Section d'Infirmiers Militaires - 1914-1918

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Présentation

Une SIM (Section d'Infirmiers Militaires) est une sorte de base arrière géante en ZI (Zone de l'Intérieur) constituée dans chaque Région pour approvisionner le SS (Service de Santé) en personnels (infirmiers, médecins, pharmaciens, etc) lors de la mobilisation et compléter ensuite au fur et à mesure des besoins les unités du SS (Service de Santé) en ZA (Zone des Armées).

Historique

L’organisation des 25 sections d’infirmiers militaires (SIM), mise en place depuis 1862, a pour but de fournir au service de santé militaire qui les emplois des infirmiers aptes à être employés aux écritures, ceux capables de remplir les fonctions d’infirmiers de visite et des infirmiers d’exploitation chargés des détails intérieurs des établissements auxquels ils sont attachés (vaguemestre, magasin, entretien, perruquier, etc.).

Formation des Infirmiers du SIM

Ces infirmiers sont recrutés parmi les soldats sachant lire et écrire et n’ayant subi aucune condamnation.

L’instruction technique des infirmiers des SIM est à la fois théorique et pratique. Elle est donnée avec l’instruction professionnelle (peloton d’instruction) et concerne plus particulièrement la 2ème partie du manuel relative à :

  • la tenue des cahiers de visite et à l’établissement des bons et des relevés des prescriptions ;
  • l’hygiène hospitalière, à l’asepsie et à l’antisepsie ;
  • la petite chirurgie, à l’hydrothérapie et aux bandages.

L’instruction militaire se décompose en trois temps, à savoir le peloton d’instruction d’une durée de six semaines, celle professionnelle commune à l’ensemble des personnels d’une SIM et le peloton spécial d’instruction technique d’une durée de trois mois.

Le parcours d'un Infirmiers militaires du SIM

Une Section d'Infirmiers Militaires (SIM) ne fonctionne pas en unité constituée; pas de Journaux des marches et opérations (JMO).

Ses membres sont répartis dans diverses Formations Sanitaires (FS) ; pour connaître le parcours de l'un d'eux il faut donc connaître à quelle Formation Sanitaire (FS) il était affecté.

L’infirmier militaire est contraint de participer au transport des blessés. Il monte en 1ère ligne.

Tout au long de la chaîne d’évacuation la présence des infirmiers des SIM est rapportée.

Les citations reçues par les infirmiers au cours de la Guerre pointent et distinguent les soins lors du relevage des blessés.

Le parcours d'un homme appartenant à une SIM est un des plus difficile à établir.

Le parcours de Alphonse Félicien Delphin DAVAL
Né le 6 juillet 1889 (samedi) - Raddon, , Haute Saône, Franche-Comté, France
Décédé le 21 avril 1983 (jeudi) - Besançon, , Doubs, Franche-Comté, France , à l’âge de 93 ans
  • 20e section d'infirmiers militaires (20e SIM) ,
  • 13e section d'infirmiers militaires (13e SIM) ,
  • 24e section d'infirmiers militaires (24e SIM) ,
  • 12e section d'infirmiers militaires (12e SIM) ,
  • 15e section d'infirmiers militaires (15e SIM)

Section d'Infirmiers Militaires

Sections d'Infirmiers Militaires - 1914-1918

Choix de la section : 1re2e3e4e5e6e7e8e9e10e11e12e13e14e15e16e17e18e • ... • (22e)23e


Voir aussi : Régiments d'Infanterie français (1914-1918) - Régiments d'Infanterie français (1939-1945)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Visuel sources.png Sources

  • Journaux des Unités - 1914-1918 - Ministère de la Défense
  • Fiches individuelles numérisées des militaires décédés guerre de 1914-1918 - Ministère de la Défense