Photos de famille

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Identifier les photos

Illustration classer photos.jpg
Après avoir eu tant de peine à identifier des visages sans un nom, épargnons ces obstacles à nos successeurs, en faisant preuve d'ordre et de méthode. Tel l'entomologiste avec ses boites au paradichlorobenzène, où, classés par familles, trônent les coléoptères épinglés, le généalogiste a le devoir d'ordonner méticuleusement les effigies de ses aïeux.

Afin d'éviter les désagréments, l'amateur de classement est engagé à noter systématiquement, au dos du tirage, les prénom et nom des personnages, le lieu et la date de la prise de vue, ainsi qu'éventuellement les lieu et date de naissance des uns et des autres. En effet, comme on l'a constaté maintes fois, même si ces annotations paraissent inutiles sur le moment, tant c'est alors l'évidence pour tous, elles deviennent très précieuses avec le temps, la mort fauchant son lot d'êtres humains et les déménagements successifs ayant raison des archives les plus consciencieusement protégées.

Dans le cas d'une photographie de groupe, l'on ne saurait trop conseiller la technique consistant à calquer les silhouettes de chacun, puis de leur affecter un numéro que l'on reportera en légende, indiquant en face, les renseignements d'état civil ou un numéro Sosa-Stradonitz.

En revanche, si le groupe photographié sait faire preuve de discipline, comme à l'occasion des photos de classe du primaire, on inscrira soigneusement « debout (ou assis), et de gauche à droite » les noms de chacun de ses petits camarades, surtout si les blouses patronymiques brodées ont fait leurs temps, comme c'est désormais le cas.

De même, lorsqu'on se trouve en présence d'une photographie de maison, quelle qu'elle soit, il est conseillé d'indiquer au dos où elle se trouve et à qui elle a appartenu, ainsi que de numéroter les fenêtres, renvoyant ainsi à la mention de l'affectation de chaque pièce. Nos descendants apprécieront !

Le classement des ces diverses photographies peut se faire par numéro Sosa-Stradonitz croissants pour les membres d'une ascendance, tandis qu'il est préférable de classer les différents collatéraux d'une famille de manière généalogique, par ordre de primogéniture décroissante, et branche par branche, ce qui facilitera les repérages iconographiques au cours de la lecture simultanée d'une généalogie sous forme de texte traditionnel. Évidemment, on évitera que les couples se tournent le dos.

Enfin, par souci de conservation, il faut apprendre à faire fi de ses pudeurs et ne pas censurer les photographies peu flatteuses, ni les démodées qui ne le seront d'ailleurs qu'un temps. La généalogie apprend ainsi à dépasser son époque, à se libérer des modes, et à s'inscrire dans une chronologie qui surplombe sa courte vie.


Dater une photo

Vous pouvez vous aider :

  • des costumes
  • des uniformes et décorations des militaires
  • des lieux
  • du support de la photographie


Archiver ses documents et photos

Classement

Il n'existe pas de règle précise en la matière, et chacun s'organisera à sa façon. La seule numérisation de ses documents (voir ci-dessous) ne remplacera pas la conservation de ses originaux et des photocopies des actes que l'on a glané au cours de ses recherches.

Pour classer ces actes, un classeur ou une boîte à archives pourront faire l'affaire. Éviter les pochettes plastiques pour conserver les photocopies, avec le temps l'encre des photocopies se dépose sur le plastique. De même, le soleil peut faire pâlir les copies jusqu'à les rendre quasi-invisibles. On pourra aussi joindre une transcription des actes, et on veillera à ajouter au dos des actes et des photos le numéro SOSA ou le nom et prénom de la personne concernée. Pour les photocopies d'actes, ne pas oublier d'ajouter non plus le nom de la commune où l'acte a été établi, ainsi que sa date, celles-ci ne figurant pas forcément dans l'acte lui-même !

Sauvegarde

On peut dans un premier temps procéder à des photocopies des documents papier en sa possession, ou d'un duplicata des photos (n'importe quel photographe pourra photographier une photo ancienne même si vous ne possédez pas son négatif). Néanmoins avec l'arrivée des technologies multimédia à portée de chacun (un ordinateur, un scanner, une imprimante), il est fortement recommandé de procéder à la numérisation de vos documents familiaux.

Grâce à un logiciel adéquat, vous pourrez retoucher les actes et photos, les ré-imprimer en haute définition, y apporter des commentaires et même, pour les photos, les coloriser.

Certains professionnels proposent de tels services comme les photographes, les FNAC, et quelques spécialistes des documents généalogiques.

La duplication des CD que vous aurez réalisés s'avère elle aussi importante, aucun support n'étant à l'abri d'une détérioration ou d'une perte. Un très bon moyen de sauvegarder ses documents est de le déposer sur un site web, ou de les diffuser à toute la famille via CD. Ainsi, même si vous perdez tout ce que vous avez chez vous, vous aurez la garantie que si les originaux ont disparu, leurs multiples copies subsistent quelque part. Toutefois, les technologies d'aujourd'hui n'étant pas figées éternellement, prenez soin de recopier vos sauvegardes tous les cinq ans environ sur des supports actuels, avant que les moyens de lecture aient trop évolué pour pouvoir les lire.

Vous pouvez également partager ces précieux souvenirs avec vos proches en créant des albums sur un site de développement de photos. Selon les sites, le nombre de photos et la durée de conservation varie. Ainsi au moyen d'un simple lien envoyé par mail, chaque membre de la famille pourra consulter les albums, voire commander directement certaines photos sur papier.

Logiciels spécialisés

Il existe différents logiciels spécialisés dans le classement des photos :

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Pages générales

Pages / photographes

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.