Pierre DESSAURET

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

<Retour Rézentières

Pierre Dessauret.jpeg


Pierre DESSAURET
Maire de Fournols, notable Cantalien

Naissance à Saint Flour le 22 Brumaire an 3 de Pierre DESSAURET (12 novembre 1794) (AD 15 5MI 342/2 page 232/233) Fils de Pierre DESSAURET et de Magdeleine BERTRAND
Mariage à Saint Flour le 21 Février 1816 avec Madeleine Joséphine LOUSSERT
Décès le 25 Mai 1869 à Rézentières en son domicile.
(AD 15 5MI 292/5 page 277)

Description de la personnalité de Pierre DESSAURET

Rapport du préfet du cantal Mr Bourion de Rouvre au ministre de l’intérieur en date du 7 octobre 1852 (archives nationales)
Pierre DESSAURET est un homme très intelligent que l’on dit énergique et je crois dévoué au gouvernement ,son caractère dominateur et absolu lui fait des ennemis dans le département et dans le conseil général, Il est l’homme le plus considérable de l’arrondissement de saint flour ou il jouit de l’estime générale, mais il n’a pas d’influence dans le reste du département et beaucoup de membres du conseil général ont peu de sympathie pour lui parce qu’il ne sait pas assez dissimuler qu’il a la conscience de sa supériorité d’intelligence sur ses collègues.

Son Parcours

1. Dans le Cantal
Licencié en Droit le 9 septembre 1815 et devient Avocat au barreau de Saint Flour en Octobre 1815
Bâtonnier de Saint Flour de 1821 à 1837
Maire de Fournols (devenu commune de Rézentières dans le Cantal) de 1816 à 1831
Plusieurs fois sous préfet du Cantal à Saint Flour
Conseiller de l’arrondissement de Saint Flour le 11 juillet 1822.
Nommé Conseiller général de Cantal par Ordonnance Royale du 11 juillet 1829 en remplacement de Mr Henri Delolm de Laulaubie [1]
Élu pour le canton de Saint Flour le 12 Septembre 1833 par 42 voies/51
Réélections :

Le 26 Septembre 1836 par 78 voies/84
Le 23 Septembre 1845 par 51 voies /71
Le 20 Août 1848 par 401 voies/718
Le 1er Août 1852 par 1459 voies/1516
Le 13 Juin 1858 par 1763 voies/1765
Le 3 Août 1867 par 1519 voies/1933 il décède pendant son mandat

Occupe les fonctions de secrétaire du conseil général du Cantal de 1829 à 1838 Président du conseil général du Cantal de 1840 à 1849

2. National

Député du Cantal le 4 Novembre 1837 [2]
Directeur de l’administration des cultes le 30 juin 1839 [3]
Directeur du contentieux le 24 septembre 1847
Conseiller d’état en service extraordinaire le 24 Février 1848
Prends une part active à la discussion des projets de loi relatifs au chemin de fer de Paris à Orléans (1839) et à l'établissement des grandes lignes de chemin de fer et à l'achèvement des routes royales
Participe aux débats sur la restauration de la cathédrale Notre Dame de Paris
Publie un document sur l'organisation des communes en 1826[4]
Rapport relatif à la réduction de la taxe sur le sel (séance à l’assemblée Nationale du 24 Juin 1845)
Nomination le 11 Mai 1850 Procureur Général à Montpellier
Chevalier de la légion d’honneur le 6 mai 1839
Officier de la Légion d'honneur le 1 mai 1843 [5]
Son revenu annuel 14 000 francs/an

Sources

Archives de l’assemblée Nationale
Archives du Cantal (Fond Delmas)
Moniteur du Cantal en date du 25 août 1869
Gallica

Référence.png Notes et références