberg''': Après l'extinction des Hasttatt en [[16031585]], les barons de Schauenbourg prirent la succession des Hattstatt en héritant Schauenburg héritent du villageen [[1603]], du château et de la source. Les bains de Soultzbach, lancés vers [[1615]], furent très appréciés au {{XVIIe siècle}} et au {{XVIIIe siècle}} par la haute société européenne comme lieu de cure et de loisirs. Près de la limite des bans de Soultzbach et de Gueberschwihr, le château de Schrankenfels a été bâti au début du XIII{{e}} siècle par les seigneurs de [[68111 - Gueberschwihr|Gueberschwihr]]. Au {{XIVe siècle}}, il était aux Hattstatt ; au {{XVe siècle}} il était déjà en ruine.
* Les armes '''La roue tourne'''* Au cours de son existence, le château a subi de nombreuses transformations. Après les Schauenberg, en [[1615]] le château est transformé en hôtel pour les curistes. Ce sera sa fonction pendant de nombreuses années, notamment après la découverte de Soultzbach ont été créées par la Commission Héraldique Source du Haut Rhin Château, qui fera de la propriété une station balnéaire complète.<br> * Souvent convoité par les seigneurs locaux, avides de conquête et adoptées par de pouvoir, le Conseil Municipal village a connu une histoire mouvementée. Jugez-en plutôt : au {{XVIe siècle}} et au {{XVIIe siècle}}, cinq fois encore il sera donné, repris, vendu et même prêté en 1965gage !* Au début du {{XXe siècle}}, le château est acheté par la Congrégation des Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé pour devenir leur maison de repos et de retraite dédiée à sainte Anne. Elles reprennent * Si au cours de la Première Guerre Mondiale Soultzbach a connu peu de combats, il constitua cependant une position stratégique de première importance pour les armoiries successives troupes allemandes. La commune a vu s’installer à proximité un camp de pionniers, une voie ferrée et un téléphérique destinés à alimenter en bois, vivres et munitions les soldats du front des Hattstatt Vosges, et des Schauenbourgmême un canon de 420 pour bombarder le Col de la Schlucht et l’Hôtel de l’Altenberg au cours de l’année [[1915]].* Pendant la seconde Guerre Mondiale, il servira d’infirmerie militaire allemande et de refuge pour la population du village.''(Source : [http://www.soultzbach. com/ Site de la Mairie])''
==== Une position convoitée ====* De tous temps, la position géographique de Soultzbach a étroitement mêlé le village aux faits militaires de la région. En [[1275]], la cité est entourée de remparts, et de fossés remplis par l’eau du Krebsbach, ce qui permettra au village de se défendre contre ses assaillants.<br>: Souvent convoité par les seigneurs locaux, avides de conquête et de pouvoir, le village a connu une histoire mouvementée. Jugez-en plutôt : au {{XVIe siècle}} et au {{XVIIe siècle}}, cinq fois encore il sera donné, repris, vendu et même prêté en gage !* Si au cours de la Première Guerre Mondiale Soultzbach a connu peu de combats, il constitua cependant une position stratégique de première importance pour les troupes allemandes.<br>: La commune a vu s’installer à proximité un camp de pionniers, une voie ferrée et un téléphérique destinés à alimenter en bois, vivres et munitions les soldats du front des Vosges, et même un canon de 420 pour bombarder le Col de la Schlucht et l’Hôtel de l’Altenberg au cours de l’année [[1915]]. ==== Une ville d'eau ====
* L’eau a apporté charme et bien-être au village grâce à ses sources thermales et ses fontaines, symboles de vie et d’échanges sociaux. L’eau de Soultzbach est une eau bicarbonatée mixte, alcalinisante, diurétique et reconstituante. Légèrement gazeuse et d’un goût agréable, elle est particulièrement recommandée dans les cas d’anémie, de manque d’appétit ou de troubles de la digestion.
* La légende attribue à Blaeschen, gourmande génisse du jeune Frantz, la découverte de la principale '''source thermale de Soultzbach''' en [[1603]].<br>
{{Clr}}
==== La vie au château ====
* Le château de Soultzbach, construit par la famille des Hattstatt, est mentionné pour la première fois en [[1289]] sous le nom de « huz Sulzbach ».
: Il était alors encastré dans l’angle nord-ouest des fortifications qui entourent le village, à l’endroit le plus exposé aux assaillants. Son oriel<ref>Fenêtre en encorbellement faisant saillie sur la façade</ref> se trouvait au-dessus de la porte d’entrée protégée par un pont-levis dont l’emplacement des solives est encore visible. À l’intérieur de la cour, la façade porte les armes des Hattstatt.
 
* De multiples péripéties ont marqué la vie du château au {{XIVe siècle}} et au {{XVe siècle}}. Il révèle ainsi la succession des influences dans la vallée de la Fecht. Il sera la propriété des Hattstatt de [[1275]] à [[1585]] avec de nombreuses interruptions. Le plus célèbre d’entre eux, Jacques de Hattstatt, s’y installe avec son épouse en [[1504]]. Ils y passeront la majeure partie de leur existence et seront enterrés dans l’église du village où se trouve encore leur beau gisant.<br>
: Au cours de son existence, le château a subi de nombreuses transformations. Ainsi, la famille des Schauenbourg cesse d’y habiter en [[1615]] pour le transformer en hôtel pour les curistes. Ce sera sa fonction pendant de nombreuses années, notamment après la découverte de la Source du Château, qui fera de la propriété une station balnéaire complète.<br>
: Au début du {{XXe siècle}}, le château est acheté par la Congrégation des Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé pour devenir leur maison de repos et de retraite dédiée à sainte Anne.<br>
: Enfin, pendant la Première Guerre Mondiale, il servira d’infirmerie militaire allemande et de refuge pour la population du village.
''(Source : [http://www.soultzbach.com/ Site de la Mairie])''
==== Lieux de culte ====
=== Héraldique ===
* Les armes de Soultzbach ont été créées par la Commission Héraldique du Haut Rhin et adoptées par le Conseil Municipal en 1965. Elles reprennent les armoiries successives des Hattstatt et des Schauenbourg.
* De gueules à la bordure nébulée d'azur et d'argent, au sautoir d'or brochant sur le tout.
22 543
modifications

Menu de navigation