Rémy Armand Alcide LECLERCQ

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher
Rémy Leclercq

Rémy Armand Alcide LECLERCQ, gardien de la paix, né le 28 septembre 1877 à Plachy-Buyon, décédé en novembre 1940 à Bacouel-sur-Selle (Somme)

  • Fils de Armand LECLERCQ, papetier, et de Henriette LEFEBVRE, ménagère
  • Epouse, à Bacouel-sur-Selle le 28 décembre 1901, Marie Françoise Claire FÉRON

Biographie

Etudes primaires à Bacouel-sur-Selle. Fut embauché dans une papeterie où travaillait son père puis entra dans une usine de tissage comme ourdisseur. Service militaire accompli au 72ème régiment d'infanterie d'Amiens (1898-1899). Mobilisé durant la guerre 1914-1918. Gardien de la paix à Paris à compter du 1er août 1918. Exerça sa fonction d'agent de la circulation à la porte Saint-Denis pendant plus de seize ans. Sa longue barbe fluviale, sa moustache et sa complaisance en firent une figure populaire et un personnage pittoresque de Paris. Il prit sa retraite en 1936 et se retira à Bacouel-sur-Selle pour s'adonner à ses passions : la peinture et la sculpture, le jardinage et la pêche à la truite...

Honneur et distinctions

Texte de sa citation : s'est porté volontairement au secours de goémoniers marins grièvement blessés par un obus. A contribué avec un sang froid un courage et un dévouement remarquables à les retirer des décombres sous lesquels ils étaient ensevelis.

  • Médaille d'honneur de la police municipale et rurale (J.O. 07/11/1933)

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Anecdote

L'insolation de l'agent Leclercq

  • Le petit journal 19/07/1928Victime de la chaleur, M. Leclercq, l'agent de la porte Saint-Denis meurt d'insolation
L'agent Leclercq, le populaire agent de la porte Saint-Denis est mort des suite d'une insolation contractée en service commandé. D'une amabilité très grande envers les piétons, il arrêtait d'un geste bien personnel les automobilistes. Sa longue barbe lui avait valu le surnom de Vercingétorix. C'est figure bien parisienne qui disparaît.
  • Le petit parisien 19/07/1928Une figure parisienne disparaît
M. Leclercq, le populaire agent de la porte Saint-Denis, est mort d'une insolation. L'agent Leclercq a succombé hier, à l'Hôtel-Dieu, aux suites d'une insolation contractée en service. C'était une des figures populaires de la capitale. Tous les Parisiens admiraient sa longue barbe rousse, applaudissaient au geste un peu théâtral par lequel il arrêtait der son bâton blanc, les files de voitures à la porte Saint-Denis. D'une courtoisie parfaite d'ailleurs, ayant fait plus que son devoir pendant la guerre, prêtant son concours à toutes les fêtes lorsque son service le lui permettait, il sera unanimement regretté. La preuve en est que, depuis sa maladie, ses remplaçants, chaque jour, étaient assaillis de demandes, chacun voulait savoir ce qui lui était survenu, s'étonnant de ne pas le trouver à son poste.
  • Le petit parisien 20/07/928L'agent Leclercq n'est pas mort
Il quittera bientôt l'hôpital. L'insolation qui a conduit l'agent Pierre Leclercq à l'Hôtel-Dieu n'a pas eu, fort heureusement, l'issue fatale, que nous avons annoncée hier, sur la foi d'une information erronée. Le populaire agent de la porte saint-Denis va bien mieux aux dernières nouvelles et quittera prochainement l'hôpital.Tous ses amis s'en réjouiront c'est-il-dire tous ceux qui passant en auto ou à pied sous la blanche férule de l'excellent homme, ont pu juger de la souriante aménité avec laquelle il remplissait ses fonctions, en un des points les plus encombrés de Paris.
  • Paris soir 20/07/1928L'agent leclercq - On le reverra à la porte Saint-Denis
On le croyait mort. Il y a quelques jours on savait qu'on avait dû le transporter à l'Hôtel-Dieu pour insolation contractée en canalisant les voitures et les autobus porte Saint-Denis. Vous avez deviné qu'il s'agissait de l'agent Leclercq, la plus belle barbe de Paris. Dame, demeurer des heures entières au soleil, vêtu de drap épais, coiffé d'un képi (sans compter le poids de la barbe), c'est beaucoup, même quand on a le courage et la conscience professionnelle de l'agent Leclercq, Fort heureusement, sa robuste constitution a repris le dessus. Et l'agent Leclercq va sortir de l'hôpital bientôt, et non pas les pieds devant. Nous le reverrons encore porte Saint-Denis, silhouette sympathique et bien parisienne, lever et baisser son bâton blanc à la grande joie des automobilistes et des chauffeurs de taxi qui, bien souvent, au passage, lui adressaient un petit bonjour.

Extraits de presse

Décès de l'agent Leclercq

  • L'Egalité de Roubaix-Tourcoing 25/11/1940M. Leclerc « l'agent barbu » de la porte Saint-Denis vient de mourir à Bacouel
C'est dans un petit village de Picardie à Bacouel-sur-Selle (Somme) où il s'était retiré, que M. Rémy Leclerc vient de mourir à l'âge de 63 ans. M. Leclercq n'était autre que l'agent de la « Porte-Saint-Denis »  dont la réputation s'était répandue en dehors de la capitale non seulement à cause de son amabilité mais surtout pour sa barbe légendaire qui complétait le faciès bien connu de ce brave gardien de la paix.
  • Le Figaro 27/11/1940L'agent de la porte Saint-Denis est mort
L'agent Leclerc est mort.L'agent Leclerc avait trouve la vraie formule de la gloire, qui est dans une patiente immobilité. L'agent-ténor n'avait duré que le, temps d'un couac. L'agent-lumineux n'avait pas survécu au premier court-circuit. L'agent mannequin n'amusait plus les midinettes. L'agent Leclerc, lui, garda la vedette pendant vingt-deux ans simplement parce qu'il était « l'agent de la Porte-Saint-De nis  et que des chefs sagaces ne l'avaient jamais déplacé d'un carrefour pour ne pas dérouter le touriste. Les automobilistes l'aimaient parce qu'il n'avait guère le temps de s'occuper d'eux. L'agent Leclerc n'a pas connu l'autobus au gaz d'éclairage et le vélo-taxi. Il en est resté de la belle époque. On lui doit un souvenir ému, mais il convient d'attendre quelques jours avant de le lui donner. Après Charles Trenet, Roland Toutain, le général Baden-Powell... On pourrait bien revoir l'agent Leclerc, en même temps que  la porte Saint-Denis.
  • Le petit Dauphinois 27/11/1940De la porte Saint Denis aux Champs-Elysées
...M. Rémy Leclerc n'aura pas cette satisfaction, car on l'a enterré l'autre jour, dans sa retraite picarde, sans le moindre espoir de résurrection. Devinant votre incertitude, je m'empresse d'ajouter que ce personnage éminemment représentatif était moins connu par son que nom que par son état signalétique. Pour tout le monde, à commencer par les parisiens, M. Rémy Leclercq fut, de son vivant, « l'agent barbu de la porte Saint-Denis ». A la vérité, on n'a jamais bien su s'il était plus barbu que moustachu, ses abondants ornements faciaux ayant toujours formé un habile et impressionnant compromis entre la barbe et les moustaches.
  • Paris-Soir 02/12/1940Eloge funèbre du chansonnier Pierre Gilbert
L'agent Leclercq, le sympathique et célèbre agent de la porte Saint-Denis, vient, hélas ! de nous quitter. Il fut longtemps une des figures les plus parisiennes, et nous, les chansonniers, impitoyables rossards, l'avons souvent blagué, oh ! très gentiment d'ailleurs. Faisons amende honorable tout de même. Gardien de la paix sympathique, Pardon si nous t'avons blagué ; Mais dans nos couplets satiriques Tu fus un « agent » de gaité. Tu gardas la paix. A présent la paix te gardera. Repose en elle. 


Logo internet.png Liens utiles (externes)

Visuel sources.png Sources

  • Acte de naissance 1877 n°3 - Plachy-Buyon
  • Acte de mariage 1901 n°1 – Bacouel-sur-Selle
  • Police Magazine n°15 – 18/03/1931
  • Gallica BnF