Prague

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Prague
Drapeau de Prague
Armes de Prague
Informations
Pays Drapeau République Tchèque République tchèque
Population 1 285 475 hab. (2009)
Superficie 496 km²
Langue(s) officielle(s) Tchèque, Slovaque
NomPopulation
Site officiel Site de Prague
Localisation


Histoire.pngHistoire

Les grandes dates de la ville :

  • 4e s.-1er s. av. J.-C. – Installation de la tribu celte des Boïens.
  • 1er s. av. J.-C.-5e s. ap. J.-C. – Occupation des Germains, puis des Huns.
  • 6e s. - Arrivée des peuples slaves.
  • 9e-10e s. - Les Tchèques s’imposent parmi les autres tribus slaves.
  • Fin du 9e s. – Le duc Bořivoj, de la dynastie des Premyslides, installe sa capitale sur la colline du Hradschin.
  • 895 – Premier témoignage sur Prague par le marchand Ibrahim ibn Jakub.
  • 973 – Fondation de l’évêché de Prague.
  • 1085 – Vratislav, premier roi de Bohême, déplace son palais à Vyšehrad.
  • Après 1230 – Fondation de la Vieille Ville.
  • 1257 – Fondation de Malá Strana.
  • Vers 1320 – Fondation de Hradschin.
  • 1338 – Jean de Luxembourg accorde à la Vieille Ville un hôtel de ville.
  • 1344 – Prague siège d’un archevêché libéré de la tutelle de Mayence.
  • 1346 – Prague « capitale » du Saint Empire romain germanique sous Charles IV.
  • 1348 – Fondation de l’université de Prague et de la Nouvelle Ville.
  • 1357 – Début de la construction du pont Charles.
  • 1380 – Épidémie de peste ; pogroms.
  • 1393 – Meurtre de Jean Népomucène.
  • 1419 – Première défenestration de Prague.
  • 1420 – Première croisade contre les hussites.
  • 1526 – Accession des Habsbourg au trône de Bohême.
  • En 1582, l'empereur Rodolphe II s'installe au Hradčany et fait de la ville de Prague « une métropole artistique et culturelle »[1].
  • 1618 – Seconde défenestration de Prague ; début de la guerre de Trente Ans.
  • 1620 – Bataille de la Montagne-Blanche.
  • 1650 – Érection de la colonne mariale, place de la Vieille Ville.
  • 1744 et 1757 – Occupations prussiennes.
    Plaque en hommage à Jan Palach
  • 1784 – Réunion des quatre villes praguoises (Hradčany, Malá Strana, Staré Město et Nové Město).
  • 1848 – Premier congrès panslave à Prague.
  • 28 octobre 1918 – Proclamation de la République de Tchécoslovaquie.
  • 15 mars 1939 – La Wehrmacht entre dans Prague.
  • 1942 – Vague de terreur suite à l’assassinat du Reichsprotektor Reinhard Heydrich.
  • Mai 1945 – Libération de Prague.
  • 25 février 1948 – « Coup de Prague » ; les communistes prennent le pouvoir.
  • 1968 – « Printemps de Prague » ; Alexander Dubček promeut un « socialisme à visage humain ».
  • Janvier 1969 – Jan Palach s’immole par le feu sur la place Venceslas.
  • 17 novembre 1989 – Début de la révolution de velours.
  • 1er janvier 1993 – Scission de la Tchécoslovaquie et naissance de la République tchèque.

Repère géographique.png Repères géographiques

Le Pont Charles vue de l'opéra - Photo J-P GALICHON

La capitale tchèque est située au nord-ouest du pays et au centre de la région historique de Bohême.

  • La ville est traversée par la Vltava.


Patrimoine.png Patrimoine bâti

La ville vue du château - Photo J-P GALICHON

Principaux sites


Tour Poudrière

Photo Galichonj
Photo C.Angsthelm 1996
  • Cette tour est l'un des derniers vestiges des remparts de la vieille ville, édifiés en 1478 par Matèj Rejsek, sur ordre de Venceslas.
Au XVIIIe siècle elle prit le nom de tour poudrière car elle abrita un dépôt de munitions.
Son aspect gothique lui fut donné au XIXe siècle par Josef Mocker.
Sur sa façade apparaissent les décorations de souverains tchèques. C'est la seule porte qui ait été conservée lors des agrandissements de la ville. Elle est le point de départ de la voie royale qui mène au Château en traversant la vieille ville.


Hôtel de Ville de la Vieille Ville (Staroměská radnice)

Prague - Staromestské nàm hôtel de ville.jpg
  • L'hôtel de Ville de la Vieille Ville, fondé en 1338, est une composition de plusieurs bâtiments depuis le XIVe siècle, siège de l'administration de la ville. Une grande tour carrée de 69 m 50 de haut avec une horloge. Dans la tour, une petite chapelle gothique à encorbellement datant de 1381. Sur le parvis on remarque 27 croix blanches dans le pavé, elles symbolisent les 27 martyrs de la révolte contre les Habsbourg, qui furent décapités en 1621.
  • En 1838 l'hôtel de ville fut reconstruit en style néo-gothique. Il fut très endommagé en 1945 par les nazis lors de l'insurrection pragoise.
  • À l'intérieur, dans le vestibule, des mosaïques illustrent Libuše la fondatrice de Prague ; sur une autre mosaïque une imposante femme représente la Bohême ; une toile monumentale montre l'élection du premier roi tchèque Jiří z Podegřad en 1458.



Horloge astronomique

l'Horloge Astronomique
Prague - Détail horloge astronomique.jpg
  • L'horloge astronomique a été créée en 1410, dans l'atelier de Mikuláš de Kadaň, puis ce fut le maître horloger Hanuš qui la perfectionna au cours du XVIe. Elle est la plus ancienne horloge astronomique existant dans le monde. Elle subit une modification en 1490, et est dotée de son mécanisme en 1560. Les douze apôtres et les figures encadrant le carillon sont des reproductions car les originaux ont été détruits pendant la guerre.
  • Le cadran du haut indique l'heure, le jour, le mois, et la température. L'horloge suit le mouvement de la lune et du soleil.
  • Les personnages encadrant l'horloge sont la Vérité, à gauche, montrant un avare agitant une bourse ; à droite, la Mort qui agite une clochette indiquant que l'heure est venue. À chaque heure, tous les personnages se mettent en mouvement. L'horloge rappelle celle de Strasbourg, la seule qui puisse lui être comparée.
  • Dans les fenêtres au-dessus de l'horloge apparaissent les apôtres à tour de rôle, puis un coq agite ses ailes en chantant.
  • La sphère du bas est un calendrier représentant les signes du zodiaque ainsi que les douze mois, œuvre de Josef Mánes en 1866.


Pont Charles (Karlův most)

Prague - Arche du pont Charles.jpg
  • Le pont de pierre, baptisé Pont Charles en 1870 en l'honneur de l'empereur Charles IV qui le fit bâtir en 1357 par Petr Parléř. Il mesure 516 m de long sur 10 m de large et se compose de 16 arches de grès enjambant la Vlatva. Il relie la Vieille Ville à Malá Strana et au Château.
Prague - statues du Pont Charles.jpg
  • Dès le XVIIe, des statues furent placées au-dessus des arches : la première fut celle du groupe de saint Jean Népomucène en 1683, une réalisation de Jan Brokof sur un dessin de M. Rauchmüller et fondue à Nuremberg ; celle de l'Ottoman gardant des Chrétiens prisonniers est de Ferdinand Maximilian Brokof 1714 ; sainte Luitgarde de M.B. Braun en 1710 ; le crucifix de Hans Hillger en 1629 ; en 1850 on ajouta la statue de Venceslas, le saint patron du pays, réalisée par J. Max. On peut également remarquer les groupes de sainte Barbe, de Sainte Croix, de saint François Xavier, le groupe de saint Norbert, saint Venceslas et saint Sigismond, puis celui de saint Jean de Matha.
Tour côté Vieille Ville
  • De part de d'autre du pont, des tours : celle du côté Vieille Ville a été édifiée par Petr Parléř : de style gothique, elle faisait partie des remparts. Sur sa façade on trouve les statues de saint Venceslas, saint Charles et saint Guy (patron de la Bohême). Elle servit de modèle à la Tour poudrière. Deux petites tours côté Malá Strana : la plus petite des deux, édifiée par l'épouse du roi Vladislav Ie est de pur style roman, la seconde tour un peu plus tardive date de 1464.



Musée juif de Prague

Prague - ancienne morgue cimetière juif.jpg
  • Le bâtiment attenant au vieux cimetière juif fut construit en 1911 par l'architecte J. Gerstl, dans un style néo-roman.
C'est l'ancienne salle de cérémonie et de la morgue qui servait autrefois à la confrérie des pompes funèbres.
À présent il abrite une salle d'exposition gérée par le Musée juif.




Cimetières de Prague :


En photos

La Vieille Ville

En peinture


Environs de Prague

Château de Karlštejn

Château de Karlstejn fondé par Charles IV en 1348.jpg
Princesse de Bohême épouse M.Premysl origine dynastie des Premyslides
  • À une trentaine de km de Prague, ce château forteresse, situé sur un éperon rocheux dominant la vallée, a été réalisé par l'architecte Mathias d'Arras entre 1348 et 1366, à la demande de Charles IV, pour recevoir les joyaux de la couronne ainsi que sa collection d'objets pieux et de reliques sacrées. Il était interdit aux femmes. Il fut très endommagé pendant la guerre de Trente ans.
  • Le château a été restauré à la fin du XIXe par Josef Mocker.
  • À l'intérieur de l'église de la Vierge Marie, le mur de la chapelle Sainte Catherine est incrusté de pierres.
  • La chapelle Sainte Croix était destinée à recevoir les joyaux de la couronne, (les originaux sont déposés à la cathédrale Saint Guy à Prague, on ne voit que des copies). Elle est équipée de trois portes métalliques et de neuf cadenas. Les murs ainsi que les vitraux sont incrustés de gemmes. Sur les murs des fresques illustrent la vie du Christ et plus d'une centaine de tableaux de saints et de saintes signés de maître Theodoric.
  • La grande tour du château devait abriter le Trésor royal.



Quelques personnalités nées ou décédées à Prague

  • Mathias d'ARRAS Né à Arras vers 1290 (?). Sculpteur, premier architecte de la cathédrale Saint Guy à Prague. Décède à Prague en 1352.
  • Madeleine ALBRIGHT Née, Marie Jana Korbelová à Prague en 1937. Diplomate, a été ambassadrice américaine aux Etats Unis de 1933 à 1997, puis nommée par Bill Clinton Secrétaire d'État des Etats Unis de 1997 à 2001.
  • CHARLES IV (KAREL IV) Né en 1316 à Křivoklàt en Bohême, dynastie de la maison de Luxembourg par son père et descendant des premiers Přemyslides par sa mère, roi de Bohême puis Empereur du Saint Empire germanique de 1355 à 1378. Décède à Prague en 1378. Est enterré dans la cathédrale Saint Guy à Prague.
  • Antonin DVOŘÁK Né à Nelahozeves (royame de Bohême) en 1841. Compositeur, entre autres de la Symphonie du nouveau monde. Décédé à Prague en 1904.
  • Václav HAVEL Né à Prague en 1936. Dramaturge, et homme d'État, a été Président de la République fédérale tchécoslovaque et tchèque de 1989 à 1992 puis Président de la République tchèque de 1993 à 2003. Décédé en 2011.
  • Jaroslav HEYROVSKÝ Né à Prague en 1890. Physico-Chimiste, Prix Nobel de Chimie en 1959. Décède à Cambridge en 1967.
  • Franz KAFKA Né à Prague en 1883. Écrivain de langue allemande. Décède à Kierling (en Autriche) en 1924.
  • Ivan KLÍMA Né à Prague en 1931. Romancier contemporain
  • Karel Hynek MÁCHA Né à Prague en 1810. Poète. Décède à Litoměřice en 1836.
  • Alfons MUCHA Né à Eibenschütz en 1860. Illustrateur, affichiste, graphiste, peintre et professeur d'art, promoteur de l' Art Nouveau. Décédé à Prague en 1939.
  • Martina NAVRÁTILOVÁ Née à Prague en 1956. Championne de tennis, deuxième joueuse la plus titrée du tennis féminin. A pris la nationalité américaine.
  • Božena NĚMCOVÀ Née à Vienne en 1820. Écrivaine la plus influente de la Renaissance Tchèque, auteure du célèbre roman Babička. Décèdée à Prague en 1862.
  • Jean NÉPOMUCÈNE Né à Pomuk en Bohême en 1340. Vicaire de la cathédrale Saint Guy à Prague et martyr. Assassiné à Prague en 1393. Fût béatifié en 1721 puis canonisé par le pape Benoît XIII en 1729.
  • Jan Nepomuk NERUDA Né à Prague en 1834. Écrivain, critique et poète tchèque. Décède à Prague en 1891.
  • Jan PALACH Né en 1948 à Prague. Étudiant en histoire, s'est immolé par le feu sur la Place Venceslas à Prague en 1969 pour protester contre l'occupation soviétique. Il est l'un des symboles de la résistance tchèque.
  • Petr PARLÉŘ Né à Schwäbisch Gmünd en 1330. Architecte allemand, a notamment construit la cathédrale Saint Guy à Prague ainsi que le Pont Charles. Décède à Prague en 1399.
  • Rainer Maria RILKE Né à Prague en 1875. Écrivain autrichien, poète, dramaturge. Décède à Montreux en 1926.
  • RODOLPHE II Né à Vienne en 1552. Prince de la maison des Habsbourg, roi de Bohême, Empereur du Saint Empire. Décède à Prague en 1612.
  • Bedřich SMETANA Né à Litomyšl en 1824. Compositeur bohémien, auteur du célèbre La Vlatva (la Moldau en allemand). Décède à Prague en 1884.
  • Emil ZÁTOPEK Né à Kopřivnice en Tchécoslovaquie. Athlète spécialiste de courses de fond, et du marathon de 5000 m avec cinq médailles olympiques. Décède à Prague en 2000.

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Les archives municipales - Photo J-P GALICHON


La ville de Prague est en cours de numérisation de ses archives. Le Site est en anglais ou en tchèque.

Le site : Archives de Prague


On y trouve :

  • Registres de naissance, mariage, décès, en langue latine, allemande, tchèque, slovaque de 1636 à 1922
  • Recensements de la population de Prague de 1830-1949
  • Collection de photographies anciennes
  • Collection de plans et de cartes de la ville de Prague, images et plans d'architectures...
  • Collection de manuscrits très anciens
  • Collection héraldique
  • Collection des sciences et arts en langue germanique
  • Collection d'anciens parchemins sur l'histoire de la Tchécoslovaquie de 1538 à 1737
  • Collection de sceaux anciens
  • Collection des textes du conseil municipal de Prague de 1784 à 1814
  • Collection de notes sur l'art, musée...
  • Collection sur l'hôpital juif à Prague


Il suffit de cliquer sur ce qui vous intéresse et ensuite vous avez une page en tchèque, qui permet de choisir des images (livres, sceaux, blasons etc...) Pour voir la numérisation il faut cliquer sur Zobrazit digitalni kopie. Le visualiseur est très bien fait.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

  • Les cimetières

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Henry BOGDAN, Histoire des Habsbourg, Paris, Édition Perrin, 2005, 433 pages, ISBN 978-2-262-02438-3
  • Jean BÉRENGER, Histoire de l'Empire des Habsbourg, 1273-1918, Paris, Éditions Fayard, 1999, 809 pages, ISBN 2-7028-3268-7
  • Françoise PERRAUD, Les Habsbourg, Saint-Cyr-sur-Loire, Éditions ALAN SUTTER, 2006, 127 pages, ISBN 2-84910-466-3

Référence.png Notes et références

Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.
  1. Chapitre "Rodolphe II (1576-1611) : le triomphe de Prague", in Jean BÉRENGER, Histoire de l'Empire des Habsbourg, 1273-1918, Paris, Éditions Fayard, 1999, 809 pages, ISBN 2-7028-3268-7