Pierre BONNARD

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Biographie

  • 1887 : Obtient sa licence de droit. Élève de l'académie Julian. Il rencontre Paul Sérusier, Maurice Denis, Henri-Gabriel Ibels et Paul Ranson.
  • 1889 : Reçu à l'école des beaux-arts de Paris. Il fait la connaissance de ker-Xavier Roussel et d'Édouard ard Vuillard et intègre le groupe des Nabis fondé par Paul Sérusier. Le Talisman, tableau peint par Sérusier sous la dictée de Gauguin leur révèle la force de la couleur vive.
  • 1891 : Première participation au salon des indépendants. Remarqué par Toulouse-Lautrec, l'affiche France Champagne est un succès. Bonnard décide de se consacrer uniquement à la peinture. Il devient le Nabi des Japonard.
  • 1893 : Rencontre de Maria Boursin qui se fait appeler Marthe de Méligny. Elle devient son modèle. Illustre le Petit Solfège et Petites scènes familières, albums musicaux de Paul Terrasse.
  • 1894 : Premiers portraits de Marthe de Méligny. Bonnard dessine une affiche pour la revue Blanche et se lie d'amitié avec Thadée Natanson, un des fondateurs de la revue et de sa femme Misia.
L'Atelier du Cannet - 1935 - Musée Bonnard, Le Cannet
  • 1905 : Se rend à Saint-Tropez ou séjournent Vuillard et Roussel, rencontre Signac et Valtat. Effectue de cours séjours souvent en compagnie de Vuillard en Espagne, Belgique, Pays-Bas. Peint une série de nues.
  • 1906 : Bonnard passe quelques jours dans le midi, à Marseille, Toulon, Banyuls chez Maillol. Première exposition à la galerie Bernheim-Jeune à Paris avec laquelle il sera lié de nombreuses années.
  • 1909 : Effectue son premier long séjour à Saint-Tropez chez le peintre Henri Manguin. Y séjourne régulièrement les années suivantes. Premiers achats de peintures de Bonnard par Arthur et Hedy Hahnloser, grands collectionneurs Suisses.
  • 1912 : Séjourne dans le midi à Grasse, Saint-Tropez , Antibes, Cannes. Il voit Henri Manguin, Paul Signac et Auguste Renoir. Achète une maison à Vernonnet au bord de la seine, près de la maison de Monet à Giverny. Acquiert chez Bernhein-Jeune fenêtre à Collioure de Matisse.
  • 1913-1915 : Traverse une crise picturale.
  • 1914 : Travail à Saint-Tropez ou il loue la villa Joséphine.
  • 1917-1918 : Passe les 5 premiers mois de l'année à Cannes. Matisse lui rend visite à Antibes.
  • 1920-1921 : Séjourne à Arcachon et Saint-Tropez chez Manguin. Voyage en Italie avec Renée Montchaty.
  • 1922 : Séjourne à Cannes puis au Cannet. Loue successivement la villa Maison Blanche et l'année suivante l'Hirondelle, puis le Rêve en 1924.
  • 1923 : Décès de Andrée, sa sœur et de Claude Terrasse, son beau-frère
  • 1925 : Épouse Marthe le 13 août à Paris. Renée Montchaty se suicide quelques semaines plus tard. Commence une série de nue à la baignoire.
  • 1926 : Achat de la villa Le Bosquet au Cannet. Il y reçoit Matisse et les Hahnloser. Bonnard partage ses séjours entre le Cannet, Paris, la Normandie et Arcachon.
  • 1927 : Note dans son agenda à la date du 27 janvier son entrée dans sa maison au Cannet après des travaux d'agrandissement et d'embellisement : balcon en bois, création d'une salle de bains, d'un garage et d'un atelier. Charles Terrasse, un de ses neveux lui consacre une importante monographie.
  • 1937 : A Deauville, il accorde un entretien à Ingrid Rydbeck, accompagnée de la photographe Rogi André pour une revue suédoise. Ces photographies seront reproduites dans Verve, l'année suivante accompagnées d'un texte de Tériade.
  • 1938 : Séjour au Cannet une grande partie de l'année.
  • 1939-1947 : Passe les années de guerre au Cannet. Voit Matisse avec lequel il entretient une correspondance régulière depuis 1925. De nombreux photographes lui rendent visite : Cartier-Bresson, Ostier, Gisèle Freund.
  • 1940 : Mort de Edouard Vuillard, son amis de toujours. Bonnard est particulièrement affecté.
  • 1941 : Dina Vierny, qui est le modèle de Maillol de passage à Cannes pose pour Bonnard.
  • 1942 : Mort de Marthe le 26 janvier
  • 1946 : Participe à l'exposition "Le noir est une couleur" chez Maeght.
  • 1947 : Bonnard décède le 23 janvier 1947. Il est inhumé au coté de sa femme au cimetière Notre-Dame des Anges du Cannet.
  • 2011 : Ouverture du Musée Bonnard au Cannet

Musée Bonnard du Cannet

Musée Bonnard, Le Cannet

Le musée a ouvert le 25 juin 2011. Le musée est installé au cœur du centre-ville du Cannet, dans l’ancien Hôtel Saint-Vianney datant du début du XXème Siècle auquel une adjonction moderne a été faite.

Le Cannet était un lieu prégnant pour Bonnard. Il y acheta en 1926 la villa Le Bosquet et y passa plus de vingt ans. C’est durant cette période, qui dure près de 25 ans, qu’il peint ses tableaux les plus inspirés.

En tant que musée monographique, le musée Bonnard a vocation à donner un large aperçu de l'œuvre de l'artiste. Aussi, la ville du Cannet a acquis des œuvres de jeunesse de Pierre Bonnard, telles que des affiches, des projets d'illustration ou de meuble, ainsi qu'un rare projet de paravent, La Promenade des nourrices, frise de fiacres, 1897.

On notera également une exceptionnelle série d'agenda dans lesquels l'artiste notait chaque jour les conditions météorologiques du jour mais surtout les utilisais pour faire de nombreux croquis. Bonnard considérait ses dessins effectués au crayon gris comme un répertoire de formes, points d’appui de peintures ultérieure.

Le musée présente également régulièrement des expositions temporaires.


Quelques œuvres

Liens utiles